22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 12:59

Après la folle église, voici la deuxième histoire un peu extraordinaire de ce voyage en Éthiopie : un mariage ! Ce n'est pas mon premier mariage à l'étranger, puisque je me suis déjà retrouvé à un mariage au Vietnam, l'une des histoires les plus dingues de ma courte vie. Chose amusante, ce mariage a débuté de la même façon : une invitation grâce à Couchsurfing, et un déplacement en tuk-tuk, moyen de locomotion que je n'avais pas encore vu ici.

Se marier en Éthiopie

Same same, but different. Tout d'abord, je me retrouve en pleine campagne d'Addis. Fini les voitures à tout va, on croise des ânes, des vaches et des charrettes le long de la route. Pas désagréable. Arrivé au lieu de la cérémonie, on se retrouve assis au deuxième rang. Oui, nous sommes blancs, donc VIP. On a beau insister, ça serait vraiment malpoli de reculer de plusieurs rangs. Chose assez folle, on a confirmé notre présence ce matin : pas de problème ! Imaginez en France ajouter 3 couverts le jour même du mariage : une prise de tête assurée ! (oui, j'ai déjà vu quelques personnes organiser leur mariage, et ça n'a pas l'air très amusant!).

 

Le lieu de la cérémonie est en fait une simple cour. Des bancs et chaises ont été installés, et au fond un grand canapé. Oui, ce mariage sera assez différent de nos normes.

Se marier en Éthiopie

La mariée est déjà là. Elle est « cachée » dans une petite pièce derrière le canapé. Mais nous sommes des VIP, et on se retrouve à faire des photos avec elle. Forcément tout le monde ricane, mais on commence à en avoir l'habitude.

Se marier en Éthiopie

Question : où est le marié ? On est en Afrique, on a le temps. Le marié est en retard d'une heure, et ça n'a l'air de déranger personne ! J'en profite pour prendre en photo un garçon d'honneur en tenue traditionnelle.

Se marier en Éthiopie

Le marié finit par se présenter avec une heure trente de retard sur l'horaire prévu. J'ai l'impression qu'il a vingt ans de plus qu'elle ! Il va chercher sa belle et tendre, et les deux futurs époux s'assoient dans leur canapé.
 

Se marier en Éthiopie

S'en suit une cérémonie bizarre où l'on ne comprend pas grand chose, si ce n'est les amen. Les mariés se lèvent, et vont vers le buffet. Ils se servent, et mangent devant nous. Personnellement, à 15h, après 2h30 à attendre sous la chaleur locale, les regarder boire et manger ne me fait pas rire ! Moi aussi j'en veux !
 

Se marier en Éthiopie

Un peu de patience et c'est notre tour. On se régale comme souvent dans ce pays (le prochain article portera d'ailleurs sur la nourriture locale). Et puis c'est le tour de danses et de chants. J'avoue ne pas très bien connaître les tubes éthiopiens et comme de toute façon je ne sais pas chanter... (true story!)

Ensuite une autre cérémonie : les mariés vont vers les parents de la mariée, et lui remettent des cadeaux. En parlant de cadeaux, les voici qui arrivent. On ne les ouvre pas aujourd'hui, mais on annonce ce qu'il y a dans l'emballage (bon ça ne sert à rien de dire une télévision plasma si ton emballage fait 10 centimètres de long, ils ne sont pas idiots!)

Nous sommes bien installés, la musique est sympa, mais on doit changer de lieu ! On part en voiture direction une espèce de parc de jeux. Arrivés là-bas, il n'y a pas d'électricité ! Embêtant pour la musique ! La cérémonie (encore!) devait se faire à l'intérieur, dans un lieu assez romantique. Finalement on passe à l'extérieur.

Se marier en Éthiopie
Se marier en Éthiopie

Nouvelle cérémonie religieuse (je vous passe les détails), les bagues sont échangées, et ils sont bel et bien mariés ! Il est 19h ! Les gâteaux ont été installés par un type qui n'a pas franchement l'air sympa, mais ça ne gâche pas la joie des mariés. Les cons, ils ne savent pas que dans deux ans ils divorcent ! (rabat-joie, moi?)

Se marier en Éthiopie
Se marier en Éthiopie

A 20h30 tout le monde s'en va, la nuit tombe, et il faut rentrer sur Addis. Nous en profitons pour boire un verre avec les demoiselles d'honneur avant de signer sur le livre du mariage. A noter la photo officielle du mariage, en mode je suis le marié, je suis le boss !

Se marier en Éthiopie

Le bilan est mitigé. Très intéressant, mais moyennement funkie. Je pensais pouvoir me trémousser et enflammer le danse-floor, c'est raté ! Mais je garde précieusement la photo que l'on m'a donné des mariés, Kiya et Biruk, 11 juillet 2007 (date locale!). Et je me dis que ce samedi, il y a un autre mariage, où l'on est également invité !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs