30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 05:10

Notre visa arrive à expiration dans deux semaines, et nous avons devant nous deux régions : le Sichuan et le Yunnan.

Pour rallier Guilin à Chengdu, c’est 24 heures de train, avec cette fois une couchette (ça n’a pas de prix ! 201 yuans).

 

Chengdu, attention, retour dans une grande ville. Le métro, les bouchons, les gratte-ciels… on prend un taxi pour rejoindre notre auberge de jeunesse, le chauffeur ne connaît pas, cherche dans plusieurs rues, finit par appeler l’auberge. Il nous surcharge le service. Parfois les voyages ont ce genre d’inconvénient.

 

Parfois les voyages ont des avantages inespérés. Des rencontres. J’en suis un bon exemple. Mais pas seulement pour Alba. A l’auberge, Claudine me saute dessus. Qui est Claudine ? Une Québecoise qui était dans mon compartiment sur le Oulan-Bator- Pékin. Je l’ai également recroisée par hasard dans un temple pékinois. Le monde est petit.

Cela m’amène à parler d’Arnaud et de Sébastien, les deux étudiants de Lille, croisés par hasard à 4 reprises au cours du périple ! Et quand nous voulions nous rencontrer ce fut constamment un échec !

 

Bref, toujours est-il qu’avec Claudine on va se faire un hot pot, tradition chinoise. Du poisson, épicé. Que dis-je, des épices, poissonnées. Nous perdons notre langue après deux bouchées. On descend 2 litres de pepsi à 2. A un moment, mes lèvres tremblaient toutes seules, même sensation chez mes partenaires. La nourriture du Sichuan est connue pour être la plus épicée de Chine, nous confirmons.

 

Chengdu, une nuit, puis reprendre le bus pour Songpan.

Cette traversée du Sichuan est splendide. Les premières pentes de l’Himalaya nous entourent, les paysages s’élèvent constamment. Les infrastructures ont été clairement endommagées par le tremblement de terre de 2008. Ici un pont coupé en deux, là-bas une voiture écrasée sous une énorme roche… les stigmates sont encore là.

P1170057.JPGLe Sichuan accueille une forte communauté tibétaine (la région est frontalière). Les maisons changent d’aspect, les visages également.

P1170061.JPGMais on reste en Chine. La preuve, sur chaque maison tibétaine flotte le drapeau chinois. Bizarre, je n’ai pas vu un seul magasin vendre des drapeaux aussi grands dans ce coin-ci du pays. Qui leur a fourni ces drapeaux ?...

P1170063.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires

Lilly 30/11/2011 11:14


Belles photos et épopée qui à l'air super!
 le tibet doit être une région super (mais froide), la mongolie aussi me plairait!


bonne journée

Plus De Blogs