25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 22:20

J'ai eu trois copines dans ma vie. Pas forcément un gros chiffre. Mais je pense avoir privilégié la qualité à la quantité. Trois filles qui ont déjà marqué ma vie, à leurs façons. Trois relations assez longues, aux alentours des deux ans. Trois relations sérieuses, et qui m'ont sérieusement marqué.

La première avait le goût de l'innocence. De la découverte. De l'apprentissage. De la naïveté. Après quinze jours, je l'aimais. Après deux mois, j'imaginais ma vie avec. Après six mois, nous avions déjà évoqué le nom des futurs bébés. C'était une relation magique et sans crainte. Et pour cause, je n'avais jamais connu la douleur d'une rupture. Je ne pensais pas que ça pourrait m'arriver, à moi, car j'étais sans aucun doute différent. Nous serions différents.
Et la rupture est arrivée, avec moi dans le rôle du méchant, du bourreau. J'ai mis du temps à m'en remettre, une bonne année, qui en réalité fut mauvaise. Au-delà de l'histoire qui se terminait, je pleurais son cœur brisé, mon mal-être face à la décision prise, et l'idée que l'amour se fâne avec le temps.

Et puis, sans trop m'en rendre compte, l'amour est revenu, avec une autre. Celui-là fut fougueux, impétueux, rythmé par les hauts et les bas, les joies et les engueulades. Un amour sincère, mais qui ne pouvait pas durer. Un amour destructeur, à 200 à l'heure, mais qui tangue sérieusement à chaque virage. Au bout de la dernière ligne droite, je m'y voyais encore, avec la femme de ma vie. Saloperie de concept Disney de la princesse et du prince qui vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. Mais Disney n'est qu'un conte pour enfant.

Une deuxième rupture, encore plus compréhensible que la première. Sauf que cette fois, ce n'est pas moi qui ai pris la décision. Bizarrement (mais après coup logiquement), ce fut une rupture-délivrance. J'ai rebondi avec plus de vigueur, retrouvant les joies d'une vie que j'avais oubliées. Mais j'avais retenu la leçon : amour, tiens toi loin de moi ! Laisse-moi tranquille ! Je veux profiter de ma jeunesse.

Et l'amour m'a entendu. L'amour m'a retrouvé. Et l'amour continue de me faire profiter de ma jeunesse. Cette fois, ce fut un hasard, et ce fut un coup de foudre. Mais plus de je t'aime en avance, ou de plan sur la comète. Cette fois, ce fut un amour patient. Le je t'aime, il aura fallu un an. Trop peur de se découvrir. Trop peur de souffrir. Alors je me suis protégé, sans trop vite me dévoiler. Ça tombe plutôt bien, elle était dans le même état d'esprit.
Le cap des deux ans, je l'attendais. Avec méfiance et peur. Si l'amour est mort deux fois, pourquoi pas trois ? Et puis non. 2 ans et demi. Et ça continue.

La morale de cette histoire ? L'amour forge un homme. Mais la rupture encore plus. Il y en a qui s'écroulent, au fond du trou, au fond d'une mine, ne cherchant pas à s'accrocher, préférant se lamenter sur les belles journées ensoleillées d'un amour évanoui. Et puis il y en a d'autres, qui se rejettent à corps perdu dans une nouvelle bataille, les mêmes armes à la main, sans avoir eu le temps de faire le point.
Aujourd'hui, j'ai un peu de temps pour moi. La soirée est triste, un orage arrose le paysage, pas grand chose à faire. Si ce n'est de se poser, et de réfléchir à ces années écoulées, et à ces amours perdues.

Avec du recul, je me permets d'apprécier à nouveau les moments vécus avec celles que j'appelle désormais « mes ex ». Non pas que je les détestais. Mais je ne voulais plus en entendre parler. Ex comme exit. Terminé, bonsoir. Peut-être dans une autre vie.
Aujourd'hui, l'eau a coulé, la haine et les rancœurs sont parties. J'étais d'abord en colère, contre moi la première fois, contre elle la seconde fois. Et puis j'ai pardonné. A elle, tout d'abord, car elle avait pris la bonne décision. Et à moi aussi, car je n'y pouvais rien. L'amour est un drôle d’algorithme, une combinaison chimique dont on ignore encore le secret. On a beau tout faire pour que ça fonctionne, quand ça ne veut pas... Certains tentent de se forcer, notamment sur les derniers mois. On se torture en voulant y croire, en se disant que ce n'est pas possible, qu'on n'a pas fait et cru tout cela depuis des mois, des années, pour en finir là. On lutte, tant physiquement que moralement. Et puis un jour on se rend compte. Non, décidément, ce n'est pas toi. C'est dommage, tu me plaisais bien. Tu me plais d'ailleurs toujours beaucoup. Tu es une personne formidable. Mais je ne suis plus amoureux. Dans ce cas là, ce n'est pas un cœur qui saigne, mais les deux. La fameuse rupture où l'on n'a rien à reprocher. C'est pas tant que tu as fat quelque chose, c'est moi. Pardonne-moi.

Malheureusement, le pardon n'est pas facile. Seul le temps apaise la douleur.
Il y a aussi la rupture amoureuse. Oui, je suis amoureux, mais plus de toi. Quelqu'un d'autre. Je ne voulais pas, j'ai tout fait pour résister. Mais je n'y arrive plus. Je pense à lui. Je pense à elle. Et plus à toi. Pardonne-moi. Là, même le temps a du mal à apaiser la douleur. Ce n'est pas tant la rupture, c'est le fait d'avoir été préféré à quelqu'un d'autre ! Au delà de l'amour, c'est l'amour-propre qui en prend un sacré coup ! Gros con (ou grosse conne, c'est selon).

 

Bref, toujours est-il que j'ai pardonné. Et que je souris maintenant en pensant au passé. A tout ce que j'ai appris avec elles, à tout ce que j'ai fait, découvert, rencontré à leurs côtés. Je me dis que ce fut une chance de les rencontrer à cet instant T., où l'amour entre nous était possible. Certes, celui-ci n'a pas duré. Mais il en valait la peine. Car une rupture n'efface pas une année et demie ou deux ans de bonheur.

Alors aujourd'hui, je profite d'un nouvel amour, d'un nouveau bonheur partagé. Au jour le jour, car je sais que rien n'est éternel. On mourra, c'est une certitude. Sur mon lit de mort, je dirai peut-être que c'est elle, la femme de ma vie. En ce moment, c'est en tout cas ce que j'aurais envie de dire. Mais ça ne m'empêcherait pas de penser à elles, mes ex. Mes ex femmes de ma vie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Phileas Frog - dans Autre
commenter cet article

commentaires

Plus De Blogs