28 septembre 2019 6 28 /09 /septembre /2019 20:17

L´Amérique du Sud a beaucoup à nous apprendre, dans de nombreux domaines. Là où je considère qu´ils ont 30 ans d´avance, c´est sur les bus. De nombreuses lignes, c´est un fait, et on est loin des tarifs SNCF. Et surtout quelle qualité ! Les bus Cama, ce bus merveilleux, où tu peux allonger ton siège à 180 degrés !! Génial, fantastique ! (oui je suis amoureux !) Une hôtesse t´amène à manger, un petit thé, tu as une couverture, un oreiller, et même un écran individuel avec films et musiques.... la classe affaire de l´avion au prix du bus ! Ca tombe plutôt bien, car les distances du continent font assez peur : 8 heures de nuit pour le premier trajet, et je commence soft ! Direction Trujillo !

Truji quoi ? Oui, Trujillo, pas la ville la plus connue du Pérou alors que c´est la troisième plus grande ville du pays. C´est le prof d´histoire qui m´a motivé à venir, car on trouve ici deux sites exceptionnels de civilisations pré-Incas.

Chronologiquement ça débute par les Moches (prononcé Mochés !). Retour au II-VIIème siècle, dans le Nord du Pérou actuel ! Devant moi les deux Huacas du soleil et de la lune, deux temples en forme de pyramide, éloignés d´environ 500 mètres. Seule celle de la lune se visite. 

Les Moches et les Chimus : sur les traces des ancêtres des Incas

N´imaginez pas Kheops non plus quoique la construction ne soit pas dénuée de mystère : 5 pyramides sont en fait empilées ! (5 règnes? 5 ères ? ça reste un mystère). Ainsi la seconde pyramide a été construite sur la première, la troisième sur la seconde et ainsi de suite. Imaginez un peu la tête des archéologues quand ils ont trouvé la première (celle du cinquième niveau en fait), puis se sont aperçus qu´il y en avait une autre en dessous, puis une autre... les poupées russes ! Bon, seul problème, arrivés au troisième niveau les murs commençaient à bouger, du coup seuls 3 niveaux sont accessibles (et il reste donc beaucoup de mystère !).
A quoi servait ce temple ? C´était un lieu de culte où on faisait notamment... des sacrifices humains ! Rien que ça ! Les Moches organisaient de grands combats et les perdants étaient sacrifiés. Certains chercheurs pensent que c´était pour calmer les Dieux de la météo à une époque où El Niño faisait peut-être déjà des ravages ! Pas mal de conditionnel, car les Moches ne nous ont pas laissé une écriture (on n´en a pas trouvé en tout cas) et que toutes ces informations ont été déchiffrées via les dessins sur les poteries ! On en saura peut-être plus ces prochaines années car le temple du soleil et la zone entre les deux temples sont des trésors archéologiques en devenir, faut-il encore que le Pérou trouve l´argent (c´est à l´arrêt en ce moment). 

Les Moches et les Chimus : sur les traces des ancêtres des Incas
Les Moches et les Chimus : sur les traces des ancêtres des Incas

Le musée est indispensable, les poteries sont magnifiques (avec un air de ce qui se fait en Grèce et à Rome à la même époque). Je me suis vraiment régalé.

Les Moches et les Chimus : sur les traces des ancêtres des Incas
Les Moches et les Chimus : sur les traces des ancêtres des Incas

A quelques kilomètres de la, Chan Chan. On avance un peu dans le temps, avec les Chimus (prononcé... bah Chimou !). Ce sont eux qui dominent la région du XI au XVème siècle, avant leur gros conflit avec les Incas (Ca me permet de faire un point histoire : non les continents américains et africains n´étaient pas en paix avant l´arrivée des colonisateurs ! Ca ne justifie rien hein ! Mais ça évite le mythe du "gentil sauvage" qui existe encore parfois).
20km2, 9 citadelles, Chan Chan, capitale des Chimus, a de l´allure. Face au Pacifique, balayé par le sable, le lieu est fascinant. Et pourtant, pas très bien mis en valeur. C´est brut : des murs, des forteresses, des traces archéologiques, mais pas d´explications, ni de véritable point de vue pour se rendre compte de cette immensité. Le lieu ressemble à l'idée que je me fais de... Tombouctou ! C´est massif, des grands murs, du jaune... mais il manque quelque chose, que le musée n´apporte pas non plus. Dommage, car j´ai l'impression d´avoir rencontré les Moches et effleuré les Chimus (c´est plus impressionnant vu du ciel en fait !)

Les Moches et les Chimus : sur les traces des ancêtres des Incas
Les Moches et les Chimus : sur les traces des ancêtres des Incas
Les Moches et les Chimus : sur les traces des ancêtres des Incas

A Trujillo, je me suis laissé vivre. Le week-end était animé, et j´ai apprécié déambuler dans le centre-ville. La place principale est le lieu de rencontre, elle a une nouvelle fois beaucoup de style.

Les Moches et les Chimus : sur les traces des ancêtres des Incas
Les Moches et les Chimus : sur les traces des ancêtres des Incas
Les Moches et les Chimus : sur les traces des ancêtres des Incas

Deux moments que je qualifierais de... bizarres : le vendredi soir, un concert est organisé devant la cathédrale, beaucoup de gamins viennent avec leur école, ils défilent autour de la place. C´est chouette. Bon, à y regarder de plus près, c´était un rassemblement.... anti-avortement ! (je n'ai jamais autant aimé l´école laïque !)

Les Moches et les Chimus : sur les traces des ancêtres des Incas
Les Moches et les Chimus : sur les traces des ancêtres des Incas

Le dimanche, après un nouveau défilé avec de la musique, nouveau rassemblement... je suis méfiant cette fois ! Et c´est plus amusant : objectif du jour faire la plus grande salade d´artichauts du monde ! Oui, un mec s´est levé un jour et a dit "je vais entrer dans le Guiness avec des artichauts !" et les gens vont venir ! Il avait du flair car c´était blindé ! (la musique et la bouffe gratuite ça aide !).

Les Moches et les Chimus : sur les traces des ancêtres des Incas

Je termine avec un vrai spectacle de flamenco (enfin je crois mais je ne suis pas un spécialiste !) Allez, direction les montagnes !

Les Moches et les Chimus : sur les traces des ancêtres des Incas
Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs