30 septembre 2019 1 30 /09 /septembre /2019 00:57

Après une nouvelle nuit dans un bus (pas évident de dire à quoi ressemble le Pérou entre les lieux où je m´arrête !), me voici à Huaraz ! Allez, une petite carte, histoire de ne pas vous perdre en route.

La cordillère blanche : La Laguna 69

La zone m´a été conseillée par tous ceux qui ont mis les pieds ici ! Et en effet, je ne vais pas regretter mon choix ! Ce que je regrette assez vite par contre, c´est mon oubli des chaussures de randonnée : j´en loue du coup mais j´ai des ampoules après un jour de marche... Embêtant, alors que je souhaite partir pour un trek d´une semaine !
Pour commencer je choisis la Laguna 69. Jamais entendu parlé, mais les images ont l´air impressionnantes. Le départ se fait à 4h30 du matin... dur ! 3 heures de route pour arriver à la Laguna de Llanganuco, à travers les montagnes. C´est ce que je viens chercher dans ce voyage : de la montagne, et de la vue ! Et bein j´suis pas déçu !

La cordillère blanche : La Laguna 69
La cordillère blanche : La Laguna 69

Woh. D´accord, ça c´est la mise en bouche du coup ? Car j´ai l´impression de manger le dessert !! Nous ne restons que 10 minutes, ça suffit pour me dire que je suis bien éveillé. Et ensuite c´est le début de la randonnée vers la Laguna 69. Deux Québécois m'accompagnent un temps pour 3 heures de marche exceptionnelle.

La cordillère blanche : La Laguna 69
La cordillère blanche : La Laguna 69

Ca monte, c´est beau, et je croise même quelque chose qui ressemble à une biche !

La cordillère blanche : La Laguna 69

J´ai assez vite lâché le bus pour faire route en tête, ce qui me permet ce genre de moment (ça a parfois du bon d´avoir des grandes jambes !), Un lac supplémentaire est posé au milieu du trajet.

La cordillère blanche : La Laguna 69

Et enfin, à 4 550 mètres d´altitude, entouré par des pics a plus de 6000 mètres, la Laguna 69

La cordillère blanche : La Laguna 69

Les images parlent pour elles. Impressionnant, merveilleux. Le parc national du Huascaran doit être un indispensable si vous voyagez au Pérou, vraiment (si vous n´êtes pas convaincus par les photos je ne peux rien faire pour vous !).
Là où le récit prend son sens, c´est pour vous évoquer ma descente. Rapide. Peut-être trop, je ne sais pas. Toujours est-il qu´en bas je souffre énormément à ma petite tête. Je pense tout de suite au mal d´altitude. Embêtant, surtout pour la suite. J´en peux tellement plus que je vais quémander quelques feuilles de coca à des Péruviens postés là. La boulette sur ma gencive m´aide, un peu. Le bus est un calvaire. Je veux manger en rentrant, mais impossible. Pas bien, vraiment. Problème : je pars le lendemain très tôt pour mes 8 jours de trek ! Avec des chaussures de merde et un mal d´altitude, j´en sue à grosses gouttes ! Je vais à l´agence, qui m´annonce une mauvaise nouvelle : le trek est.... annulé, faute de participants ! Mince... J´ai le sourire et ce fut un bon coup de chance a posteriori. Au-delà de l´altitude, je pense surtout avoir été victime de l'insolation (après deux ans de Guyane et dix jours dans le désert israélien j´ai pris deux coups de soleil... sur les mains ! Dingue !). C´est qu´à 4 000 mètres et au-dessus, avec la fatigue en prime, ça ne pardonne pas de se balader sans chapeau ! Leçon retenue ! J´ai aussi abandonné mes chaussures de location pour reprendre mes petites baskets, simples mais efficaces. Allez, je vous réserve deux-trois merveilles supplémentaires ces prochains jours !

La cordillère blanche : La Laguna 69
La cordillère blanche : La Laguna 69
Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs