28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 17:10

Débuter les Misérables, c'est voir une étendue devant soi. 6 volumes de 300 pages. A se demander si on ne devrait pas mieux lire le dictionnaire. Mais bon, au bout de 1800 pages, on a sans doute lu à peu près tous les mots de la langue française.

J'ai tout de suite accroché. Jean Valjean et son bagne, quand tu as fait deux ans à Saint-Laurent du Maroni en Guyane, ça te parle. Sa rencontre avec Monseigneur Bienvenue, l'évêque de Digne, est improbable, le mal qui se frotte au bien. Et qui lance une rédemption.

Je connaissais d'avance beaucoup de personnages de par leur nom : Cosette, Fantine, Javert, Gavroche, les Thénardier. L'histoire de Fantine est l'une des plus tristes qu'il m'ait été donné de lire, une descente aux enfers de Paris à Montreuil-sur-mer. Javert campe l'autorité froide. Les Thénardier sont le mal incarné (surtout l'homme finalement). Cosette s'achète un karma avec son enfance, qui l'emmène jusque Marius. Quant à Gavroche, que je croyais voir en personnage principal, il est l'enfance débrouillarde de cette grosse ville qu'est Paris.

Paris, justement, est omniprésente. On sent que Victor Hugo, exilé sous Napoléon III du côté de Guernesey, est totalement nostalgique de ses rues, de ses façades, de son ambiance, de ses habitants. Le vrai parisien, que je ne suis pas, doit être capable de suivre géographiquement les personnages dans leur activité. Pour moi, c'était compliqué. Surtout que ce livre est bourré de références à son époque. J'avoue être content d'être prof d'histoire, car ça m'a permis d'en comprendre/suivre certaines. Pour d'autres, il aurait fallu utiliser wikipédia. Souvent. Trop, sans aucun doute, pour le faire réellement.

Au cours des 4 mois de lecture, j'ai été fasciné par quelques passages. La bataille de Waterloo tout d'abord, qui me donne envie d'aller en Belgique pour visiter l'endroit (ah, on ne peut pas ?! Bon, attendons l'ouverture de la frontière et des musées alors!). Et c'est la même chose pour les égouts de Paris ! Les débats politiques (royalistes vs. républicains, avec quelques bonapartistes). Et enfin l'insurrection de 1832, la construction puis la prise de la barricade m'ont également impressionné. J'y étais, vraiment.

Certains points méritent d'être analysés. Les Misérables, livre religieux ? On peut se poser la question tant la religion est omniprésente, dès le départ par Monseigneur Bienvenue, et jusqu'à la fin, intériorisée par Jean Valjean. Entre les deux, le passage au couvent interpelle.

Finalement, les Misérables, au-delà du titre, c'est un livre d'amour. C'est un livre positif. Car Cosette et Marius sont la victoire.

 

Après le dernier jour d'un condamné, manifeste politique, et quatre-vingt-treize, livre historique, les Misérables sont le mélange des deux. Victor Hugo a écrit 9 romans. Il m'en reste 6, dont Notre-Dame de Paris. Illisible les premières fois où j'ai essayé. A voir si je suis désormais prêt.

 

Citations

Libération n'est pas délivrance. On sort du bagne, mais non de la condamnation.

N'est-ce pas là tout, en effet, et que désirer au-delà ? Un petit jardin pour se promener et l'immensité pour rêver.

Certaines personnes sont méchantes uniquement par besoin de parler.

Qu'est-ce que c'est que cette histoire de Fantine ? C'est la société achetant une esclave. A qui ? A la misère.

On dit que l'esclavage a disparu de la civilisation européenne. C'est une erreur. Il existe toujours, mais il ne pèse plus que pour la femme, et il s'appelle prostitution.

Cent ans, c'est la jeunesse d'une église et la vieillesse d'une maison.

Ceux qui ont faim ont droit.

Un souvenir d'un être absent s'allume dans les ténèbres du cœur ; plus il a disparu, plus il rayonne.

Plaignons, à l'égal des estomacs, les esprits qui ne mangent pas.

Aimer ou avoir aimé, cela suffit. Ne demandez rien ensuite. On n'a pas d'autre perle à trouver dans les plis ténébreux de la vie. Aimer est un accomplissement.

Il y a un Dieu pour ces ivrognes qu'on appelle les amoureux.

Les misérables
Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs