26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 13:13

Mes archives MSN, un trésor que je garde précieusement dans mon ordinateur depuis 5 années maintenant. Et parfois, l’envie me vient d’y jeter un œil. Vous n’imaginez pas mon plaisir de pouvoir revivre l’espace de quelques minutes les discussions de ma vie d’un mois et d’une année que j’ai décidé. Et j’ai l’impression de revivre les moments, de réfléchir à nouveau aux questions que l’on m’a posé, aux questions que je me suis posé.

Mon Blog va dans ce sens. Les photos également. Et le fait que j’étudie l’histoire n’y ai peut-être pas étranger.

 

J’aime revivre mon passé. Non pas que je le regrette comme Du Bellay ou Rimbaud. Non, j’aime simplement me rappeler d’où je viens. Ce que j’ai fait pour en arriver où je suis actuellement. De me dire que ça n’a pas toujours été facile. Que la Finlande est en fait une sacré belle récompense. Au fur et à mesure des pseudos que j’avais, j’ai revu l’ensemble de mes exposés d’Arras. J’ai revu les « je dois bosser » ou « je dois réviser ». Alors vivre comme je peux le faire maintenant est comme une victoire. Ces archives me permettent simplement de revivre le match.

 

J’avoue que les archives recèlent beaucoup de trésors. Des trésors qui vous concernent tous et qui ont un risque important de ressortir lors d’une journée de mariage. Non pas pour vous gêner devant toute la famille et toute votre belle-famille (et surtout votre femme ou mari). Non, juste pour sourire à ces moments en y repensant. Et se dire qu’on était idiot. Et se dire qu’on été naïf. Et se dire qu’on été jeune.

 

Je rêve de capturer ma jeunesse pour pouvoir la revivre à l’infini. Et je ne me débrouille pas trop mal. Dans le même temps, il faut néanmoins continuer à construire mon présent, à le vivre intensément. Et j’espère que je ne me débrouille pas trop mal. J’espère pouvoir relire ces quelques lignes dans plusieurs années et me dire que j’ai pris les bonnes décisions, fait les bons choix. Et être fier de moi. Non pas par vanité mais juste pour savoir pourquoi je vis, pourquoi je suis là. L’important c’est de construire quelque chose, de laisser une trace. Et revoir cette construction dans les archives me procurent une joie intense.

 

PS : la France me manque, parfois.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs