30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 19:43

Ouf ! Le FN n'a donc pas gagné de département ! C'était pourtant l'objectif annoncé. Mieux, le Pas-de-Calais reste de gauche. Il reste donc un département à gauche dans le Nord-Ouest, et c'est le mien. Mieux, dans mon canton, le candidat PS a été élu au premier tour ! Ce fut le seul de toute la région. Quelle victoire !


 

Et puis lorsqu'on analyse un peu les chiffres du Pas-de-Calais... 6 cantons sur 39 sont passés Front National. 12 élus frontistes vont donc siéger au conseil départemental. C'est un record de France. Et quand on voit ce chiffre de 6 cantons, on se dit que c'est un mal pour un bien. Car les autres scores du FN vont pâlir les autres partis : 49,9% à Douvrin, 49,45% à Calais 3, 48,67% à Bully-les-Mines, 48,37% à Carvin, 48,17% à Auchel, 47,87% à Bapaume, 46% à Noeux-les-Mines, 45% à Calais 2 et Boulogne 1, 44% à Béthune, Bruay, Beuvry, Outreau, Saint-Paul-sur-Ternoise et Brebières.


 

Il n'y a pas si longtemps, on jouait à se faire peur. « Imagine un peu si le FN gagne l'élection ». Et on imaginait ce qu'on ferait, quelle attitude on adopterait, les conséquences que cela aurait. Aujourd'hui, on a peur. Car on sait que les régionales de décembre sont dangereuses. Hier le système d'élection ne favorisait pas le FN. En décembre, ça risque d'être une autre histoire. Les Picards vont alourdir notre balance Front National. Et on sera peut-être la première région FN de France. Ça, c'est la classe.


 

Ou pas. Alors on essaie de trouver les coupables. La corruption, le tous-pourris, le chômage, les autres partis, la gauche, la droite, le centre. Et les Français. Car il y a deux écoles : celle qui dit que ce n'est pas leur faute, que les Français sont malheureux, déçus des autres politiques, et que c'est ce désespoir qui les pousse à voter FN. Mais il y a l'autre école, celle que je rejoins de plus en plus : les Français savent pourquoi ils votent FN. Ils en connaissent les conséquences. Qu'ils ne fassent pas les vierges effarouchées le jour J. Car les coupables ce sont eux. Eux qui choisissent la facilité, l'ignorance, la haine de l'autre. Et qu'ils arrêtent de se cacher derrière des excuses bidons. Tu votes FN et tu sais pourquoi. Tu es un peu raciste, assume. Que l'on arrête de dire que le vote FN rassemble les mécontents. Le vote blanc pourrait le faire, le parti de gauche pourrait aussi. Mais non, c'est un parti à tendance néo-libérale, raciste, ayant dans ses origines de l'antisémitisme et une bonne dose d'Algérie française. Tu te retrouves là-dedans, c'est ton problème. C'est le mien aussi d'ailleurs, le nôtre en fait. Car on n'est plus très loin de la bascule. Non, le FN ne gagnera pas la prochaine présidentielle. Enfin, je crois. Mais je ne mettrai pas ma main à couper pour la suivante. La petite bête monte, comme au siècle précédent. Et comme au siècle précédent, il y aura ceux qui seront avec, et ceux qui seront contre. Il faudra choisir un camp. J'ai déjà choisi le mien il y a bien longtemps. Et ce retour dans le Nord-Pas-de-Calais me permettra de mettre en application les écrits que je tiens depuis plusieurs années. La résistance ne fait que commencer.
(Bien sûr, il faudra nettoyer les écuries d'Augias. Un coup de kärcher comme dirait l'autre. Car notre politique pue le fric, la corruption, le carriérisme. Ça sent tellement que certains ne sentent même plus les odeurs nauséabondes des autres cons du FN.)

Les départementales, cette victoire au goût amer
Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs