6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 08:37

Derrière chaque histoire il y a un rêve.
C'est de l'imagination fertile de notre ami Jerémy qu'est issue la folle idée de ce tour d'Europe. En 2008, après une expérience franco-française de voyage en stop, et avec 1 euro par jour aux quatre coins de l'Hexagone, il pense alors à conquérir l'Europe. Seul? Non, 2 irréductibles gaulois l'accompagneront tout au long de cette belle destinée. C'est petit à petit que le projet se construira, sur les apports et envies de chacun. Car ce tour d'Europe est avant tout une réussite de compromis entre les aspirations parfois différentes de ses trois protagonistes. A chacun ses raisons de prendre la route, et c'est à cela qu'est consacré le premier article de ce blog.

Présentation Romain

« Je suis le patriarche de cette bande de déjantés qui s'apprête à prendre la route. Après avoir passé 18 mois à l'étranger (dont 1 an en Erasmus), j'ai soif de repartir. A une époque charnière de ma vie, la fin des études, la transition vers la vie active, je souhaite profiter pleinement de ces dernières « grandes vacances », réaliser un projet fou, m'engager dans une belle aventure.

... des racines et des ailes ... Mes racines sont à Tilques, je veux désormais voler de mes propres ailes, en toute autonomie, en toute indépendance.

Nous sommes jeunes, et chacun sait que les voyages forment la jeunesse.

L'Europe est un beau rêve que nos parents et grands-parents ont su construire. Ils ont aussi su nous donner le goût de l'Europe. A nous de repousser ses frontières.

Nous avons soif, soif de voyager, soif de découvrir d'autres cultures, soif d'admirer la diversité des paysages, de revenir avec des images plein la tête, d'observer l'unité du peuple européen. 1 + 1 = 3

 Nous avons soif de découvrir, envolons-nous dans l'ivresse du voyage.

Allez, Roulez jeunesse. »


Présentation Jérémy

Noms: Jérémy, Paul, Alexandre
Age: 21 ans (ou presque)
Activité scolaire: Mémoire sur le génocide rwandais à mi temps (pendant le tour d'Europe)
Expérience: Eté 2008: tour de France avec 1€/jour
Villes/Pays les plus attendu de ce tour: Prague, Istanbul, Finlande
Position favorite: "l'égyptien"

« My name is Jérémy, je suis né le 15 avril 1987 à Saint Omer. Avant de partir je mesure 1m85 pour 62 kilos. Maigre ? Oui et c’est pour cela que j’ai envie de faire un régime tour d’Europe ! Cette idée trotte dans ma tête depuis mon tour de France l’année dernière. A l’époque, on l’a fait sur le modèle Pékin Express avec 1€/jour. 20 jours et 18 euros plus tard, des souvenirs pleins la tête, je reviens satisfait d’un rêve accompli. Après quelques moi d’Erasmus et de rencontres européennes, l’idée du tour d’Europe galope. Repartir sur les bases du tour de France mais en plus grand, en plus fou. Je lance l’idée, comme une bouteille jetée à la mer, et Lucas la récupère très vite, séduit par le projet. On se met donc à discuter du parcours, des lieux à découvrir. On y pense parfois en se rasant le matin, on y rêve la nuit. Puis l’idée de partir à 3 prend tout son sens quand un travailleur finit par se joindre à l’aventure. Quelques réunions plus tard, nous allons prendre la route en quête d’aventure.
Ce n’est pas ma seule quête, mon seul objectif. Si je pars, c’est pour découvrir un maximum de pays, de villes, de lieux, en un minimum de temps. Un tour d’Europe express, pour essayer de mieux connaitre ceux qui composent notre UE ou ceux qui essaient de la rejoindre. J’ai longuement hésité à solliciter beaucoup de mes connaissances Erasmus, finalement j’en retiens 4, à des points stratégiques du parcours.
Enfin, l’aspect financier. J’imagine continuer sur les bases du tour de France, 1€ par jour tout en utilisant les mêmes stratagèmes. Néanmoins, je suis plus ouvert que l’année précédente. Je n’exclus pas de profiter, de goûter les délices gustatifs locaux. 
C’est donc un esprit de découverte de l’Europe qui m’anime, à un cout imbattable. Je n’ai pas de craintes ou de peurs liées au séjour, juste une envie folle de réussir. Je n’ai pas peur de la route, faudra voir faut qu’on y goute, des méandres aux creux des reins, et tout ira bien…Le vent nous portera ! »

Présentation Lucas

« A chacun ses raisons de prendre son sac. Pour ma part, il y a d’abord une logique irréfutable, une logique de vie, selon laquelle puisque l’on est sur la terre, il faut la courir, et même si du haut de mes 19 ans je suis le benjamin de ce groupe, je sais que le temps nous fuit et qu’il ne faut pas le perdre. Ce 7 juillet 2009, c’est donc avec une ferme intention d’avaler la route que je m’embarque pour cette aventure de 50 jours avec mes deux compagnons.
Sur notre chemin, la découverte nous attendra partout, en chaque paysage comme en chaque vie humaine. Découverte est donc un saint mot, celui qui nous guidera à travers cette Europe tant désirée, de ses lieux mythiques jusqu’aux sourires de ceux qui la peuplent.
Mais si notre parcours est planifié, notre destin n’est pas moins incertain. C’est donc l’aventure l’essence de ce voyage, et c’est bien elle que je traquerai sans relâche au long des routes du Vieux continent, qui nous révèleront à coup sûr bien des surprises. C’est donc par soif d’incertitude, par un goût certain du risque, que je m’élance dans le brouillard, à bord de notre fidèle et vieux destrier, la Clio 95 de Romain. N’est ce déjà pas un beau pari que de lui faire accomplir 15000 km, en si peu de temps ?
Au cours du chemin, nous apprendrons, découvrirons, et endurerons. Du fait des objectifs de vie fixés, et d’un budget rigide, nous savons que le terme « vacances » sera totalement superflu. Endurer pour mieux savourer le retour et l’essentiel, voilà un point capital. J’apprendrais au fil du périple à quoi ressemble mon essentiel, et c’est un grand pas.
Enfin, cette aventure est avant tout humaine. Au fil des kilomètres et des moments passés ensemble, pour le meilleur et pour le pire, une vérité s’est dessinée. A notre départ, je savais partir avec un ami, à notre retour je sais en avoir deux. Voici donc résumée, à traves ces quelques lignes, l’esprit qui m’anime au moment du départ. Jack Kerouac écrivait : « La route, c’est la vie ». Tachons de lui donner raison ».

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs