25 novembre 2019 1 25 /11 /novembre /2019 09:28

Concernant les séries, je suis une girouette : je suis le sens du vent ! Alors on m’a parlé de Peaky Blinders et j’ai entendu encore plus d'éloges à propos de la Casa de Papel. Allez, petit bilan !

Série 2019 : Peaky Blinders vs. La Casa de Papel

La très british Peaky Blinders, de BBC2, évoque les aventures de la famille Shelby, Thomas étant le personnage principal. La première saison suit son retour de la première guerre mondiale et la montée progressive du gang dans le milieu des paris hippiques du côté de Birmingham (les Peaky Blinders ont vraiment existé à Birmingham !).

Sacrée saison ! La série m’a très rapidement plu, notamment grâce à une musique incroyable. Le traumatisme post-guerre des personnages est très bien interprété, l’inspecteur Campbell est l’anti-flic parfait, le rôle des femmes qui s’amplifie… bref, que du bonheur ! 6 épisodes simplement, assez pour entendre parler de l’IRA, de Churchill et des grèves communistes. Le scénario est très travaillé, on sent que ça a beaucoup bossé côté historique.

La seconde raison permet de retrouver nos personnages aux prises avec les gangs de l’italien Sabini et le juif Salomon, toujours sous fond de paris hippiques (en allant jusqu’à Londres cette fois). Je n’en dis pas plus, afin d’éviter les spoilers ! La troisième saison est consacrée à l’URSS (clairement pas ma préférée !), la quatrième à la mafia (sympa de voir Adrian Brody !) et la cinquième… hum mystère, je vais commencer !

L’ensemble est plutôt bon, mais j’avoue que j’ai l’impression d’un déclin. La première saison m’a tellement plu, elle était tellement riche, et j’ai depuis le sentiment que la musique est moins travaillée (j’en peux plus du thème sous toutes ses formes !) et le côté historique moins présent. Surtout, le très riche scénario de la saison 1 est plutôt une exception… la 3 part un peu dans tous les sens (très bizarre !) tandis que la 4 me semble trop facile pour la famille Shelby. Et rien n’est plus frustrant, surtout après Game of Thrones, que de voir les personnages principaux avec une chance incroyable (je déteste le pistolet sur la tempe du personnage principal, 5 minutes de bla-bla et puis rien ! ou alors un foutu miracle !).

Néanmoins un personnage me donne toujours envie de continuer : Arthur Shelby !

Série 2019 : Peaky Blinders vs. La Casa de Papel

Woh ! Paul Anderson est extraordinaire dans son interprétation, colérique, plein de sentiments, plein de vie en fait. J’avoue être toujours un peu dubitatif sur sa conversion religieuse.

Série 2019 : Peaky Blinders vs. La Casa de Papel

Pour la Casa de Papel ce fut un peu le harcèlement médiatique et Facebook qui m’ont convaincu (en plus du fait de vouloir me mettre à l’espagnol !). La série est diffusée originellement sur Antena 3, Netflix faisant ensuite le reste à l’international (comme pour Peaky Blinders d’ailleurs).

L’histoire nous permet de suivre un braquage dans la fabrique nationale de la monnaie. Le Professeur engage 8 malfaiteurs pour former une équipe complémentaire nécessaire à son rêve : récupérer plus de 2 milliards d’euros ! Deux saisons pour suivre Tokyo, Berlin, Denver, Stockholm etc.

L’idée de base est très intéressante et permet de la travailler deux saisons. J’aime beaucoup la tension qui s’installe crescendo dans la première, les erreurs malgré la planification, et rien que le fait des surnoms des personnages (en mode Reservoir Dogs !). Des acteurs sortent clairement du lot (coucou Berlin !), et l’approche de l’inspectrice est vraiment sympa !

Coucou je suis un pervers-narcissique !

Coucou je suis un pervers-narcissique !

En revanche, il y a des vrais problèmes de scénario !! [Attention spoiler saison 1 ! passez ce paragraphe si vous voulez regarder prochainement !] Comment, alors que des otages s’échappent après s’être rebellés et qu’il y a un trou béant dans un mur, comment, oui, comment trouvent-ils une plaque parfaitement adéquate et par balle pour colmater la brèche ?? C’est une imprimerie à la base, pas une usine d’armement ! Surtout, le pire, c’est vraiment le retour de Rio. Non les gars, vraiment, c’est pas possible ! De manière générale, chaque coïncidence ou miracle est en fait « un plan du Professeur » ! J’imagine bien les scénaristes se dire :

  • « Bon, comment on peut justifier ça ?
  • Bah, on dit que le professeur l’avait anticipé à la base !
  • Ah, oui, c’est bien ! »

L’idée de faire une saison 3 m’interpellait beaucoup (pour moi c’était déjà terminé ! et y’en a marre des séries qui ne savent pas s’arrêter !), je n’ai donc pas continué. Un jour, peut-être.

 

Le bilan, c’est quoi ? Du bien, clairement. C’est travaillé, les scénarios sont intéressants (mais les saisons 1 sont comme souvent les meilleures, à croire que le vrai charme de la série est de découvrir son univers et ses personnages). La musique est bonne (mais bon Dieu, pourquoi tout le monde a repris Bella Ciao ensuite… ?!!? Maître Gims, Jean Roch et tous ces chasseurs de pognons reprendre une musique révolutionnaire communiste !! merde !).

Surtout, et ça me gène de plus en plus… on se voit contraindre de soutenir les méchants. On a envie qu’ils gagnent ! Les bandits sont les héros de notre temps, plus les policiers. Alors, je ne suis pas un fan de la police hein (police partout justice nulle part), mais je me demande quel est l’impact de ces séries (notamment sur les plus jeunes).

 

La suite ? Le bureau des légendes ! Et je cherche une bonne série comédie, si vous avez en stock je prends !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs