18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 17:24

Ça y est, je me suis donc bel et bien fait à l'idée, l'amour d'une vie n'existera pas. Pour moi en tout cas. Drôle de sensation tout de même, puisque c'était un rêve à l'époque de ma jeunesse. LA fille. Tout était dans le LA. Elle devait être unique, elle devait m'accompagner tout au long de mes années, vivre les rêves les plus fous en ma compagnie, vieillir avec moi, en se souvenant des belles choses etc etc etc.
Bon, c'est râpé ! J'ai déjà vécu des rêves de fous avec d'autres, et elles resteront des amours de ma vie (du moins, de ma jeunesse). Mais ce n'est pas grave, car j'ai fait le deuil de l'unique. C'est le désamour de cette idée.

Aujourd'hui, je crois à DES amours. Et tenez-vous bien, je trouve ça tout aussi formidable ! Se dire que l'on peut aimer à de multiples reprises au cours de sa vie, c'est déjà une foutue chance. Se dire que l'on peut aimer des personnes si différentes, c'est incroyable. Et penser à des amours naissant à 80 ans, ça donnerait presque envie de vieillir !
Oui, je crois qu'il existera pour moi différents amours, à différents moments de ma vie. Et c'est tant mieux. Si j'avais rencontré Alba il y a 10 ans, nous ne nous serions jamais aimés. Mais je l'ai rencontrée il y a 3 ans et demi, et ce fut un coup de foudre. Si je rencontrais l'une de mes ex demain, en ne l'ayant jamais connue, je doute fort que je retomberais amoureux ou qu'il se passerait seulement quelque chose.

C'est ça qui est assez fascinant. L'amour c'est aussi une question de timing. Fuck le destin ! L'amour c'est aussi une sacrée question de chance ! Sans cette rupture, sans cette folie, sans une conduite sur la bande d'arrêt d'urgence en Belgique, sans ce match de foot, sans cette envie d'aller voir en deuxième classe, pas d'Alba, et pas d'amour. C'est quand même un sacré concours de circonstances !
Attention, je ne maudis pas les amours d'une vie, bravo à ceux qui y arriveront. Mais bon, faut admettre que nous ne sommes pas la bonne génération pour ça. Pour nos grands-parents, ça semblait évident. Pour nous, ça semble totalement dingue. Attention, je peux aussi rencontrer quelqu'un demain, en plein milieu des archives africaines de Bruxelles, et tomber amoureux pour 100 ans. Oui, je sais, la probabilité est faible ! Mais que voulez-vous, j'aime tellement l'idée même de l'amour que je crois bien en être amoureux.

 

Aimez vous les uns les autres. Plusieurs fois. Amen (?)

Des()amours
Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs