6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 22:27

Ce sera ton regard. Ce sera ton sourire. Ca débutera ainsi, car ça débute toujours ainsi. Tu comprendras de suite, car ça fait partie des choses que je ne sais pas cacher. Et tu liras très vite dans moi comme dans un livre ouvert. Les pages ne seront pas toujours fantastiques, elles ne seront pas toujours heureuses. Nous traverserons des épreuves, nous traverserons les doutes et les peines. Mais nous écrirons lettre après lettre, mot après mot, phrase après phrase, ce « nous » que j’utilise déjà aujourd’hui. Pardonne-moi, je ne sais pas encore qui tu es, ni à quoi tu ressembles. Mais je sais que tu es là, quelque part. Que tu existes. Et je te cherche, sans trop l’avouer, sans trop me l’avouer. Car sans toi les journées ne sont pas tout à fait les mêmes (et je n’évoque pas les nuits). Il y a un manque. Sans toi l’envie n’est pas là, sans toi l’espoir n’existe pas. Sans toi, ce n’est pas le bonheur. Je t’attends avec impatience, tu sais, le temps me paraissant bien long. Quelle peut être cette vie sans amour ? Une lente agonie. Une suite de souffrances. La définition du malheur. Mais je suis encore là car j’ai le souvenir de cette puissance, j’ai le souvenir de ces instants, j’ai le souvenir de ce sentiment. Je donnerais ma thèse, je donnerais mes amis, je donnerais ma famille. Ça n’est pas bien, je le sais, mais tu sais que j’exagère dans ces moments-là.

Attention à toi, je ne suis pas quelqu’un de bien. Je voudrais l’être, mais j’en suis encore loin. J’essaie de m’améliorer, pour être prêt le moment où je te rencontrerai. Car, à partir de ce jour-là, je me devrai d’être irréprochable. Je devrai être là pour toi, dans tes moments de faiblesses et de tristesses, pour te porter et te réconforter, pour faite naître tes sourires et permettre tes rires, pour t’enlacer tendrement et t’embrasser amoureusement. Car tu seras ma raison de vivre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Phileas Frog - dans Autre
commenter cet article

commentaires

Plus De Blogs