23 décembre 2017 6 23 /12 /décembre /2017 14:10

La la la la la la – la la la la la (à fredonner sur l'air d'intervilles). Direction Awala, sa plage, ses cocotiers et.... mais, descends un peu ! Tu vas te faire mal !

Les jeux amérindiens Kali'na

Casque sur la tête, les pieds entourés par un bandeau, l'ascension du cocotier est l'une des épreuves phares de la journée -et celle que je ne voulais surtout pas manquer !-. Certains sont doués, et escaladent les quelques mètres en moins de dix secondes. D'autres... Bon... D'autres font preuve d'abnégation, que dis-je, de courage : j'ai vu une fille coincée plus de cinq minutes à un niveau du cocotier, elle n'avançait plus, et essayait pourtant sous les hourras de la foule.

 

Une ambiance d'intervillages. Les jeux Kali'na sont à l'origine organisés par les Amérindiens. Aujourd'hui, ils rassemblent surtout les métropolitains et les Amérindiens, dans un mélange culturel et de personnes qu'offre trop rarement la Guyane. C'est un événement régional, couvert par la presse et la radio (en direct !). Après l'épreuve des cocotiers, direction le tir à l'arc amérindien (après quelques sauts d'obstacles), puis c'est la « remontée de pirogue ». Ils sont 8, 4 filles et 4 garçons, ils descendent une pirogue sur une dizaine de mètres – ça, c'est facile – puis ils essaient de la remonter : c'est là où ça devient compliqué (le poids de la pirogue dépasse les 700 kilos). Même situation que pour les cocotiers, il y a les doués, comme l'équipe des militaires, organisée... bah militairement. Et puis il y a les non-militaires, ou ceux avec un peu moins de muscles : là ça peut durer de nombreuses minutes !

Les jeux amérindiens Kali'na

Il y a plusieurs dizaines d'équipes, de ce fait les épreuves durent plusieurs heures. L'avantage, c'est que nous sommes à la plage, et qu'il fait chaud : on se baigne, on se repose, on se sent en vacances (même quand il pleut!). En début de soirée, les équipes sont à nouveau sur le pont, pour le tir à la corde ! Là, on ne rigole plus, les équipes sont face à face dans des duels (et l'arbitre a la pression !). Chacun sa technique -les Amérindiens la jouent statiques bien enfoncés dans le sol, ça dure une plombe à chaque fois, mais ça met une belle ambiance-. Il manque simplement un « top à la vachette ! » pour que ça soit parfait !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs