31 juillet 2018 2 31 /07 /juillet /2018 23:40

Belem-Santa Cruz, par Sao Paulo. Je peux voir, depuis l'avion, ses 12 millions d'habitants, et ça fait très peur !

Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes

Par contre, Santa Cruz de la Sierra, Bolivie, c'est déjà plus à taille humaine : 1,5 million d'habitants pour celle qui est le cœur économique du pays. Et soyons honnêtes, jamais je n'avais entendu parler de cette ville ! Je survole pourtant des immenses exploitations agricoles, des grandes maisons avec piscine... on ne croit pas arriver dans un pays en développement. Je retrouve mi hermana Sophie dans l'aéroport et c'est parti pour un road-trip en famille !

Santa Cruz est notre première ville bolivienne. Altitude 416 mètres (on est encore dans le bassin amazonien). Tout est nouveau : la langue (espagnole), la nourriture, les faciès. Le froid aussi, que j'avais un peu oublié en Guyane, et ma sœur à Marseille. Nous découvrons aussi un petit centre-ville mignon, avec une architecture coloniale (et un plan de la ville assez incroyable : des cercles et des damiers).

Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes

C'est le début des cireurs de chaussures sur les places, des marchés bondés, où l'on mange pour 3 sous des repas préparés dans des marmites aussi grandes que celle de Panoramix, et.... Sophie se fait chier dessus par un pigeon. Et ça, c'est toujours marrant.

Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes
Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes
Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes

Nous visitons le musée de la guerre du Chaco. Un musée militaire, avec un militaire qui nous fait la visite, sympa... A l'écouter, la Bolivie a gagné la guerre. Pourtant, ça semble un peu moins évident à lire les récits ! Déjà, la quart des engagés est mort, ce qui en fait le conflit le plus sanglant de l'Amérique Latine. De plus, la grande partie du territoire du Chaco est gagné par le Paraguay... (comme quoi, les miliaires ne sont pas toujours de grands historiens !).

D'ailleurs l'histoire militaire de la Bolivie n'est qu'une succession de défaites, la plus désastreuse est contre le Chili : la Bolivie perd de manière définitive (?) son accès à l'océan lors de la « guerre du Pacifique ». Je mets un point d'interrogation sur le définitif, car si le conflit a eu lieu entre 1879 et 1883, Evo Morales, l'actuel président bolivien, a soumis le cas à la Cour Internationale de Justice en 2015 ! Preuve s'il en est que cette défaite leur est restée en travers de la gorge !

 

Avec le recul, on peut bien dire que c'est assez peu pour une telle ville ; mais comme je te l'ai déjà dit, Santa Cruz est la première bolivienne, et c'est pour ça qu'elle garde pour nous ce petit charme.

 

Les bus Cama sont le must bolivien (peut-être même sud-américain) : nous sommes quasiment allongés, beaucoup de place, et c'est ainsi que nous voyageons de nuit, en réussissant à dormir une bonne partie des 12 heures que dure le trajet jusque Sucre !

Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes

Sucre. Altitude 2780 mètres. Un petit peu froid, surtout la douche pour Sophie (moi, y'avait de l'eau chaude !). Le nom de la ville n'a aucun rapport avec ce que tu vas mettre dans ton café, encore moins avec le personnage de Prison Break. Non, Sucre était un maréchal (nous voilà), originaire de l'actuel Venezuela, et qui s'est battu pour l'indépendance du continent sud-américain, dont la Bolivie, Bolivie tirant son nom de Simon Bolivar, lui aussi héros de l'indépendance, lui aussi originaire de l'actuel Venezuela, mais qui doit s'être un peu mieux battu que Sucre, car il a laissé son nom au pays, et non pas à une ville ! Le maréchal Sucre a tout de même été élu président de la Bolivie à vie ! Mais ça ne lui plaisait pas beaucoup, alors il a décidé de devenir président de la Colombie. Mauvais choix, il est assassiné quelques mois plus tard ! Simon Bolivar, lui, a été président du Venezuela, puis de la Bolivie, puis du Pérou, puis de la grande Colombie ! Bref, nous sommes dans une ville historique de par sa toponymie, dans un pays qui l'est tout autant. [statue de Sucre puis image de Bolivar dans les rues de la ville]

Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes
Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes

Sucre la blanche. Oui, ça paraît logique (quoique le sucre brun n'est pas mauvais). Sucre c'est un centre-ville magnifique, classé UNESCO, où l'on peut se faufiler à travers les colonnes, lézarder sur des petites places ou dans les nombreux parcs et jardins et apercevoir des bâtiments à l'architecture baroque tels que les Espagnols savaient les faire. C'est bien simple : on pourrait se croire en Andalousie.

Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes
Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes
Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes
Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes

Des hauteurs du mirador, une vue sur la ville. L'une des perles de la colonisation espagnole devant nous. Ses rues étroites, à la circulation importante (on verra bien pire plus tard). Ses chiens, qui se baladent tous vêtus d'un habit contre le froid nocturne. Un football s'organise, foutue entorse de l'orteil qui m'empêche de participer !

Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes
Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes
Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes

Mais notre coin préféré restera le marché, où la journée a débuté. Manger et boire pour un euro, c'est toujours acceptable (même quand on est radin, mais je ne parle pas de moi bien sûr). Surtout, que de fruits ! Un double jus de fraise, des kiwis, ananas, papaye, raisin, pomme, banane, et tellement d'inconnus ! Régal ! On aurait bien mangé là le midi, mais c'est qu'il y a une demi-finale de coupe du monde qui nous attend ! (et on a besoin d'une télé !) On se retrouve alors avec des lasagnes au quinoa qui valent leur pesant d'or (ou pesant de bronze si vous êtes un belge). On est en finale putain ! Encore !

Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes
Santa Cruz, Sucre : les premières saveurs boliviennes
Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs