15 septembre 2019 7 15 /09 /septembre /2019 18:46

Après Matthieu, voici Marc, celui dont on dit qu´il a inspiré le premier cité et celui de Luc. Le plus vieux sans doute, le plus court également.  En voici un résumé, avec en vert les moments les plus connus, et en rouge les moments les plus surprenants.

 

Pas de naissance ! Pas de jeunesse ! Marc commence son évangile directement par le baptême de Jésus par Jean-Baptiste. Ce n´est pas pour me déplaire et ca évite pas mal de débats encore très contemporain sur le Christ ou sa famille. Jésus est ensuite tenté par le diable pendant 40 jours (mais pas question ici de ne pas manger). Et dès la première page il est rejoint par Simon, André, Jacques et Jean. 
Jésus guérit ensuite un homme tourmenté par un esprit mauvais, beaucoup de malades, un lépreux, un homme paralysé. Il invite ensuite à sa table un collecteur d´impôt (Lévi), ce qui créé une indignation autour de lui. Sa réponse est limpide : "Les personnes en bonne santé n´ont pas besoin de médecin, ce sont les malades qui en ont besoin. Je ne suis pas venu appeler ceux qui s´estiment justes, mais ceux qui se sentent pécheurs." Il décide de guérir un homme le jour du Sabbat, ce qui provoque la colère des Pharisiens (Juifs).
Jésus choisit ensuite ses 12 apôtres, tandis que sa famille (ses frères et ses soeurs !) souhaite le retrouver. 
Dans l´ensemble le discours est assez peu violent dans les paroles. La seule trace que je trouve au début est celle-ci "mais celui qui aura fait insulte au Saint-Esprit ne recevra jamais de pardon, car il est coupable d´un péché éternel". Ca va un peu à l´encontre de la remission des péchés pour moi, mais on est loin des propos que l´on trouve dans le texte de Matthieu.

 

Vient ensuite la parabole du semeur, de la lampe, de la semence qui pousse toute seule... je les ai plutôt comprise (encore une fois à la différence de Matthieu, elles sont cette fois moins nombreuses).
Jésus apaise ensuite une tempête, guérit un homme possédé par des esprits mauvais (il envoie les mauvais esprits dans des porcs !), une femme qui perd du sang depuis 12 ans et offre la résurrection à une petite fille.
Pour Jean-Baptiste, c´est la même histoire : il finit exécuter par Hérode.
Jésus nourrit ensuite 5000 hommes, marche sur le lac et guérit des malades. Je me pose parfois des questions sur les apôtres, car après tout ca ils restent surpris des capacités de Jésus : "ils n´avaient pas compris le miracle des pains : leur intelligence était incapable d´en saisir le sens." Personnellement, si je te vois transformer 5 pains en nourriture pour 5000 personnes je pense que je te regarderai comme un messie (ou un illusionniste extrêmement doué !).
Du coup Jésus enchaîne : il guérit un enfant à distance, un homme sourd et muet, il nourrit 4000 personnes avec 7 pains, un aveugle. Pierre réalise alors que Jésus est le Messie, tandis que celui-ci annonce sa mort et sa résurrection. Il reprend à nouveau sévèrement Pierre "Va-t´en loin de moi, Satan" quand il lui fait des reproches.
C´est ensuite l´épisode de la transfiguration de Jésus (il parle à Elie et Moïse), devant des apôtres effrayés. Il précise ensuite : "celui qui n´est pas contre nous est pour nous". Vient ensuite une mise en garde : "si c´est à cause de ta main que tu tombes dans le péché, coupe-la" Pareil pour le pied et l´oeil. Sur le divorce, il a une position, sans surprise, conservatrice "que l´homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni". Marc confirme ensuite ce que dit Matthieu "qu´il est difficile aux riches d´entrer dans le Royaume de Dieu". Ca m´embetterait beaucoup d´être riche et croyant !
Après une troisième annonce de sa mort et résurrection, il guérit un aveugle (Bartimée) puis entre dans Jérusalem. Il maudit à nouveau ce pauvre figuier qui n´avait rien demandé (si quelqu´un veut m´expliquer !) puis chasse les marchands du temple ("vous en avez fait une caverne de voleurs !")

El Greco, Le Christ chassant les marchands du temple, 1600, National Gallery, Londres.

El Greco, Le Christ chassant les marchands du temple, 1600, National Gallery, Londres.

La parabole des méchants vignerons est destinée aux chefs des Juifs (il y a à nouveau beaucoup de tensions avec eux). VIent ensuite les deux commandements les plus importants pour Jésus  : "Tu dois aimer le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur [...] tu dois aimer ton prochain comme toi-même". Une veuve pauvre fait alors un don dans un tronc, ce qui suscite son admiration. Jésus annonce alors la destruction du Temple ("tout sera renversé")
Vient ensuite la Cène, où Jésus annonce une trahison "c´est l´un d´entre vous, les douze, quelqu´un qui trempe avec moi son pain dans le plat". Il explique ensuite à Pierre que celui-ci va le renier trois fois. Jésus est ensuite arrêté (Judas l´embrassant et le désignant ainsi). Il est alors jugé coupable (pour avoir assumé être le Messie) par le Conseil Supérieur (des prêtres), tandis que Pierre le renie. Il est amené à Pilate. Celui-ci a un rôle intéressant, puisqu´"il savait bien que les chefs des prêtres lui avaient livré Jésus par jalousie". Avant ma lecture je voyais Pilate comme le méchant juge, là il apparaît comme quelqu´un qui ne veut pas condamner Jésus. 
Jésus est ensuite moqué et battu par des soldats avant d´être cloué sur la croix. Jésus meurt alors en demandant à Dieu pourquoi il a été abandonné. Trois femmes sont là (Marie du village de Magdala, Marie la mère de Jacques et Salomé). Il est mis au tombeau.

Après la résurrection, c´est Marie de Magdala qui voit Jésus en premier, avant qu´il se montre à deux disciples puis aux onze restant. Il part ensuite s´assoir à la droite de Dieu.

Encore une fois la fin est rapide. Je ne vois rien sur le chemin de croix, et la résurrection est traîtée en une seule page. Ca me semble fou pour un épisode aussi essentiel. 
Dans l´ensemble l´évangile de Marc me plaît bien plus que celui de Matthieu. Jésus est moins agressif (pas de bande de serpents ici !) et ses paraboles sont plus clairs. Allez, je m´en vais voir Luc !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs