12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 04:34

Cela fait quelques centaines de kilomètres que le thé a fait une apparition remarquée. Ella, c'est justement cet objectif : une petite randonnée dans des plantations. C'est quelque chose que j'ai déjà fait en Inde, mais c'est tout nouveau pour ma compère. C'est en train que nous nous y dirigeons, et nous hallucinons un peu : 90% de blancs ! Et ils descendent quasiment tous à Ella (alors qu'il y a du thé vraiment partout !!). Bref, j'ai un petit rejet, qui va en précéder un plus important à Yalla... 

Ella, Yalla et Polhena : patineuse et aïe aïe aïe
Ella, Yalla et Polhena : patineuse et aïe aïe aïe

Alors que ma compère choisit l'option massage, je me retrouve à discuter avec une patineuse russe sous un orage impressionnant ! 

8h30, quelqu'un frappe à ma porte, l'aubergiste de la maison kitsch, pour me dire... que mon amie russe est là depuis 7h, m'attendant ! Forcément, cela fait bien rire ma compère de voyage. Et, de ce fait, nous sommes 3 pour gravir le petit pic d'Adam ! Rien à voir avec le précédent, vraiment facile, et une belle vue sur Ella Rock et les terrasses de riz, ce qui me fait revoir mon jugement sur la ville.

Ella, Yalla et Polhena : patineuse et aïe aïe aïe
Ella, Yalla et Polhena : patineuse et aïe aïe aïe
Ella, Yalla et Polhena : patineuse et aïe aïe aïe

Départ le midi pour le parc national de Yalla ! La jeep est réservée, nous devons partir à.... 4h du matin ! (s'il vous plaît, ne dites pas que je suis en vacances !). Eléphant, léopard, crocodile..... et vomi ! Oups. Je ne l'attendais pas celui-la ! Je passe une très mauvaise nuit, et je suis contraint de déclarer forfait (malgré mes 50% d'acompte déjà versés). Ce fut ma sale journée du Sri Lanka. Je soupçonne le ventilo au-dessus de mon ventre. Qu'importe, je prends le bus à 13h, et Mathilde me raconte ce que j'ai manqué. Pas de léopard. Bon, un moindre mal.

Ella, Yalla et Polhena : patineuse et aïe aïe aïe

Le trajet en bus est long jusque Matara. Un pepsi dans l'estomac, puis un coca, une banane et je réussis à avaler une soupe (oui, oui, au Sri Lanka !). Nous arrivons à Polhena, où les criques s'enchaînent. Je me remets facilement, un masque sur le nez, des poissons et des oursins devant moi, avec aussi, des coraux... abîmés. La mer est agitée, le courant est important, vaut mieux être vigilant. Quelques surfers m'accompagnent, ainsi que madame pustule (c'est cadeau !). Un chouette endroit avant la dernière étape : direction Galle !

Ella, Yalla et Polhena : patineuse et aïe aïe aïe
Ella, Yalla et Polhena : patineuse et aïe aïe aïe
Ella, Yalla et Polhena : patineuse et aïe aïe aïe
Ella, Yalla et Polhena : patineuse et aïe aïe aïe

Partager cet article

Repost 0
Published by Phileas Frog - dans Sri Lanka
commenter cet article

commentaires

Plus De Blogs