24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 23:32

Cela fait plusieurs mois que je pense à écrire cet article. Mais j'ai du mal à trouver le juste équilibre. Car voyez-vous, j'ai une position bien arrêtée : non, les hommes et les femmes ne sont pas égaux.

 

Je vois des sourires crispés. Des sourcils froncés. Que voulez-vous mesdames, il faut bien se rendre à l'évidence : vous nous êtes de très loin supérieures.

 

Un premier chiffre qui le prouve : aujourd'hui, les prisons françaises sont peuplées à 96,5% d'hommes ! (!!!!!) Oui, messieurs, nous sommes violents, voleurs, tueurs et criminels. Beaucoup plus largement que le deuxième sexe. Il n'y a qu'à regarder autour de nous : une soirée alcoolisée, des regards ou des paroles échangés, et des coups qui pleuvent. Vous avez déjà vu ça, avec des filles ? Avez-vous déjà vu des supportrices féminines se taper sur la gueule parce que l'adversaire n'a pas les mêmes couleurs que vous ? Ce sont des expériences très personnelles, mais j'ai joué au football en district, j'ai supporté le PSG au Parc des Princes, j'ai fait la fête dans pas mal de boîtes ou à des carnavals. Et jamais je n'ai vu une bagarre de filles ! Jamais ! Ce n'est pas faute d'en chercher, ce n'est pas faute d'avoir toujours 2€ sur moi au cas où, afin d'être prêt pour les paris. Mais ça n'arrive pas. Par contre, des bagarres de mecs, j'en ai vues, et c'était moche.

 

Ce n'est pas tant la violence que le cerveau. Car oui mesdames, vous êtes plus intelligentes que nous. 87 % des filles réussissent le brevet contre 82 % des garçons. Vous êtes 89 % à décrocher le baccalauréat contre 85 % des garçons. 31 % obtiennent un diplôme allant de la licence au doctorat, contre 24 % des garçons. Et c'est pareil dans tous les pays occidentaux. Et je ne suis pas surpris. Je me souviens bien de moi, à 14 ans. Immaturité, tel était mon nom. Et si les filles de 14 ans sont loin d'être matures, elles le sont souvent plus que les garçons.

 

Je me pose la question : pourquoi l'homme est-il inférieur à la femme ? Est-ce de par son éducation ? Est-ce que c'est l'ordre naturel des choses ? Est-ce à cause de ce qui pend entre nos deux jambes ? La testostérone. Oui, peut-être. Il n'y a qu'à nous voir en soirée. Pendant que mesdames dansent et pensent à la musique, messieurs, nous pensons à cette jolie blonde et à comment la draguer. Nous pensons avec notre sexe. Tristesse.

 

Mesdames je vous admire. Vous êtes la vie, vous faites la vie. Je vais finir par croire que je suis amoureux de vous. [à part peut-être Madame Thatcher]

L'inégalité des sexes

Partager cet article

Repost 0
Published by Phileas Frog - dans Autre
commenter cet article

commentaires

Marion 04/03/2016 11:40

Ce n'est pas tant une question de sexe biologique mais d'injonctions sociales. Les filles réussissent mieux à l'école, les garçons jouent au foot. C'est peut-être parce qu'on offre des ballons de foot aux petits garçons et des livres aux petites filles à Noël... On encourage les filles à être sages, les petits garçons à être des hommes des vrais avec toute la virilité qu'il faut. Un bébé n'est pas encore né que sa chambre est déjà décorée "princesses et livres de contes" ou "chevaliers et ballons de foot". Tu n'as pas encore foutu un pied dans notre monde mais on a déjà choisi pour toi qui tu seras... ma petite princesse ou mon petit bonhomme.
Certes les femmes sont moins violentes et réussissent mieux à l'école, mais elles n'y sont pour rien, ce n'est pas inscrit dans notre patrimoine génétique. Simplement, une fille qui se bagarre ça fait mauvais genre, une fille qui court après un ballon c'est pas sexy... Certes, les filles ne se tapent pas dessus en soirée, mais de là à penser qu'elles sont moins violentes... Le harcèlement scolaire c'est autant les filles que les garçons par exemple !

Plus De Blogs