26 mai 2021 3 26 /05 /mai /2021 18:51

Rencontrer sa nièce, c'est rencontrer sa vie. Un peu comme quand un pote annonce son mariage alors que tu es célibataire, voir la fille de sa petite sœur quand tu n'as pas d'enfant, c'est une remise en question. Non pas que tu aies envie de tout jeter, ou de dire que ta vie c'est de la merde, loin de là. Mais disons que ça met un petit coup de vieux quand tu y réfléchis un peu.

 

Car ma sœur, je la revois petite et pitre, pipelette et pantouflarde, devant Sunset Beach ou jouant au Sim's (alors que j'attends l'ordinateur pour un petit FM). Ma sœur c'est quelqu'un qui me suit d'une année dans la vie, qui a fait les cours et les classes juste après moi, de l'esplanade à Ribot, d'Arras à Rennes. Ma sœur a encore 20 ans, à mes yeux. Et moi aussi d'ailleurs. Alors cet enfant, devant moi, si petite, si joufflue, qui sourit à la vie, qui croque ses premières secondes dans ce bas monde, c'est une petite claque.

 

C'est forcément le temps qui passe. C'est mes parents qui sont grands-parents. C'est ma (dernière) grand-mère qui est arrière-grand-mère. Et c'est moi qui suis tonton. Merde, tonton. Tonton Jérémy. Ca sonne un peu faux. Autant tonton Philippe ou tonton Frédéric c'est tout à fait naturel. Mais moi, tonton, vraiment ?

 

Elle attrape mon petit-doigt et le tient fermement de ses toutes petites mains. Elle dort sur moi. Elle me regarde. Elle observe tout autour d'elle. Le plafond a l'air, tout d'un coup, fort passionnant. Oh, tiens, le chat. Elle fixe. Elle remue, elle gigote, elle se dandine presque. Elle fait des petits bruits qui ne veulent pas dire grand chose, et qui disent pourtant déjà tout. Elle est vivante, elle est là, elle est née, elle est des nôtres. Avec elle, c'est toute une vie qui est transformée pour ma sœur, à tout jamais. Fini de se laisser aller, tu n'as plus le droit. Pourquoi tu travailles ? Pour elle. Pourquoi tu ne restes pas allongée dans le fauteuil ? Pour elle. Pourquoi vis-tu ? Pour elle. Ce petit morceau d'être humain à la tête rigolote sera ta vie. Ton plus bel accomplissement. Ta fierté. Ta tendresse. Tes peurs et tes angoisses du futur. Du présent. Ton bonheur. Qu'est-ce qu'elle est belle.

 

J'ai envie de pleurer. J'avais envie de pleurer juste avant son arrivée, en pensant à tout ça. J'ai encore envie maintenant, en y repensant. Elle va me manquer. Ma nièce.

Tonton
Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs