16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 14:45

Il faut une bonne heure d'avion pour faire Nairobi, Kenya-Kigali, Rwanda. Le temps-fort doit être le survol du lac Victoria, que j'avais beaucoup apprécié l'année dernière. L'appareil photo est prêt, il n'y a plus qu'a être patient.

Kigali, presque l'Afrique

Bon, comme vous le voyez, difficile de l'apercevoir ! Mais ça n'en reste pas moins une photo sympa !


C'est mon deuxième séjour à Kigali, après celui de l'année dernière. Je ne vais donc pas vous refaire le coup de la nourriture rwandaise ou de la description des collines ! Non, cette fois, je vais vous parler de mes trois semaines sur place, côté Muzungu. Comme l'année dernière, j'étais en mode Couchsurfing. Ma première hôte fut Thérésia, une Allemande de Dresde. Elle habite une maison assez grandiose en comparaison avec les locaux : 3 salles de bains, dont deux avec de l'eau chaude ! Un cuisinier, une femme de ménage, un jardinier... bref, un endroit où il fait bon vivre ! Ils sont cinq à partager la maison, des jeunes actifs. Je suis resté une grosse semaine là-bas. Puis vint Josselin, un Breton bien de chez nous, cuisinier hors-pair (il m'a fait une tartiflette !). Lui habite une maison locale, avec toit en tôle (chaleur, chaleur), sans jardin (et donc sans jardinier), sans cuisinier, sans femme de ménage. Pas de machine à laver, ici on fait tout à la main !

Je détaille un peu, car ce sont les personnages principaux de ma vie à Kigali. Commençons avec cette histoire d'eau. En France, ça nous semble à peu près logique de nous doucher chaudement, et d'avoir une machine à laver. Ici les choses sont différentes. Chez Thérésia, pour avoir de l'eau chaude, il faut brancher le chauffe-eau et attendre 30 minutes. Facile. A Gisenyi, je devais me laver à l'aide d'une bassine. Eau froide. Moins sympa. Mais il y a parfois pire. L'absence d'eau courante. Je l'ai vécue le temps d'une grosse journée chez Josselin. Et ça change la vie. Pas possible de se doucher. Passe encore. Pas possible de cuisiner. Plus embêtant. Pas possible d'utiliser les toilettes. Emmerdant (jeu de mot adéquat). Reste la solution « achat de bidon d'eau ». Prévoir un budget.

Kigali, presque l'Afrique

Avec Thérésia, nous sommes sortis pas mal. Nous avons fait une soirée Couchsurfing avec beaucoup de Rwandais (dont un qui m'a parlé toute la soirée des péripéties de Hollande avec les femmes !). Sympa. Dans sa maison, une soirée électro-swing a été organisée (en mode Parov Stelar). Ce jour-là, une bonne centaine d'Occidentaux de Kigali sont rassemblés. Je me rends compte à quel point il semble difficile de se mélanger avec les locaux.

En plus de la coupe du monde, on sera aussi sorti à plusieurs reprises à Sundowner, la boite de nuit du coin. A l'intérieur, le pire DJ du monde. Oui, oui, il est là. Sa passion, c'est de changer de musique. Toutes les trente secondes, il change le CD, et met un genre totalement différent. Le genre de DJ qui vous passe de l'électro et qui enchaîne avec un reggae. Mister roi des transitions. C'est lui. Et il ne me manquera pas !

Kigali, presque l'Afrique

Josselin est tout à gauche sur la photo. Cette photo est d'ailleurs sympa, car c'est une magnifique amitié franco-belge (les 3 garçons sont français, les 3 filles belges). Le garçon le plus à droite est un séminariste, c'est à dire qu'il sera très bientôt prêtre. Original de sortir avec lui en boîte !

Négocier. C'est aussi une habitude africaine. Une histoire amusante : j'ai envie de bananes. J'en vois quelques unes, je demande c'est combien à la vendeuse. « 700 francs ». Je ne suis pas sûr d'avoir bien entendu : « 700 francs? ». « 600 francs » qu'elle répond ! « 600 francs ? » que je répète. « 500 francs ! » qu'elle enchaîne. Je sors mon billet de 500 francs (50 centimes d'euro) avant qu'elle ne continue à marchander toute seule !

En parlant nourriture, je rappelle que je suis en mode végétarien en Europe. Et être végétarien en Afrique, c'est difficile. Plusieurs fois dans les restaurants je me suis retrouvé face à un choix très élection nord-coréenne : brochette de chèvre ou brochette de chèvre ? Surtout c'est le principe qui n'est pas compris. Dire que t'es végétarien à certains Rwandais, c'était comme dire que tu refuses de te vacciner pour des raisons éthiques à un malade de la polio. Incompréhensible. J'ai essayé de m'expliquer les premiers jours, j'ai lâché l'affaire ensuite. Et j'ai fait exploser mon compteur viande.

 

Pour être complet, il reste mes recherches. J'ai eu 13 interviews au total (dans le détail, 4 IBN, 2 COMESA, 2 CEPGL, 3 EAC, 2 autres). Et j'ai clairement passé mon temps d'un bureau à un autre. Difficile de faire bouger l'administration (comme un peu partout dans le monde) et de respecter les délais que je m'étais fixés. Mais je suis plutôt content, j'ai réussi à voir qui je voulais voir.
L'expérience d'un ministère : je suis dans le secrétariat. La femme me voit et dit : « vous êtes chinois ? ». « Presque, français ! ». Mes yeux m'auront permis d'être surnommé « chinois » à deux autres reprises ! (il faut que je vienne avec mon arbre généalogique la prochaine fois pour leur prouver mes origines 100% Nord-Pas-de-Calais !!)

Kigali, presque l'Afrique
Kigali, presque l'Afrique

Enfin le petit bilan de Kigali. Une ville où il fait bon vivre. Une bonne atmosphère. Une météo parfaite (la moyenne du pays varie entre 19°C pour le mois le plus froid et 21° pour le mois le plus chaud !). Pas de crainte pour sa sécurité. Pas de bouchon en ville. Tout semble rouler parfaitement, dans tous les domaines. Pas de corruption. Kigali est calme, surtout en comparaison avec les autres villes africaines. Kigali est presque ennuyante pour les Occidentaux vivant sur place. Et pour certains, il ne fait pas de doute : Kigali, c'est pas l'Afrique. Et ils n'ont pas tort. Le pays a l'ambition de devenir le Singapour africain. Vision 2020. Quitte à en perdre un peu de son identité. Le « cas spécial » du Rwanda le justifie. On aime, ou on déteste. 


A suivre... (direction le Burundi, pour mon premier vrai pays d'Afrique francophone !)

Kigali, presque l'Afrique
Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs