4 décembre 2018 2 04 /12 /décembre /2018 13:16

Nairo Quitana. Avec Herrera, c'est le second grand cycliste colombien que je connais. Et encore un grimpeur ! Je comprends un peu mieux aujourd'hui cette spécialité sur le tour de France, tant j'ai vu les habitants sur leur vélo. Et pourtant il y a du dénivelé ! Et pourtant, il y a des voitures et des camions ! Mais les cyclistes étaient partout, avec souvent un équipement de qualité. Même à Bogota, la métropole et capitale de 7 millions d'habitants, ils sont partout ! C'est toutefois un peu plus facile, car ils sont aidés par un immense réseau de pistes cyclables. Et, le dimanche, c'est encore mieux puisque des grosses artères de la ville sont réservées aux vélos : c'est la ciclovia ! Vision sympa d'une grande ville.

Bogota, la cathédrale de sel souterraine et la fantôme de Bujumbura

Car Bogota est grand, très grand ! Trop grand à mon goût. Le genre de ville où ça bouchonne de 6 heures à 22 heures, où les transports publics sont bondés et catastrophiques (de l'avis des habitants), où la sécurité n'est pas toujours assurée à la tombée de la nuit et où on se sent toujours petit...

Sauf là-haut ! Montserrate. 1 500 marches ; du vrai sport ; et arrivés à 3200 mètres d'altitude, nous avons une vue en guise de médaille olympique. Là, Bogota montre ses 70 km2! Les grandes villes sont toujours plus jolies vues d'en haut, on a l'impression d'enfin les dominer.

Bogota, la cathédrale de sel souterraine et la fantôme de Bujumbura
Bogota, la cathédrale de sel souterraine et la fantôme de Bujumbura
Bogota, la cathédrale de sel souterraine et la fantôme de Bujumbura

Le centre-ville et la Candelaria valent l'après-midi. Il y a de la vie, il y a des belles devantures, des beaux graffitis (clairement une spécialité du pays), des gros bâtiments baroques très européens, et il y a encore... une parade d'Halloween ! Décidément, ils ne s'arrêtent jamais !

Bogota, la cathédrale de sel souterraine et la fantôme de Bujumbura
Bogota, la cathédrale de sel souterraine et la fantôme de Bujumbura
Bogota, la cathédrale de sel souterraine et la fantôme de Bujumbura
Bogota, la cathédrale de sel souterraine et la fantôme de Bujumbura

A 1h30 du centre-ville, dans un petit bled du nom de Zipaquira, nous nous retrouvons à voir l'une des grandes attractions de la capitale, que dis-je, du pays, le 1er lieu choisi par les Colombiens d'après les panneaux explicatifs sur place... une ancienne mine de sel, où les mineurs ont construit... une cathédrale ! Il y a trois lieux de ce genre dans le monde, les deux autres sont en Pologne ! (oui, faut être un peuple un peu catho pour s'amuser sous-terre à construire des églises!). Le lieu, aussi surprenant qu'il soit, n'est pas très bien mis en valeur : c'est tout juste si on voit le sel ! Dommage, car la nef centrale pourrait être impressionnante. Le chemin de croix, et les explications de l'audioguide sont un peu perchées (beaucoup de symbolisme, sans doute trop). Une petite déception pour ma partenaire de voyage qui en attendait clairement plus !

Bogota, la cathédrale de sel souterraine et la fantôme de Bujumbura
Bogota, la cathédrale de sel souterraine et la fantôme de Bujumbura
Bogota, la cathédrale de sel souterraine et la fantôme de Bujumbura
Bogota, la cathédrale de sel souterraine et la fantôme de Bujumbura

C'est d'ailleurs à Bogota que l'on se quitte, heureux d'un voyage réussi ! Je pense bien qu'Olivia est tombée amoureuse du pays (en plus d'être revenue en grande forme sportive!). J'attends toujours ton parapente mais bon... Quant à moi, je retrouve une vieille pote (et ses cheveux blancs), avec qui on peut faire le point sur 3 ans de vie passée. Beaucoup de choses à dire, en parcourant une dernière fois les rues colombiennes.

 

Que retenir de ce voyage ? La Colombie est assez loin de l'image narcotique qu'elle traîne trop souvent. Oui c'est un pays qui a connu beaucoup de violence, des guerres civiles à n'en plus finir (y'a qu'à lire 100 ans de solitude pour le comprendre) et les FARCS. Néanmoins ce pays devient « à la mode », et on comprend pourquoi : une grande variété de paysages, des plages des Caraïbes aux sommets des Andes, des villes coloniales à la forêt amazonienne. On y trouve tout, avec des Colombiens souriants pour vous tenir compagnie. Deux semaines, c'est clairement trop court. Un mois ça serait sympa, ça nous aurait laissé le temps d'aller voir un peu l'Ouest et la côte Pacifique, et un peu le Sud et ses lieux amérindiens. Je pense bien que j'y retournerai (c'est quelque chose que je dis rarement!).

A titre personnel, ce voyage m'a donné envie de repartir. Un peu plus longtemps. Un peu plus en mode fou-fou. J'y réfléchis.

Bogota, la cathédrale de sel souterraine et la fantôme de Bujumbura
Bogota, la cathédrale de sel souterraine et la fantôme de Bujumbura
Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs