10 mars 2020 2 10 /03 /mars /2020 11:14

C’est un cadre installé dans la mairie qui a d’abord attiré mon attention :

Tilques et les élections municipales, une histoire de famille (parfois tendue !)

Quelque chose m’a tout de suite sauté aux yeux : la récurrence de certains noms de famille ! Et des noms que je connais bien ! Parmi les « dynasties » de Tilques, six familles - les LEGRAND, LURETTE (3 fois), HELLEBOID, TAFFIN DE TILQUES, DASSONNEVILLE, BEDAGUE (2 fois) - représentent plus de 63% des maires. Et si l’on enlève les Taffin de Tilques ce sont encore des habitants du village. Cela fait d’ailleurs plus d’un siècle (depuis 1912) que la mairie est dans les mains de l’une des 5 familles !

 

Tilques se caractérise aussi par sa stabilité en mairie : 10 ans de mandat en moyenne pour un maire. Et encore, sans les deux périodes d’instabilité (4 maires entre 1790-1793 et 6 maires de 1892-1902), ça passe à 15 ans. Sur les 22 maires, un seul semble avoir perdu son mandat pour le regagner deux ans plus tard : Augustin Leullieux (perdu en 1900 puis retour en 1902). Cette histoire est d’ailleurs assez étrange : il est élu maire le 20 mai 1900, puis Alfred Bouvart le devient le 12 novembre de la même année… alors qu’il n’y a officiellement pas d’élection. Que s’est-il passé ? Un putsch municipal ? Une maladie et mise en retrait ? Alfred Bouvart ne fait même pas partie des élus d’après mes résultats partiels de 1900. Une démission en bloc et une nouvelle élection ? J’ai même pensé à une erreur mais j’ai trouvé dans l’Indépendant du 26 février 1902 ceci :

L’indépendant, 26 février 1902, Archives du Pas-de-Calais, Arras, PG 229/4

L’indépendant, 26 février 1902, Archives du Pas-de-Calais, Arras, PG 229/4

Assez marrant d’imaginer aujourd’hui des salves d’artillerie pour une élection à la mairie ! Mais que diable s'est-il passé ? [réponse un peu plus bas!]

 

Je me suis amusé à retrouver le résultat des élections depuis 1888 : cela permet de voir la concurrence qui a existé (ou pas !), et cela permet aussi de voir qui participe au conseil municipal. Et vous allez vite voir que des noms reviennent régulièrement !

 

Elections Municipales de mai 1888

Elus (6mai) : Alfred Bouvart, Jean-Marie Dubuis, De Saint-Jean Lebel, Adolphe Legrand, Elie Bédague, Charles Lurette, Alfred Bocquet, Médéric Mièze, Florimond Verbrègue, Adonis Becques.

Maire : Adophe Legrand. Adjoint : De Saint-Jean Lebel (les deux sont classés « républicains » par la préfecture).

 

Petit problème : le conseil d'Etat annule cette élection[1]! Pourquoi ? Le maire Adolphe Legrand, est aussi un fabricant de sucre et distillateur[2]. Or, « il résulte de l'instruction, d'une part qu'un certain nombre d'ouvriers du Sieur Legrand ont été réunis le 6 mai 1888 dans la cour de la fabrique et qu'ils ont été conduits par leurs contre-maîtres dans la salle du scrutin où ils ont voté sous la surveillance du Sieur Legrand avec des bulletins manuscrits qui leur avaient été remis par lui, et d'autre part que, pendant le dépouillement du scrutin, le Sieur Legrand qui remplissait les fonctions de scrutateur a refusé à l'un de ses assesseurs de lui laisser contrôler les dits bulletins (...) ». Un sacré démocrate cet Adolphe Legrand ! 

 

Du coup une nouvelle élection est convoquée le 20 mai 1889.

Elus (1er tour) : Adolphe Legrand, Adrien de Saint-Jean Lebel, Jean-Marie Dubuis, Charles Lurette, Elie Bédague, Alfred Bocquet, Laurent Verbrèque, Melon Mièze, Taffin de Tilques, Dassonneville.

Deux ballottages (Médéric Mièze et Adonis Becques). Battu par Bauduin et Delattre.

Ainsi, Adolphe Legrand et sa liste sont réélus lors de ce 3ème tour ! De Saint-Jean Lebel adjoint.

 

Elections Municipales de mai 1892

1er tour (1er mai)

Elus : Adrien Saint-Jean Lebel, Adolphe Legrand, Bédague, Bocquet, Lurette, Melon Mièze, Médéric Mièze, Dubuis, Beauchamp, Annocque, Verbrègue, Becquet.

Pas de second tour. Maire (17 mai) : Adolphe Legrand. Adjoint : Adrien Saint Jean Lebel.

 

Deux problèmes dans cette élection. Tout d’abord l’Indépendant me donne Adolphe Legrand comme maire le 17 mai alors que le cadre me dit que c’est Adrien Saint-Jean Lebel le 24 mai. Qui s’est trompé ? En fait, personne ! Car Adolphe Legrand est… décédé une semaine après sa réélection ! Cela faisait 22 ans qu’il était maire.

J’ai ensuite Horace Dambricourt qui serait devenu maire le 13 août 1893… officiellement il n’y a pas d’élection à l’échelle nationale et Horace Dambricourt ne fait pas partie des élus de 1892… toutefois je le vois apparaître lors des élections suivantes. Chose intéressante, sa mère est Eudoxie… Legrand, la sœur d’Adolphe… Une élection est en fait organisée le 30 juillet 1893 et il doit être élu. Les Dambricourt sont une grosse famille puisqu’ils dirigeaient les papeteries de l’Aa à Wizernes (ça peut aider à gagner une élection !). Il est élu maire au 1er tour avec 11 voix sur 12 (à la date du 24 août par contre).

 

Elections Municipales de mai 1896

1er tour (3 mai) Inscrits : 331. Votants : 293.

Elus : Gauthier Leullieux 188, Désiré Bauduin 175, Colin Dassonneville 171, Agenor Taffin de Tilques 168, Horace Dambricourt 166, Elie Bédague-Bayard 154, Augustin Lebel 152, Désiré Grébert 151, Charles Lurette 147. 3 ballottages.

2nd tour (10 mai) : Alfred Bocquet, Médéric Mièze, Mellon Mièze. 
Maire (17 mai) : Augustin Lebel (7 voix sur 12). Adjoint : Bédague-Bayard.

 

Elections Municipales de mai 1900

Les fameuses, celles que je ne comprenais pas et qui ont vu se succéder trois élus en deux ans.

1er tour (6 mai) 293 votants

Elus : Augustin Leullieux 203, Désiré Baudin 189, Taffin de Tilques 182, Adolphe Legrand 174, Bédague-Bayard 171, Louis Leblond 170, Alfred Bocquet 168, Augustin (Colin ?) Dassonneville 164, Augustin Lebel A 159, Désiré Grébert 154. 2 ballottages.

Cette fois j'ai une affiche pour l'entre-deux tours ! C'est ce qu'on appelle faire campagne !

Archives départementales du Pas-de-Calais, Dainville, M614

Archives départementales du Pas-de-Calais, Dainville, M614

2nd tour (13 mai) : Alfred Bouvart et Médéric Mièze sont élus.

Maire (20 mai) : Augustin Leullieux. Adjoint : Augustin Dassonneville.

 

S’en suit donc apparemment Alfred Bouvart (12 novembre 1900) puis le retour le 23 février 1902 d’Augustin Leullieux. Pourquoi ? Vous allez voir, c'est un sacré bordel !

Le problème date du premier tour : Monsieur Saint-Jean Lebel est candidat, il obtient d'ailleurs la majorité des suffrages. Mais le bureau électoral de Tilques le considère comme inéligible en raison d'un lien de parenté avec A. Lebel (lui-même dans une liste opposée ! Et l'élection entre les deux se joue à deux voix !). Apparemment, deux personnes de la même famille ne peuvent pas être membres du conseil municipal. Le bureau électoral de Tilques décide qu'il y aura donc deux ballottages. Du coup Saint-Jean Lebel proteste, considérant qu'à la suite du décès de sa femme, A. Lebel n'est plus vraiment son beau-frère. Le conseil de préfecture du 12 juin 1900 lui donne raison et annule ainsi les opérations du second tour de scrutin. Alfred Bouvart et Médéric Mièze se pourvoient devant le conseil d'Etat... Cette décision de la préfecture provoque ainsi l'annulation le 6 juillet de l'élection... du maire Leullieux... et Alfed Bouvart se présente alors le 4 novembre pour lui ravir la mairie... et gagne au troisième tour, au bénéfice de l'âge ! (6 voix chacun)

Sauf que le conseil d'Etat rejette la requête de Bouvard et Mièze le 18 novembre 1901 ! Le conseil considère notamment que le bureau électoral n'est pas à même « de statuer sur les questions de capacité et incompatibilité ». Ainsi, le second tour aurait dû avoir lieu pour... l'élection d'un seul conseiller, et pas deux ! Sauf que le conseil d'Etat rejette aussi les arguments de Saint-Jean Lebel et considère donc qu'il n'est pas éligible !

Avec le décès de Bédague-Bayart... de nouvelles élections pour trois sièges sont donc convoquées ! Oui, c'est un peu compliqué ! Alfred Bouvart prend acte de la décision « je ne remplis plus les conditions nécessaires pour exercer les fonctions de maire. Je cesse immédiatement ces fonctions »[3]. Et une élection partielle a donc lieu. C'est ainsi qu'Augustin Leullieux retrouve son siège de maire. Il va le garder 10 ans.

 

Elections Municipales de mai 1904

1er tour (1er mai) Inscrits : 327. Votants : 280.

Auguste Leullieux 159, Désiré Bauduin 158, Louis Leblond 153, Gabriel Taffin de Tilques 153, Dassonneville-Colin 152, Désiré Grébert 151, Auguste Lebel 150, Agenor Taffin de Tilques 149, Alfred Bocquet 146, Englemond Helleboid 146, Adolphe Legrand 143, Alphonse Flandrin 143

Pas de 2nd tour (8 mai). Maire : Augustin Leullieux.

 

Elections Municipales de mai 1908

Pour la première fois je vois apparaître trois listes ! (une ou deux incomplète(s))

1er tour (3 mai) [en italique les élus]

Liste du maire : Augustin Leullieux 166, Colin Dassonneville 141, Désiré Bauduin 145, Louis Leblond 159, Taffin de Tilques 130, Désiré Grébert 143, Auguste Lebel 139, Englemond Helleboid 127 Agénor Taffin de Tilques 100, Flandrin 126, Gogibus 114, Dubout 95.

2ème liste Frédéric Mièze 137, Edmond Lurette 151, Arthur Bédague 143, Louis Bodart 143.

3ème liste Bouvart-Lebel 56.

Pas de second tour (10 mai). Maire : Augustin Leullieux (11 voix sur 12). Adjoint : Edmond Lurette (10 voix sur 12). à C’est un cas intéressant de partage du pouvoir car ils ne sont pas sur la même liste au départ.

 

Elections Municipales de mai 1912

1er tour (5 mai) : Elus : Arthur Bédague 163, Alphonse Lurette 160, Louis Leblond 174, Englemond Helleboid 169, Edmond Lurette 199, Désiré Grébert 128, Victor Lebel 125, Médéric Mièze 134, Arthur Bauduin 136. 3 ballotages.

2nd tour (12 mai) : Louis Bodart 120, Eugène Dassonneville 124, Charles Planquette 121.

Maire (19 mai) : Edmond Lurette (12 voix sur 12). Adjoint : Arthur Bédague (8 voix sur 12).

 

Elections Municipales du 30 novembre et 7 décembre 1919

1er tour (30 novembre). Inscrits 273, Votants 214, Exprimés 209.

Elus : Alphonse Lurette 171, Louis Bodart 168, Octave Grébert 153, Charles Planquette 150, Arthur Bauduin 144, Joseph Sailly 140, Victor Lebel 140, Eugène Helleboid 139, Médéric Mièze 139, Arthur Bédague 136, Victor Dassonneville 126, Eugène Dassonneville 104, Edmond Lurette 14, Arthur Regniez 11, Edouard Cappe 10, Melon Mieze, Edmond Delattre, Vinocq Lahaye 6, Benoit Regnier, Emile Becques, Gustave Gogibus, Ernest Leullieux 5.

Un bulletin amusant dans l'urne (accroché au PV !),  Archives départementales du Pas-de-Calais, Dainville, M695

Un bulletin amusant dans l'urne (accroché au PV !), Archives départementales du Pas-de-Calais, Dainville, M695

2nd tour (7 décembre). Inscrits 273, Votants 160, Exprimés 145.

Eugène Dassonneville 119, Arthur Regnier 9, Victor Lefebvre 9.

Maire (10 décembre) : Arthur Bédague 9, Alphonse Lurette 2. Adjoint : Alphonse Lurette 11.

 

Elections Municipales de mai 1925

1er tour (3 mai) Inscrits : 259. Votants 232. Exprimés 231. A priori il doit y avoir deux listes.

Arthur Bédague 149, Edmond Delattre 134, Joseph Sailly 129, Alphonse Lurette 127, Désiré Annocque 126, Octave Grébert 125, Victor Lebel 122, Arthur Bauduin 121, Ernest Leullieux 119, Eugène Helleboid 116, Louis Bodart 115, Vinocq Lahaye 114. Ballottage pour 2 sièges.

2nd tour (10 mai) Inscrits : 259. Votants 221. Exprimés 213.

Arthur Régnier 93, Edmond Dubout 89.

Maire : Arthur Bédague. Adjoint : Alphonse Lurette.

 

Pourtant, le 21 février 1926 Eugène Helleboid devient maire. Que s’est-il passé ? D’après le P.V. de l’élection du maire de 1926 Arthur Bédague et son adjoint Alphonse Lurette sont démissionnaires, apparemment en raison de tensions avec… les anciens combattants ! Le vote du 21 février est très particulier : Eugène Helleboid est élu au premier tour par 7 voix, 4 bulletins blancs et un vote pour Ernest Leullieux. Il est proclamé maire mais… il refuse d’accepter le mandat ! Second vote ! Il obtient alors 8 votes, 3 bulletins blancs et un vote pour Ernest Leullieux. Il est à nouveau proclamé maire… et refuse à nouveau le mandat ! Troisième élection du maire ! Eugène Helleboid obtient cette fois 9 votes, pour 3 bulletins blancs. Il accepte cette fois son mandat ! Ernest Leullieux devient son adjoint (8 voix, 4 blancs). Drôle d'élection !

 

Elections Municipales de mai 1929

Deux listes s’affrontent : celle du maire et une autre avec un nom à rallonge ! [en italique les élus]

Eugène Helleboid, Ernest Leullieux, Edmond Delattre, Joseph Sailly, Octave Grébert, Arthur Bauduin, Edmond Dubout (tous conseillers sortants), Vinocq Lahaye, Auguste Lurette, Jean Caron de Fromentel, Gaston Cappe, Zacharie Bodart.

Candidats Républicains Indépendants pour l’ordre et la justice : Victor Lebel (conseiller sortant), Emile Becques, Iser Flament, Justin Chaput, Charles Mièze, Eugène Delvallée, Albert Flan, Fernand Courtrat, Paul Beauchamp, Amédée Audrechy, Eugène Régnier, Joseph Vercoutre

1er tour (5 mai) : Inscrits : 270. Votants : 244.

Arthur Baudin 147, Octave Grébert 146, Jean Caron de Fromentel 142, Vinocq Lahaye 137, Edmond Delattre 133, Joseph Sailly 133, Zacharie Bodart 129, Eugène Helleboid 129, Auguste Lurette 127, Victor Lebel 124. 2 ballotages.

2nd tour (12 mai) : Elus : Edmont Dubout et Victor Lefebvre.

Chose étonnante :  ce dernier n’est pas candidat au 1er tour ! Ce n’est pas la seule fois où je vois cette situation, je présume donc que c’était légal !

Maire : Eugène Helleboid. Adjoint : Octave Grébert.

 

Elections Municipales de mai 1935

1er tour (5 mai) : Liste du Maire 10 élus. Un Indépendant élu. Ballottage (un siège). Elus : Auguste Lurette, Victor Lefebvre, Eugène Helleboid, Ernest Leullieux, Arthur Bauduin, Joseph Sailly, Edmont Dubout, Zacharie Bodart, Marcel Dassonneville, Jean Caron de Fromentel. Justin Chaput.

2nd tour (12 mai) : George Pourchaux 95.

Maire (19 mai) : Auguste Lurette, 10 voix, 2 blancs. Adjoint : Ernest Leullieux 11 voix, 1 blanc.

A noter qu’Eugène Helleboid, maire depuis 9 ans, est élu dans le conseil, mais n’est plus maire.

 

Elections Municipales 1945

1er tour (29 avril) : Inscrits 511. Votants 416. Exprimés 407.

André Legrand 268, Valéry Thomas 213, Joseph Sailly 210, Zacharie Bodart 200, René Leullieux 193, Auguste Lurette 192, Elie Dubuis 188, Lionel Stopin 186, Arthur Bauduin 178, Eugène Régnier 176, Justin Chaput 168, Lucien Leroy 167, Clara Bayard 167, Thérèse Clay 160, Roger Wavrant 157, Jules Beauchamp 152, Charles Mieze 144, Omar Delannoy 139, Adolphe Mieze 139, Edmond Chaput 138, Marcel Dassonneville 138, Eugène Lebel 138, Jules Delmetz 133, Gaston Davion 116, Gustave Brioul 109, Divers 30.

C’est la première fois que des femmes se présentent : Clara Bayard et Thérèse Clay. Mais… elles ne se présentent pas au second tour !  Pourquoi ? Thérésa Clay laisse en fait la place… à son mari, Maurice Bédague, revenu des camps de prisonniers pendant l’entre-deux tours ! Je n’ai pas l’explication pour Clara Bayard.

Une occasion manquée pour les femmes : il va falloir attendre 1971 pour les revoir se présenter !

 

2nd tour (13 mai) : Inscrits 509. Votants 415. Exprimés 413.

Auguste Lurette 219, Zacharie Bodart 219, René Leullieux 219, Maurice Bédague 218, Lionel Stopin 217, Eugène Régnier 214, Elie Dubuis 204, Arthur Bauduin 203, Justin Chaput 196, Lucien Leroy 192, Roger Wavrant 188, Marcel Dassonneville 167, Raymond Leblond 167, Omer Delannoy 167, Adolphe Mieze 163, Edmond Chaput 151, Jules Delmetz 134, Amédée Haudrechy 121.

A noter que Maurice Bédague mais aussi Raymond Leblond se présentent au second tour, et pas au premier !

Maire (20 mai) : Auguste Lurette 9, Valéry Thomas 3. Adjoint : Zacharie Bodart 8, André Legrand 4. Il existe donc une réelle opposition dans le conseil municipal !

 

Elections Municipales 1947

1er tour (19 octobre) : Liste d’Union pour la défense des intérêts communaux André Legrand 287, Auguste Lurette 267, Maurice Bédague 253, Valéry Thomas 249, Lionel Stopin 241, Pierre Dassonneville 231, Ovide Doucre 225, Désiré Grébert 221, Adolphe Huyart 218, Justin Chaput 210, Léon Huyart 205, Joseph Mahieu 190.

Liste Républicain et indépendants Eugène Régnier 234, Roger Grébert 184, Raymond Leblond 170, Léon Decroix 167, Eugène Lebel 158, Louis Caron 157, Roger Wavrant 154, Jules Delmetz 149, Gaston Merlier 149, André Hocquet 148, Adolphe Mieze 145, Emile Helleboid 139, Amédée Haudrechy 126.

2nd tour (26 octobre) : Léon Decroix 193, Raymond Leblond 192 (Liste Républicain et indépendants), Justin Chaput 168, Joseph Mahieu 163 (Liste d’Union pour la défense des intérêts communaux)

Maire (31 octobre) : Auguste Lurette 9 voix, 4 blancs. 1er adjoint : André Legrand 9 voix, 4 blancs.

 

Elections Municipales du 26 avril et du 3 mai 1953

Elus : André Legrand, Maurice Bonnet, Maurice Bédague, Auguste Lurette, Eugène Regnier, Zacharie Bodart, Valéry Thomas, Joseph Dubuis, Raymond Leblond, Désiré Grébert, Lionel Stopin, Albert Winock, Léon Decrois

Maire : André Legrand (Action Locale selon sa nuance politique d'après la préfecture) 7, Eugène Regnier 4, Raymond Leblond 1. Adjoint : Zacharie Bodart (nuance politique « paysan ») 7, Raymond Leblond 

 

Elections Municipales 1959

1er tour (9 mars) : Inscrits 496. Votants 454. Exprimés 442.

Liste d'Union et d'Intérêt Local : 185. 1 élu.

Liste Union et Défense des Intérêts Communaux : 217. 7 élus

(André Legrand, Maurice Bonnet, Maurice Bédague, Zacharie Bodart, Auguste Lurette, Joseph Thomas, Eugène Régnier, René Dassonneville). Ballottage pour 5 sièges.

2nd tour (15 mars) : Inscrits : 496. Votants : 447. Exprimés : 438.

Liste d'Union et d'Intérêt Local : 229. 5 élus (Marcel Dassonneville, Eugène Lebel, Ely Dubuis, Albert Winocq, Raymond Leblond). Les cinq sont cultivateurs.

Liste Union Défense des Intérêts Communaux : 174 (Jean Gheraert, Zéphyr Lahaye, Léon Grave, Marcel Evrard, Aimé Falet).

Maire : André Legrand 10, Marcel Dassonneville 2. 1er adjoint : Maurice Bonnet.

 

Elections Municipales 1965

1er tour (14 mars). Sièges à pourvoir 13. Inscrits 467. Votants 446. Exprimés 431.

Liste d'Union pour la Défense des Intérêts Communaux : André Legrand (maire sortant), Maurice Bonnet (adjoint sortant), Maurice Bédague, Joseph Thomas, René Dassonneville (conseillers sortants), Zéphyr Lahaye, Alphonse Lurette, Adolphe Bauduin, Adolphe Huyart, Jean Ghereart, Marcel Evrard, Jean Grebert, Jacques Dercy

Liste Groupement Action pour la Défense des Intérêts Communaux : Charles Pruvost, Eugène Lebel, André Guyot, Michel Beauchamp, Paul Fardoux, Paul Moreau, Guy Bayard, Michel Vandenbergue, René Dewaghe, Michel Davion, Jean Evrard, Léonce Hérault, Jean-Louis Carré.

Liste Défense des Intérêts Communaux : seulement Raymond Leblond, Albert Winock.

Maurice Bonnet 261, André Legrand 254, Maurice Bédague 234, Joseph Thomas 233, Adolphe Bauduin 226, René Dassonneville 222, Adolphe Huyart 216, Alphonse Lurette 213, Jacques Dercy 193, Marcel Evrard 189, Jean Grébert 180, Jean Ghéraert 179, Charles Pruvost 175, Eugène Lebel 173, Jean-Louis Carré 168, Michel Beauchamp 167, Zéphyr Lahaye 166, André Guyot 161, Jean Evrard 154, Guy Bayart 147, Paul Fardoux 141, Michel Davion 140, Paul Moreau 139, Michel Vandenbergue 134, Raymond Leblond 132, Léonce Hérault 123, René Dewague 107, Bernard Dassonneville 107, Albert Winock 97, Divers 3.

2ème tour (21 mars). Sièges à pourvoir : 6. Inscrits 467. Votants 432. Exprimés 426.

Alphonse Lurette 221, Jean Louis Carré 213, Jean Grébert 207, Eugène Lebel 206, Michel Beauchamp 203, Charles Pruvost 201, André Guyot 200, Jacques Dercy 200, Jean Gheraert 197, Marcel Evrard 188, Jean Evrard 187, Zéphyr Lahaye 181, Divers 6.

Maire (26 mars) : André Legrand 8 voix, blancs 5. Adjoint : Maurice Bonnet 8 voix, Charles Pruvost 3, blancs 2.

 

Elections Municipales de mars 1971

Liste d'Union pour la défense des Intérêts communaux → tous élus (13 sièges)

Liste de participation à la vie communale (Jacques De Bray, Bernard Dassonneville, Albert Delplace, Mme Leulliette-Vercoutre, Pierre Lurette)

1er tour (14 mars). Inscrits : 481. Votants : 434. Exprimés 412.

Adolphe Bauduin 259, Jean-Marie Thomas 258, Albert Gariniaux 253, Jacques Dercy 250, Maurice Bonnet 245, André Legrand 240, Adolphe Huyart 240, Jean Grébert 237, Alphonse Lurette 236, Fernand Rifflart 236, Maurice Bédague 232, Roger Wavrant (fils) 222, Pierre Guilbert 207, Pierre Lurette 194, Bernard Dassonneville 192, Albert Delplace 185, Jacques De Bray 183, Mme Leulliette Vercoutre 174

A noter que 11 des 13 élus sont cultivateurs : Albert Garinieux est retraité, Jean-Marie Thomas est forgeron. C’est aussi la seconde élection où une femme se présente, après celle de 1945… ça met du temps à prendre !

 

Elections Municipales 1977

Liste d'Union pour la Défense des Intérêts Communaux : Maurice Bonnet (adjoint sortant), Fernand Rifflart, Adolphe Bauduin, Adolphe Huyart, Jean-Marie Thomas, Jean Grébert, Pierre Guilbert, Jacques Dercy, Roger Wavrant (tous conseillers sortants), Marie-France Brocvielle, André Bédague, Michel Saintenoy, Dominique Legrand.

Liste pour l'Amélioration de la vie communale : Daniel Butel, Gaston Cappe, Elysée Carré, Bernard Dassonneville, Jacques De Bray, Madame Paul Leblond, Jean-Jacques Legrand, Madame Georges Leulliette, Pierre Lurette, Gérard Seys, Michel Vandenberghe

+ Jean-Pierre Guilbert (seul)

1er tour (14 mars). Inscrits : 514. Votants 479.

André Bédague 269, Jean-Marie Thomas 259, Pierre Lurette 256, Bernard Dassonneville 254, Jacques Dercy 252, Maurice Bonnet 247, Gérard Seys 244, Daniel Butel 234, Roger Wavrant 232, Elysée Carré 230, Jacques De Bray 227, Adolphe Bauduin 226, Adolphe Huyart 224, Jean Grebert 217, Fernand Rifflart 213, Jean-Jacques Legrand 210, Madame Georges Leulliette-Vercoutre 205, Marie-France Brocvielle 202, Dominique Legrand 201, Gaston Cappe 195, Michel Saintenoy 181, Pierre Guilbert 180, Michel Vandenberghe 167, Madame Paul Leblond 159, Jean-Pierre Guilbert 78, Jean Cazin 3, Jean Regnier, Louis Obaton 2, Gaston Auxenfants, Gilbert Beauchamp, Isère Flament 1.

2nd tour (20 mars) : 514 inscrits, 485 votants, 479 exprimés.

Daniel Butel 282, Elysée Carré 280, Jacques De Bray 266, Jean-Jacques Legrand 253, Madame Leulliette Georges 231, Roger Wavrant 222, Gaston Cappe 214, Adolphe Bauduin 213, Adolphe Huyart 203, Fernard Rifflart 201, Jean Grebert 196, Marie-France Brocvielle 185, Robert Lecardinal 1

Maire (25 mars) : Dassonneville Bernard 8 ; Bonnet Maurice 5. 1er adjoint : Lurette Pierre 8 ; Bonnet Maurice 5. 2nd adjoint : Daniel Bultel 8, André Bédague 5.

 

Ça y est ! Une femme est élue ! Madame Leulliette Georges est la première femme à siéger au conseil municipal de Tilques ! Et pour le coup elle m’a raconté la raison de son engagement politique : « ça a commencé avec l’achat de mon terrain. On me l’avait vendu avec l’électricité qui arrivait jusqu'ici. Mais quand on a commencé à bâtir l’électricité a été enlevée dans la rue. Du coup je suis allé voir le maire, Legrand, pour lui dire. Comme ça ne bougeait pas j’ai écrit aux politiques, à Chochoy qui était important à ce moment-là, et le préfet a un peu tiré les oreilles au maire. Il m’en a toujours voulu. Du coup Bernard Dassonneville, comme il avait eu vent de cette histoire, m’a proposé d’être sur sa petite liste en 71 »[4].

 

Elections Municipales 1983

3 listes (!) : Liste Pour la Gestion et l'Animation de la vie Communale (Bernard Dassonneville)

Liste d'Union pour une Nouvelle gestion communale (Daniel Butel, Alain Grave)

Liste des Candidats pour une gestion pluraliste des intérêts communaux (seulement Jean-Marie Thomas et Roger Wavrant)

1er tour (6 mars) : 15 sièges à pourvoir. Inscrits 550, Votants 515, Exprimés 503

Elie Carré 377, Gerard Seys 377, Bernard Dassonneville 370, Jean-Jacques Legrand 350, Pierre Lurette 327, Antoine Marquis 322, Hubert Bauduin 311, Anne-Marie Leulliette-Vercoutre 310, Didier Helleboid 306, Max Fardoux 299, Jacques De Bray 295, Thérèse Lahaye-Beauchamp 288, Alain Ultre 282, Jacques Limousin 246, Jacques Leblond 226 (Liste Pour la Gestion et l'Animation de la vie Communale) ; Daniel Butel 220, Alain Grave 204, Dominique Legrand 192, Albert Winock 188, Gérard Dewaele 186, Françoise Cahagne-Deletombe 164, Marie-Ange Pontus Cordus 153, Joseph Judas 145, Jean-Claude Cappel 122, Francis Warembourg 105 (Liste d'Union pour une Nouvelle gestion communale) ; Jean-Marie Thomas 189, Roger Wavrant 184 (Liste des Candidats pour une gestion pluraliste des intérêts communaux) ; André Bédague 4, Jean Régnier 3, Ange-Marie Barrère, Maurice Bonnet 2, Pierre Larivière, Dominique Duwat, Louis Obaton, Serge Boulangeot, Jacques Dercy, Alexandre Soinne, Paul Leblond, Gisèle Bayard, Bernadette Cazin, Michel Saintenoy, Pierre Huyart 1.

2ème tour (13 mars) : 2 sièges à pourvoir. 550 inscrits, 490 votants, 487 exprimés

Daniel Butel 214, Roger Wavrant 194 (le second est élu au bénéfice de l’âge !), Alain Grave 194, Jean-Marie Thomas 173, Jacques Limousin 102, Jacques Leblond 82 non.

Maire (19 mars) : Bernard Dassonneville 13 voix, 2 blancs ; 1er adjoint Pierre Lurette 13 voix, 2 blancs, 2ème adjoint Elie Carré 14 voix, 1 blanc.

A noter que seulement 2 agriculteurs font partie des 15 élus… la fin d’une époque !

 

Elections Municipales de mars 1989

Gestion et Animation de la vie communale (Bernard Dassonneville) → tous élus au 1er tour

Action pour Unité et Bien être (Daniel Butel et Alain Grave)

1er tour (12 mars). 617 inscrits, 573 votants, 553 exprimés.

Bernard Dassonneville 360, Roger Wavrant 344, Hubert Bauduin 346, Didier Helleboid 338, Jean-Jacques Legrand 366, Anne-Marie Leulliette-Vercoutre 354, Antoine Marquis 348, Rémi Baroux 334, Francis Bultel 319, Marie-Louise Debray-Franchomme 343, Dominique Duwat 320, Daniel Grave 320, Jean-Pierre Guilbert 347, Pierre Huyard 347, Roger Thomas 305, Daniel Butel 233, Alain Grave 230, Elisé Carré 228, Dominique Legrand 223, Gérard Seys 220, Marcel Evrard 206, Maxime Legrand 190, Daniel Lefebvre, Jacques Limousin 190, Alain Delaby 188, Cahagne Deletombe 188, D. de Sainte Maresville 187, Jean-Claude Lagouche 170, Jean-Marc Dupont 162, Sylvestre Sloninski 158, Pierre Lurette 4, Patrick Bédague 3, Louis Obaton 2, Caron de Fromentel, Pierre Lariviere, Jean Regnier, Bernard Legrand 1.

 

Elections Municipales de juin 1995

Après trois élections très disputées, c’est le retour d’une seule liste !

1er tour (11 juin) : Inscrits 665, Votants 546, Exprimés 519.

Gestion et Animation de la vie communale : Bernadette Baroux 470, Pierre Huyart 468, Patrick Bédague 450, Jean-Pierre Guilbert 449, Pierre Lurette 448, Daniel Grave 446, Dominique Boin 444, Marie-Louise Debray-Franchomme 443, Hervé Macrel 439, Martine Wille-Ducamp 438, Roger Thomas 432, Anne-Marie Leuliette-Vercoutre 432, Bernard Dassonneville 431, Antoine Marquis 423, Roger Wavrant 394.

Maire (18 juin) : Dassonneville Bernard 14, Blanc 1. 1er ajoint Pierre Lurette, 2ème adjoint Roger Wavrant, 3ème ajointe Anne-Marie Leuliette, 4ème adjoint Jean-Pierre Guilbert (mêmes votes).

 

Elections Municipales de mars 2001

1er tour (11 mars): Inscrits : 735. Votants : 613. Exprimés : 583.

Liste pour la Gestion et l’Animation de la vie communale : Pierre Lurette 460, Jean-Pierre Guilbert 432, Bernadette Baroux-Hernout 465, Patrick Bédague 467, Dominique Boin 460, Marie-Louise Debray-Franchomme 458, Roger Thomas 401, Martine Wille-Ducamp 455 (conseillers sortants), Christiane Capelle-Vercoutre 457, Roseline Delalin-Lavogiez 446, Jean-Marc Flandrin 452, Micheline Huyart-Delhaye 426, Jean-Jacques Leblond 442, Alain Stopin 472, Guy Trupin 418.

Liste pour la modernité et le renouveau de Tilques : Jean-Marie Ghéraert 179, Sophie Gournay 153, Jean-Paul Lambert 141, Pascal Vandecasteele 129, Marie-Thérèse Golliot 127, Sylvain Motheron 123, Eric Barrère 120, Pierre Larivière 119.

Didier Helleboid 3, Jean-Marie Lurette 3, Philippe Dassonneville 2, Françoise Dassonneville 2, Dominique Legrand 2, 21 personnes avec une voix.

Maire (16 mars) : Pierre Lurette 14 voix, un blanc. 1er adjoint : Patrick Bédague.

Tilques et les élections municipales, une histoire de famille (parfois tendue !)

Elections Municipales de mars 2008

1er tour (9 mars) : Inscrits : 859. Votants : 697. Exprimés : 675.

Martine Wille 572, Patrick Bédague 571, Laurent Bodart 571, Alain Stopin 567, Roseline Delalin 566, Christiane Capelle 561, Stéphane Huyart 556, Jean-Marc Flandrin 552, Guy Trupin 551, Bernadette Baroux 550, Céline Segond 548, Jérôme Cabaret 544, Jean-Christophe Borgniet 537, Blandine Desfachelle 537, Jean-Jacques Leblond 532.

Philippe Dassonneville 137, Pierre Thomas 98, Didier Helleboid 4, Pascal Kielinski 3, Dominique Boin 3, 20 personnes avec une voix.

 

En 2013, changement de procédure électorale : c'est la fin du panachage pour les communes de plus de 1 000 habitants. Tilques ayant passé ce cap démographique quelques années auparavant, voici venu le seul scrutin de liste et la fin des noms rayés ou ajoutés qui faisait le charme des dépouillements (et qui faisait toujours plaisir à ceux qui voyaient seulement LEUR nom rayé de la liste... haine personnelle quand tu nous tiens !).

 

Elections Municipales du 23 mars 2014

1er tour (23 mars) : Inscrits : 905. Votants : 636. Exprimés : 537.

Elus : Patrick Bédague, Christine Devienne, Alain Stopin, Brigitte Guillemant-Bonnet, Laurent Bodart, Céline Segond-Thomas, Stéphane Huyard, Marie-Laure Boin, Jean-Christophe Borgniet, Charlotte Huyard-Wille, Jean-Marc Flandrin, Fabienne Kielinski-Thomas, Jean-Jacques Leblond, Séverine Brunet-Debievre, Hervé Tellier

 

Cela fait donc deux élections qu’il n’y a pas de liste d'opposition. 2020 sera dans la même veine !

Tilques et les élections municipales, une histoire de famille (parfois tendue !)

Après cette liste un peu obsédante pour moi, faisons le point avec quelques statistiques. Ainsi, j’ai aujourd’hui les résultats des années 1888 à 2014. Il y a des résultats incomplets : 1896 (2nd tour), 1900 (pour le... 3ème tour). Il n’empêche que cela fait environ 24 élections dont je possède des résultats. Quels sont les noms qui reviennent le plus dans le conseil municipal de Tilques ?

 

1888-2014

 

Noms

Nombre de fois présents dans le conseil (sur 24)

Bédague

19 (1888, 1892, 1896, 1900, 1908, 1912, 1919, 1925, 1945, 1947, 1953, 1959, 1965, 1971, 1977, 1995, 2001, 2008, 2014)

Lurette

19 (1888, 1892, 1896, 1908, 1912 x 2, 1919, 1925, 1929, 1935, 1945, 1947, 1953, 1959, 1965, 1977, 1983, 1995, 2001)

Dassonneville

17 (1888, 1896, 1900, 1904, 1908, 1912, 1919 x 2, 1935, 1947, 1959 x 2, 1965, 1977, 1983, 1989, 1995)

Legrand

13 (1888, 1892, 1900, 1904, 1945, 1947, 1953, 1959, 1965, 1971, 1977, 1983, 1989)

Bauduin

14 (1888, 1896, 1904, 1908, 1912, 1919, 1925, 1929, 1935, 1945, 1965, 1971, 1983, 1989)

Lebel

13 (1888, 1892, 1896, 1900, 1904, 1908, 1912, 1919, 1925, 1929, 1953, 1959, 1965)

Grébert

12 (1896, 1900, 1904, 1908, 1912, 1919, 1925, 1929, 1947, 1953, 1965, 1971)

Leblond

11 (1900, 1904, 1908, 1912, 1945, 1947, 1953, 1959, 2001, 2008, 2014)

Bodart

11 (1908, 1912, 1919, 1925, 1929, 1935, 1945, 1953, 1959, 2008, 2014)

Thomas

11 (1945, 1947, 1953, 1959, 1965, 1971, 1977, 1989, 1995, 2001, 2014)

Helleboid

9 (1904, 1908, 1912, 1919, 1925, 1929, 1935, 1983, 1989)

Leullieux

7 (1896, 1900, 1904, 1908, 1925, 1935, 1945)

Mièze

9 (1888, 1892 x 2, 1896 x 2, 1900, 1908, 1912, 1919)

Huyart

6 (1947, 1965, 1971, 1995, 2001, 2008)

Stopin

6 (1945, 1947, 1953, 2001, 2008, 2014)

Régnier

5 (1925, 1945, 1947, 1953, 1959)

 

Oui, il n’y a pas de vraie surprise. Parmi mes cinq « dynasties », quatre se classent dans mon quinté de tête (Helleboid est un peu en retrait). Une élection sans un Bédague, Lurette, Dassonneville ou Legrand est impossible dans le village !

D’autres noms reviennent tout autant (sans forcément être maire) : les Bauduin, les Grébert, les Lebel, les Leblond, les Thomas, les Bodart… que des patronymes qui me parlent encore aujourd’hui !

 

Qui détient le record de longévité ? En tant que maire c’est André Legrand et Bernard Dassonneville : 24 ans à la tête du village (quatre mandats, ils se sont d’ailleurs succédés). En tant que membre du conseil municipal c’est… André Legrand, 32 ans élus (6 fois de 1945 à 1977). Son adjoint Maurice Bonnet, 30 ans de conseil (5 fois élu de 1953 à 1983) et Zacharie Bodart 30 ans également (5 fois élu entre 1929 et 1965) le suit. Quant à l’actuel maire, Patrick Bédague, il fête cette année ses 25 ans au conseil et peut facilement décrocher ces deux records, avec deux mandats (le premier semble assuré).

 

Enfin, je termine avec la participation… sans surprise elle dégringole sur les quatre derniers scrutins en ma possession… dont trois scrutins sans opposition ! (ça explique sans doute beaucoup !). Sinon le village présente des chiffres incroyables, avec un sommet pour 1965 (le chiffre de 1919 est à mettre en lien avec un contexte sanglant → 1ère guerre mondiale et grippe espagnole).

 

Participation au premier tour des élections municipales

1896

1904

1919

1925

1929

1945

1959

1965

88,52%

85,63%

78,39%

89,58%

90,37%

81,41%

91,53%

95,50%

 

1971

1977

1983

1989

1995

2001

2008

2014

90,23%

94,36%

93,64%

92,87%

82,11%

83,40%

81,14%

70,28%

 

 

 

[1] Décision du 8 mars 1889 sur « protestation formée par les Sieurs Taffin de Tilques et Dassonneville ». Archives départementales du Pas-de-Calais, Dainville, 4Z 139.

[2] Le Mémorial Artésien, 18 mai 1884.

[3]    Archives départementales du Pas-de-Calais, Dainville, 4Z75.

[4]    Interview Anne-Marie Leulliette, 6 mars 2020.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs