1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 05:34

Sauraha, sud du Népal ; la frontière indienne n'est plus très loin : c'est ici que s'arrête le bus, après 5 heures de route chaotique. Ici, à savoir un parking au milieu des champs. A Sauraha, les habitants ne sont pas cons. Bien sûr, on pourrait laisser les touristes dans le centre-ville, à 3 kilomètres de là. Mais il faut bien admettre que ce parking en plein champ est très pratique pour les chauffeurs de taxi.... business is business !

Sauraha est la "ville" du parc national de Chitwan, la 3ème (et dernière) grosse attraction du pays. J'utilise les guillemets, car la "ville" est une simple rue, composée d'hôtels, de restaurants et de magasins de souvenirs. 1 kilomètre d'un côté; et c'est le parc ; 1 kilomètre de l'autre, et c'est les champs. Et, sur cette rue, transitent les calèches et... les éléphants !

Par 3 fois je vais être en contact étroit avec les pachydermes. Et ma sensation sera toujours très différente : il y aura l'instant baignade, l'instant biberon et l'instant nature.

9h20, à l'endroit où les éléphants doivent venir se baigner. L'"attraction" débute à 10h, mais nous sommes en avance. Ca tombe bien, les éléphants aussi. Nous les avons rien que pour nous. Les mahouts, leurs chauffeurs, mais aussi dresseurs, sont là. Ils sont 2 au départ, et très différents. La premier est plutôt jeune, comme son éléphant apparemment. Il sourit. Il laisse l'éléphant vaquer à ses occupations. Avec la main, il va le rechercher. L'éléphant obéit aisément. Le second mahout est un peu plus âgé, ses méthodes également, tout comme son éléphant. Lui ne fonctionne pas à la main, ou au bâton, mais avec une pique en acier. L'éléphant semble pourtant obéir moins bien.

Le complexe de l'éléphant

Un groupe de touristes arrive, des Asiatiques. Des grands "oh" et "ah" à la bouche. Ils prennent des photos, beaucoup de photos. Ils veulent voir l'éléphant faire ses tours, les jets d'eau avec la trompe, les roulés-boulés. La pique en acier est encore là, elle m'obsède. Elle disparaît à l'instant où un groupe d'Européens arrive, remplacée par un simple bâton en bois. L'éléphant obéit encore moins, quand l'autre a l'air de continuer à s'amuser.

Ils seront nombreux, les groupes, à nous rejoindre. Beaucoup veulent LEUR photo avec l'éléphant. Une dizaine de pachydermes est arrivée. La plupart fonce dans l'eau, sans nécessité d'être guidé, heureux de se rafraîchir (il fait 38 degrés). Ils vont suivre dans difficulté les commandements des mahouts, excepté celui que j'ai évoqué. Plusieurs ont des piques en acier, mais ne les utilisent pas. A un moment, je vois un mahout mettre un gros coup de bâton sur le tête de son animal. Le mahout me voit, nos regards se croisent...il fait la moue, puis me sourit.

Dans quelle mesure, nous, les touristes, participons au bon ou au mauvais comportement des locaux sur la faune du coin ? C'est une question qui m'est de plus en plus importante, ma conscience écologique peut-être. Si nous n'étions pas là, où seraient les éléphants ? Leur sort serait-il meilleur ?

Direction la garderie des éléphants. Ici sont amenés les mamans et leur jeune éléphanteau. Ceux-ci feraient fondre n'importe quel tyran. Courts sur pattes, ils gambadent à toute vitesse pour plus de nourriture. Ils tètent leur mère.  Le lieu a l'air agréable. Malgré tout, les chaînes au pied des adultes attirent souvent mon regard.

Le complexe de l'éléphant

Un musée existe, et il est indispensable. On y explique le sort des éléphants avant les touristes, leur quasi-disparition. Ainsi, apparemment, le fait que je sois là entraîne les locaux à conserver leur faune. Le traitement des animaux s'est grandement amélioré au cours des dernières années et, si ce n'est pas encore parfait, c'est sur une bonne voie. Dans ces conditions, il ne faut pas que je me sente complexé ou coupable d'être ici. Car, sans moi, sans le touriste que je représente, cet éléphant ne serait peut-être même pas né. Et ça serait sacrément con ! Regardez comme ils sont cools.

Le complexe de l'éléphant
Le complexe de l'éléphant
Le complexe de l'éléphant
Le complexe de l'éléphant
Le complexe de l'éléphant

Partager cet article

Repost 0
Published by Phileas Frog - dans Nepal
commenter cet article

commentaires

Plus De Blogs