13 août 2008 3 13 /08 /août /2008 09:25

Levés au petit matin. «  Pas eu trop froid ? » nous questionne une dame qui promène son chien en observant la tente plantée au milieu d‘un terrain vague. «  Non m’dame ». Direction Carcassonne aujourd’hui. On démarre, et on s’arrête rapidement pour prendre des forces, un petit déjeuner avec ce qui nous reste de la veille. La zone semble assez désertique à la sortie de celle ville, peu de passage et 10 km avant la prochaine ville, 20km avant l’autoroute. Pas le choix, il va falloir marcher, on laisse quand même tendu notre pouce pour les quelques voitures qui nous doublent.  Autre souci, nous sommes à sec, les gourdes vides, et le soleil commence à taper… On avale les premiers kilomètres, où le paysage n’est pas déplaisant c’est le moins qu’on puisse dire. Dur dur, la marche c’est que ça grimpe dans le coin.

 


On croise la DDE qui fauche le long de la route, ils nous offrent de l’eau, le bonheur. Et quelques mètres plus loin on nous prend en stop. Le gars, la trentaine, va par chance jusque Montpellier et accepte de nous déposer à la sortie d’autoroute de Carcassonne. Nous sommes sauvés !

P1010514On marche un peu pour rejoindre le centre de Carcassonne que l’on visite avant de manger. L’après midi, nous nous dirigeons vers la cité et ses remparts, un petit Mont-Saint-Michel, du monde, des prix hallucinants et une belle vue aussi.

P1010542.JPGOn reprend son petit bonhomme de chemin et on tente le stop à un rond point. Deux jeunes s’arrêtent et nous proposent de nous déposer à Narbonne. J’ai personnellement hésité à monter dans cette voiture . Je tiens un minimum à ma vie, il faut le dire.  On accepte finalement . Le passager nous propose un peu de fumette, on refuse poliment, ce sera au chauffeur de prendre une taf…  Petite frayeur sur l’autoroute quand le coffre s’est ouvert, et quand le conducteur freinait au dernier moment dans les bouchons, mais nous sortons de là vivants, sous le soleil de Narbonne.  On marche en direction de Narbonne Plage mais les 15km me refroidissent. Heureusement on se fait prendre par un mec de Marcq en Baroeul qui s’est fait muter dans le sud. Il nous dépose juste devant la plage. La voilà, la voilà la Méditerranée.

P1010548.JPGOn se pose tranquillement sur la plage encore noire de monde même s’il est presque 19h. Le soir un concert gratuit est donné, pas terrible. Une question subsiste, où dormir ? Dormir sur la plage, c’est sympa  et on n'est pas les seuls à y avoir pensé.. Les meilleurs endroits sont pris d’assaut. On décide de se poser dans un coin de pelouse. On s’endort jusque 3h. Et là c’est le drame. Les jets d’eau automatiques se mettent en route, je bois la tasse, jerem ne comprend pas ce qui se passe. Le résultat est cinglant : nous nous sommes fait avoir comme des bleus, on est trempé et on sait plus où dormir. On décide d’avancer, et on finit par reprendre notre sommeil sur un poste de secours. Quelle journée !

A.


Cette journée est peut-être la plus représentative de notre séjour. On est passé par tous les stades : la marche matinale sans eau, puis la magnifique visite de Carcassonne. Au soir, la Méditerranée s'offre à nous, une sorte de petit aboutissement : on aura fait toutes les mers et océans. Et puis une nuit dont on rigole maintenant, avec un réveil surprise que j'ai compris assez tardivement. Entre temps des personnes étonnantes et tellement différentes qui nous prennent en stop et un moral qui va de bas en haut et de haut en bas. Grande journée qui précède une mini-crise.

J.R.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs