24 juin 2015 3 24 /06 /juin /2015 18:44

Clap Clap (oui, je me félicite pour mon titre que j'apprécie beaucoup, mais c'est une private joke comité 4).

 

J'avoue, je n'ai pas donné de nouvelles pendant une semaine. Et pour cause, le wifi à Romorantin, c'est comme les bars à Romorantin, une chose assez rare. Comment me suis-je perdu à Romorantin ? Bonne question ! Je me pose la même lundi matin, alors que je suis entouré d'une cinquantaine de jeunes de 20 à 30 ans venus suivre une formation de l'Institut des Hautes Études de la Défense Nationale. Les costards sont de sortie, et on m'a gentiment demandé d'aller me changer, parce que le pull à capuche ça ne va pas le faire. Je ne fais pas mon rebelle, le colonel n'étant pas très loin, et je sors la chemise. J'observe tout ce beau monde avec curiosité. Et je me dis que dans quelques jours, ils seront pour la plupart devenus des proches...

 

Dimanche soir. Une petite chambre de Bordeaux. Un seul lit. Pas besoin de retrouver la carte cachée au fond de ma poche pour entrer. Pas besoin de redescendre d'un étage pour récupérer ma pochette IHEDN oubliée une nouvelle fois entre le baby-foot et l'ersatz de billard. Pas de coloc absent car au café des Turcs. Le silence. La solitude. Pour la première fois depuis lundi. Et ces cons me manquent un peu.

Romorantin et ses otaries

Ces cons là, c'est mon comité 4. Je pourrais vous les présenter un par un, écrire quelques compliments sur chacun d'eux, mais comme on est devenu « ami facebook » je vais garder tout ça pour moi, pudeur oblige. Et puis il y a la règle de Chatham House, à savoir que tout ce qui s'est passé à Romorantin doit rester à Romorantin. Alors je ne vous dirai pas qui dans ce groupe ronfle abondamment la nuit, qui est passé sous un baby-foot à la suite d'une défaite humiliante, qui vote Dupont-Aignan ou qui a montré ses genoux. Je pourrais écrire sur la JAPD, enfin, je veux dire la JDC, mais ça risquerait de vous ennuyer autant que cette journée. Je pourrais aussi écrire sur l'épisode 10 de Game of Thrones que l'on a regardé là-bas, ensemble, mais je risquerais de spoiler.

Clap Clap

J'ai pris un sale réflexe, j'applaudis pour rien. J'ai essayé hier au café, mais personne n'a suivi. Les gens ne sont pas très drôles. Trop sérieux. Nous l'étions sans doute aussi. Nous avons fait des journées de malade pour quelqu'un comme moi, qui aime se reposer après 17h (ou 15h). 8h-Minuit. Des conférences (vraiment intéressantes, la palme pour l'opération Sangaris), des visites (Nexter et une base aérienne), des travaux de comité jusqu'au bout de la nuit. Et pendant que certains comités visitaient vendredi soir la boîte de nuit de Romorantin (si, si, il y en a une), nous étions encore plongés dans une ultime répétition. Mais samedi matin, nous étions fiers du dénouement. Ce comité ne faisait plus qu'un, au point que j'avais moi-même cette petite boule au ventre avant notre présentation, et cela alors que je restais tranquillement assis dans le public. Je les ai vus faire le show, je les ai vus à l'aise. Et je me suis rappelé le moment où j'ai appris que notre sujet était cette réforme de la JDC. « Sujet de merde » ai-je alors directement pensé. Mais entre les histoires de Mc Donalds et de boue, de bivouac et de JDC-JSC (Je suis Charlie), nous nous sommes passionnés. Et je pense qu'on a tous kiffé. Putain de bonne semaine. A Romorantin. Oui, c'est possible. Avec eux.

Romorantin et ses otaries

Clap Clap

Partager cet article

Repost 0
Published by Phileas Frog - dans Autre
commenter cet article

commentaires

Plus De Blogs