7 mai 2018 1 07 /05 /mai /2018 17:43

Le François. Le Robert. Y'a pas à dire, ils ont des noms très français ces villages ! J'suis chafouin. Je commence à souffrir du manque de sociabilité. J'hésite sur mes lieux de sommeil : en face du large ? J'opte le plus souvent pour les hauteurs, recherchant la fraîcheur (et la tranquillité). Ma voiture-hôtel reprend la route, avec le Robert au petit matin. L'odeur des sargasses me prend le nez. Qu'est-ce que c'est ? Ce sont des algues, issues, apparemment, de la pollution. Au large, j'avais l'impression de voir des nappes de pétrole. Je sais, ça fait déjà rêver ! Sur le sable, quand elles entrent en décomposition, elles dégagent une odeur très forte que je sens parfois à plusieurs centaines de mètres, sur les hauteurs. Ca fait encore plus rêver ! L'Est de la Martinique est particulièrement touché. Cela fait maintenant plusieurs années, et les locaux accusent souvent... les Brésiliens ! Selon eux, les Brésiliens rejettent beaucoup de produits dans l'Amazone, créant un bouillon propice au développement de ces algues. Avec le jeu des courants, elles arrivent ensuite dans les Caraïbes. L'Etat essaie de venir en aide (notamment pour les pêcheurs), mais cela risque d'être très compliqué si les touristes commencer à boycotter l'Est pour cette raison.

La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère
La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère

Je reprends la route vers la presqu'ile de la Caravelle. Essence ok. Faim ok. Pipi ok. Il faut que je me lave. Je rêve d'une douche. Je prends un hôtel ? Pas encore. Je découvre Tartane et sa baie, où j'effectue une baignade agréable. Le lieu est vraiment magnifique, et comme les Martiniquais sont repartis travailler après ce long week-end de Pâques... c'est calme !

La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère

J'opte ensuite pour une randonnée dans la réserve naturelle de la Caravelle, 3h30 d'un coup de cœur ! Les paysages sont variés, avec des falaises découpées par les vagues de l'Atlantique, et de petites baies ensablées. La vue depuis le phare est fabuleuse. Un régal.

La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère
La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère
La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère
La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère

Sur mon trajet je croise Selva (ma première Selva d'ailleurs), une Suissesse avec qui je partage la fin de mon trajet, avant de découvrir.... une douche publique ! Alleluia ! Je sens bon, je n'ai plus de dreadlocks... c'est à ça que ressemble le bonheur ! Bilan : douche ok, sociabilité ok. [parfois, j'imagine ma vie comme dans les Sims, avec des marqueurs propreté, nourriture, sommeil, sociabilité etc... et quand le niveau est trop faible, je suis grognon!] Je dépose ma camarade à Trinité (elle repart en stop vers le Sud pour regagner son bateau, avec lequel elle a traversé l'Atlantique...). Et j''enchaîne avec une journée hamac à Tartane, la vérité sur l'affaire Harry Québert pour me tenir compagnie.

Le lendemain, direction le Nord Est, avec l'Anse Azérot. Hein ? Non, Azérot. C'est le retour des Sargasses, puis direction Sainte-Marie (si tu savais), petite ville en gros travaux (les bâtiments en ont clairement besoin!). En face, l'îlet Marie, que l'on peut simplement rejoindre à pied par un banc de sable entre janvier et avril. Deux rochers (deux mamelons qu'ils disent, mais je suis trop innocent pour les voir) pour une vue incroyable. L'endroit est assez touristique, mais vaut clairement le détour.

La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère
La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère

Le Nord-Est est moins développé, certaines villes font d'ailleurs un peu dévastées, je ne sais pas pourquoi. Le Lorrain ne m'a ainsi pas vraiment attiré (tout comme La Lorraine en France d'ailleurs...), tandis que le Marigot avec son « pain de sucre » local était plutôt agréable. Je me perds un peu dans l'intérieur, au milieu des bananeraies (le fruit est protégé par un sac plastique, ce qui fait un étrange mélange vert-jaune-bleu dans le paysage).

La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère
La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère

J'arrive à Basse-Pointe, où je vois la Dominique en face. J'ai hésité pour Sainte-Lucie, et c'est pareil ici (mais à quoi bon n'y faire qu'une journée, je reviendrais plus frustré qu'autre chose). Basse-Pointe est délabrée, avec une église en ruine (le mauvais temps + de l'amiante!), et un centre-ville très étrange. Je continue ma remontée, vers Macoubou. Là, c'est le début des plages sauvages, avec des falaises et des pics. Et, à n'y rien comprendre, c'est désert ! Personne dans le village, personne sur la plage. Le cimetière surplombe l'océan. En bas des falaises, il reste les fondations de certaines maisons, abandonnées à cause de l'érosion. Ambiance fin du monde !

La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère

Je prends ensuite la direction de Grand Rivière, par une route encastrée dans les falaises. Là, c'est une impression de jungle laotienne, avec du vert partout, des ponts style rivière Kwai, et je ne serais pas surpris de croiser un Vietcong qui traîne. Le Nord est superbe et déserté des touristes. La route de Grand Rivière est un cul de sac, laissant à la ville une atmosphère de pêcheurs au fin fond de la Bretagne (avec 15°C de plus). Le vent, les bateaux, les falaises.

La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère
La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère

De l'autre côté de l'île, dans le Nord-Ouest, la situation est similaire : l'Anse Céron (si, Céron, lieu calme, avec du sable noir) et surtout l'Anse Couleuvre (que je n'ai pas avalée), avec une route qui annonce la couleur : c'est vert, c'est grand, et c'est sacrément tortueux ! Arrivé là-bas ; une ancienne rhumerie m'accueille (enfin les ruines, car la végétation a déjà bien repris le dessus) avant de trouver la plage bien planquée. La vue sur la Dominique est très dégagée aujourd'hui, et cette île rocheuse donne envie.

La partie Nord de l'île m'a beaucoup plu : elle dégage plus de caractère, plus d'authenticité.

La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère
La Martinique en road trip (2/3) : l'Est et le Nord, terres de caractère

Mais mon coup de coeur reste quand même la Montagne Pelée... (à suivre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs