29 août 2018 3 29 /08 /août /2018 09:36

Il y a des noms mythiques. Titicaca. Pipi caca, comme aime à le dire ma sœur (qui a gardé l'humour de sa tendre enfance!). Le plus grand lac d'Amérique du Sud, situé à 3 800 mètres d'altitude. Le lac se jette dans une autre lac... le lac Poopo ! Et là, ma sœur est hilare !

Et il y a Copacabana. Bon, le mythique, c'est la plage de Rio, pas forcément la ville située en Bolivie ! (dont je ne connaissais pas l'existence). Et c'est peut-être une erreur, car la plage de Rio tire son nom... de cette ville bolivienne ! (une histoire de pêcheur d'après mes lectures).

Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige

Notre programme est alléchant. Encore faut-il arriver... Nous prenons le bus depuis Toro Toro jusque Cochabamba, puis nous nous dirigeons vers la Paz. Un bus de nuit, nous sommes bien installés... et heureusement. Car, au cours de la nuit, notre bus s'arrête. A moitié endormi, je pense qu'il y a des bouchons, suite à un accident. Quelques heures plus tard, j'ai l'impression que nous ne bougeons pas encore. Bizarre... Et au petit matin, en regardant par la fenêtre.

Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige
Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige

La neige ! Chouette. Enfin, c'est beau, mais c'est moyennement pratique quand tu es en bus, et que la DDE locale n'existe pas ! Nous sommes bloqués dans un bouchon de compétition, en haut d'un col, en compagnie de centaines de bus et de poids lourds. Un bus, pas très loin devant nous, est en travers, dans le fossé ! Le reste des chauffeurs n'a pas pris de risque, et c'est ainsi que nous n'avons pas bougé jusqu'au matin. Ce que nous attendions ? Le soleil pardi ! Peu à peu, alors qu'il monte dans le ciel, la glace fond sur le goudron. Et nous nous remettons en route, avec le reste du peloton. Une dizaine d'heures de retard, et nous voici à La Paz, où notre bus... est parti il y a 10 minutes ! Caramba, encore raté ! On court de l'autre côté de la ville pour finalement trouver un bus partant vers Copacabana, où nous débarquons à la nuit tombée. Notre hôtel... est plein ! Merde, ce ne serait pas le retour de Sophie la guigne ? Ou de Jérémy la guigne ? On en trouve un quelques mètres plus loin. Il fait froid. On rêve d'une douche chaude. Mais la guigne is back, l'eau est froide, et nous nous réveillons dans une ville où le soleil a déserté. Des flocons tombent et le froid nous glace.

Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige

Nous avons un peu l'impression d'être en Norvège. Beau paysage, mais tu as tendance à te réfugier dans les magasins et les cafés. Ou dans l'hôtel !

Nous découvrons néanmoins la basilique Notre Dame, haut lieu de pèlerinage de Bolivie. Chose étonnante, le jour où nous sommes là, des voitures sont garées devant l'église et un curé... les baptise ! Apparemment c'est une tradition à Copacabana, il paraît même que certains jours il y a des milliers de voitures ainsi bénies !

Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige
Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige

Allez, une petite prière devant les Dieux du soleil, quelques fruits, et on espère très que demain ça ira mieux ! (on a beau dire, mais la météo transforme toujours les voyages!)

Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige
Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige

Et le lendemain, alors qu'il a neigé toute la nuit, le ciel bleu is back ! Et les paysages à Copacabana et sur l'île du soleil (Isla del Sol), la plus grande île du lac Titicaca, seront incroyables.

Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige
Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige
Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige
Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige
Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige

Peu à peu la neige disparaît, et transforme le paysage. Quelques batailles de neige avec les gamins boliviens, un bon repas avec vue sur le Pérou. Marche d'altitude. Lamas. Régalade.

Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige
Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige
Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige
Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige

Nous terminons notre journée de rêve avec une petite ascension à Copacabana. Vue sur la ville, coucher de soleil qu'il faut savoir partager. Et on se tourne déjà vers la Paz, pour la fin du voyage.

Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige
Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige
Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige
Copacabana et le lac Titicaca, sous la neige
Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs