1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 17:23

Frank Capra, Arsenic et vieilles dentelles (1944) : 16/20.Avec Cary Grant et Priscilla Lane.

 

Mortimer Brewster vient annoncer à ses deux tantes Abby (Dorothy dans la pièce de Théâtre) et Martha, qui l'ont élevé, son prochain mariage avec la fille du révérend Harper, qui habite à quelques dizaines de mètres de là. Mais il découvre, caché dans un coffre sous la fenêtre, le cadavre d'un vieil homme. Ses deux tantes lui avouent alors, le plus ingénument et le plus naturellement du monde, qu'elles se sont fait une spécialité de supprimer les vieux messieurs seuls au monde en vue de leur rendre service, non sans prononcer pour eux des éloges funèbres.

Mortimer et ses vieilles tantes envisagent de faire envoyer en asile psychiatrique leur oncle et frère Theodore, un fou qui se prend pour le Président Roosevelt et sonne la charge à tout bout de champ avec un clairon ou en hurlant.

Apparaît alors Jonathan Brewster, frère de Mortimer, un dangereux psychopathe — accompagné du couard Docteur Einstein qui l'a opéré plusieurs fois pour masquer son identité à la police — venu lui aussi cacher un cadavre dans la maison de ses tantes.

 

 

Film fantastique, jouant énormément sur le comique de situation. Grant est très bon dans l'homme étonné et parfois perdu. Son jeu donne beaucoup d'activité au film. Le scénario est bien huilé, le film étant l'adaptation d'une pièce de théâtre (on reste énormément dans la même pièce).

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs