29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 19:07

Marine Le Pen dit des bêtises. Régulièrement. Je n'écris pas un article à chaque fois, sinon j'y passerais mes journées. Mais aujourd'hui, ça me concerne un peu. La suppression de la double-nationalité.


Oh, non, je n'ai pas une autre nationalité que la nationalité française (malgré les rumeurs circulant concernant mes origines asiatiques !). Mais cela peut un jour concerner... mes enfants ! Alors, en vertu de mon futur statut de père d'enfants binationaux, je prends la plume.

Dans ma situation actuelle, si demain mes enfants naissent, ils auront un père français et une mère allemande. Que veux tu Le Pen, c'est ainsi fait, je n'ai pas trouvé Française à mon pied. Et l'amour est tombé Outre-Rhin. Mes enfants seraient donc franco-allemands. Le problème, c'est que Le Pen n'en veut pas. Le Pen, elle, ce qu'elle veut, c'est des « vrais Français », à 100%. Un Français à 50%, non merci.

Si je t'écoute Marine, je devrais donc demander à mes enfants de choisir leur nationalité, de choisir entre la France et l'Allemagne. Ainsi de choisir entre leur père et leur mère. Choix cornélien. Imagines-tu demander à chaque enfant de choisir entre son père et sa mère ? Non, clairement pas ! Ca serait des drames de famille à chaque fois. Alors pourquoi vouloir le faire pour des raisons administratives ?

Mais d'ailleurs, pourquoi ne pourrait-on pas avoir deux nationalités ? Donne-moi une seule bonne raison. Est-ce un problème d'identité ? Mais j'ai moi-même beaucoup d'identité. Tu sais, Le Pen, on peut être à 100% Français, mais aussi 100% Européen, 100% Ch'ti et 100% Audomarois. C'est ce que je suis. Est-ce que tu y vois un problème d'identité ou d'intégration ?

Au contraire, la double nationalité est une chance. Moi-même j'aurais voulu naître binational ! Penses-tu, tu parles deux langues sans avoir besoin de galérer à l'école pour les apprendre ! Deux pays, deux cultures, c'est une chance, un sacré avantage dans un monde mondialisé.


Bien sûr, je vois bien où tu veux en venir. Non, toi, les Franco-allemands ne te gênent pas. Toi, c'est plutôt les Franco-maghrébins qui t'énervent. C'est d'ailleurs sur eux que tu tapes à chaque fois. Coup de chance, il y a des abrutis qui ont brûlé des voitures après un match de l'Algérie. C'est super pour toi, la meilleure nouvelle de la semaine. Bizarrement, lorsque les chiffres du chômage sont tombés, on n'a pas entendu tes propositions. Mais 70 interpellations, ça c'est cool ! Ça vaut plus que 25 000 demandeurs d'emplois supplémentaires (car tout le monde sait que 70 > 25 000).

La solution pour ne plus voir ce genre de débordement serait donc la fin de la double-nationalité. Mais c'est magique ta potion ! Un seul passeport et tout d'un coup, les gens arrêteront d'être cons ! Ils arrêteront de casser en fin de soirée. Mais il faut proposer ta potion magique le soir de la braderie de Lille (44 interpellations en 2013). Et pour la Manif pour tous (plus de 70 interpellations en avril 2013). Bizarrement, ces jours là, on ne t'avait pas entendue non plus.


Attention, je ne défends pas là les débordements. Au contraire, ces types sont des cons, ils font le jeu du FN dans une atmosphère déjà très tendue en France.

Mais quand des types se font arrêter à Notre-Dame des Landes après avoir blessé six policiers, on dit qu'ils sont vraiment abrutis de pourrir une manifestation pacifiste. Ils gâchent le mouvement, ils en profitent pour casser du flic. Pour les Algériens c'est pareil. Beaucoup de ceux qui ont regardé le match à Barbès ont fêté ça, puis sont repartis tranquillement dormir chez eux. Le problème c'est les abrutis qui sont restés.

Quand un Français est con, on dit: «Quel sale con!» - Quand un Arabe est con, on dit: «Quel sale Arabe!». - Je revendique pour les arabes le droit d'être con.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs