30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 14:08

 

Non, ceci ne sera pas la filmographie complète de Clint Eastwood. Et pour cause, avec 78 films où il est impliqué, il me faudrait plusieurs semaines ne serait-ce que pour trouver l’ensemble de ses films. Non, je vais me concentrer sur les films qu’il a réalisés. 31. Oui, je vais faire une sélection !

 

Impitoyable-pr-Milev.jpg

Les westerns tardifs

 

Impitoyable (1992) : 13,5  

 

Western de et avec Clint Eastwood et Morgan Freeman, histoire d'une vengeance de prostituées peu satisfaites par la justice, qui mettent à prix un criminel. Clint le repenti venge Morgan mort pour l'exemple. Oscar du meilleur film et du meilleur réalisateur, même si pour moi c’est un western tardif d’une qualité moyenne.

 

 

 

L'homme des hautes plaines (1973) : 12 

L-homme-des-hautes-plaines-pr-Milev.jpg

 

Western de et avec Clint Eastwood, pas le meilleur que j'ai vu (c’est son deuxième film), un peu déçu, notamment par la fin. Je pense que le doublage français peut expliquer en partie cet échec.

 

 

Mettre en scène l’histoire

 

Lettres-d-Iwo-Jima-pr-Milev.jpg

Lettres d'Iwo Jima (2006) : 13.

 

L'histoire de l'Histoire. Seconde guerre mondiale, les Américains reprennent les îles du Pacifique une par une. Mais ce film nous montre l'envers du décor, ou plutôt le récit du côté japonais. Quelques soldats nippons qui doivent défendre une île indéfendable, sur laquelle rien ne pousse. Et ils la défendront jusqu'à la mort. Film de guerre, âmes sensibles s'abstenir. Mais film intéressant. A voir avec « Mémoire de nos pères », sorte de diptyque.

 

Invictus-pr-Milev.jpgInvictus (2009) : 15. 

 

Film de Clint Eastwood, avec Morgan Freeman dans le rôle de Mandela, très convaincant. C’est clairement lui qui porte le film, qui se révèle, il est vrai, sans grande surprise. Afrique du Sud au lendemain de l'Apartheid, coupe du monde de rugby, victoire, image parfaite de la réconciliation, avec Matt Damon en capitaine de l'équipe. Mais il manque un petit quelque chose.

 

Clint au grand cœur

 

Grand-torino-pr-Milev.jpgGran Torino (2008) : 16.

 

Le film nous raconte l'histoire de Walt Kowalski (Clint Eastwood), un vétéran de la guerre de Corée, bougon, raciste, et irascible, qui vient de perdre sa femme. Une nuit, il surprend Thao (Bee Vang), un de ses jeunes voisins, en train d'essayer de voler sa Ford Gran Torino de 1972, dans le cadre d'une épreuve imposée par le gang qui veut le recruter. Cet événement fera évoluer les rapports du jeune homme et sa famille avec M. Kowalski.

La voiture du film est une Ford Gran Torino de 1972. Cette voiture a été popularisée par la télévision : Starsky et Hutch conduisaient une Ford Gran Torino Sport de 1975. César du meilleur film étranger. Grand symbole de tolérance.

 

Million Dollar Baby (2005) : 19.

Million-dollar-baby-pr-Milev.jpgUn monument. Une histoire magnifique, légitimement récompensée par l’Oscar du meilleur film.

Autrefois entraîneur de boxe réputé, Frankie (Clint Eastwood) dirige une petite salle de boxe régionale avec son meilleur ami, un ancien boxeur nommé Scrap (Morgan Freeman). Leur quotidien est bouleversé par l'arrivée d'une jeune boxeuse appelée Maggie Fitzgerald (Hilary Swank, Boys don’t cry). Oscar de la meilleure actrice, du meilleur réalisateur et du meilleur acteur dans un second rôle (Morgan Freeman).

Plus qu’un film de boxe, il aborde de nombreux thèmes de société (place homme/femme, la foi, les relations de famille, les clivages sociaux, la maladie, la mort, la vieillesse, l’euthanasie). Toute personne ne l’ayant pas vu se doit de le faire !

 

La romance

 

Sur la route de Madison (The bridge of Madison Country, 1992) : 16.

J’ai été surpris. Clint Eastwood dans un genre tout autre que celui qu’on lui connaît. Une belle romance, romantique, très bien interprétée par lui-même et Meryl Streep (nominée comme toujours pour l’Oscar de la meilleure actrice). Une mère laisse un récit sur une aventure qu’elle a eu le temps d’un week-end avec un photographe de passage. Ses enfants, d’abord inspirés par le dégoût, lisent et finissent par comprendre un peu mieux leur maman et l'amour, en général.

Sur-la-route-de-Madison.jpg 

Le sombre

 

Bird (1988) : 16/20. Avec Forest Whitaker.

 Bird-clint-eastwood-forest-whitacker.jpg

Quelle fresque ! Presque 20 ans avant Ray, Clint Eastwood nous offre sur un plateau la vie de Charlie Parker, la star du saxophone, avec en dessert une B.O. extraordinaire. La vie d’un artiste, les hauts et les bas, les femmes et la drogue, l’alcool, la mort, la reconnaissance. Parker, décédé à 35 ans, est une légende. C’est également un drame de la vie. La façon dont le film est construit, avec beaucoup de flashbacks, me fait penser à La Môme. La prestation de Whitaker est extraordinaire tant je l’ai vu devenir Charlie Parker au fur et à mesure que les minutes défilaient. Il remporte le prix d’interprétation à Cannes.

 

L-echange-pr-Milev.jpgL’échange (2008) : 15.

 

Inspirée d’une histoire vraie, l’enlèvement du fils de Christine Collins (Angelina Jolie). Quelques mois plus tard, l’inspecteur annonce que Walter a été retrouvé. Mais la mère ne reconnaît pas son fils. S’en suit une longue lutte avec l’inspecteur en charge de l’enquête, qui finira par la faire interner. Dans le même temps un détective se lance dans l’enquête. Le film est sombre malgré la fin. L’interprétation d’Angelina Jolie et de son impuissance la nomineront à l’Oscar de la meilleure actrice.

 

 

 

mystic river pr MilevMystic River (2003) : 17.

 

Film très sombre. Jimmy, Sean et Dave sont trois amis d'enfance. Un jour Dave est enlevé par deux hommes sous les yeux de ses deux amis impuissants. Les ravisseurs abusent sexuellement de Dave pendant quatre jours, jusqu'à ce que ce dernier réussisse à leur échapper. Une trentaine d'années plus tard, alors que les trois amis ont suivi des voies différentes, leurs chemins vont à nouveau se croiser lors d'un autre événement tragique : le meurtre de Katie, la fille de Jimmy.

Sean Penn (oscar du meilleur acteur), Tim Robbins (l’accusé des évadés, oscar du meilleur second rôle pour Mystic River) et Kévin Bacon forment un très bon trio. César du meilleur film étranger. La fin laisse songeur… Film extrêmement sombre.

 

Le dernier

 

American Sniper (2015) : 13/20. Avec Bradley Cooper et Sienna Miller.

 

Tiré d'une histoire vraie, celle de Chris Kyle, fan de rodéo, devenu Sniper Américain après les attentats de Nairobi. Héros militaire en Irak, il a de plus en plus de difficulté à rentrer chez lui, et sa relation avec sa femme se détériore.

Très patriote, le film est très intéressant pour les passages aux Etats-Unis et les difficultés du retour. L'Irak ne fait pas rêver.

 

Clint Eastwood est pour moi LE monument du cinéma. Acteur, il a participé aux plus grands westerns de Sergio Leone (Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus, Le Bon, la Brute et le Truand…), il a incarné l’inspecteur Harry… et surtout, il a su se renouveler. 81 ans cette année, et toujours dans le coup !

 

Bon, il me reste encore quelques films que je souhaite voir, et dont on dit le plus grand bien. Breezy serait une excellente romance, tandis qu’Un monde parfait serait un grand policier. La suite au prochain épisode.

 

 

Mon classement des réalisateurs (totalement subjectif)

1. Emir Kusturica : 17,08/20 (7 films)

2. David Fincher : 16,28 (9 films)

3. Albert Dupontel : 16,1/20 (5 films)

4. Frank Capra : 15,50 (7 films)

5. Billy Wilder : 15,46 (12 films)

6. Xavier Dolan : 15,33 (6 films)

7. Charlie Chaplin : 15,29 (7 films)

8. Clint Eastwood : 15,05 (11 films)

9. Quentin Tarantino : 14,89 (9 films)

10. Stanley Kubrick : 14,82 (11 films)

11. Henri Verneuil : 14,69 (8 films)

12. Les frères Coen : 14,63 (15 films)

13. Sergio Leone : 14,58 (6 films)

14. Jacques Audiard : 14,5/20 (7 films)

15. Howard Hawks : 14,29 (7 films)

16. Alfred Hitchcock : 14,21 (12 films)

17. George Cukor : 13,95 (10 films)

18. Dany Boon : 13,88 (4 films)

19. Steven Spielberg : 13,89 (14 films)

20. Pedro Almodovar : 13,86 (11 films)

21. Stephen Daldry : 13,75 (4 films)

22. Woody Allen : 13,59 (17 films)

23. Tim Burton : 13,25 (12 films)

24. Wes Anderson : 13 (7 films)

25. Sofia Coppola : 12,9 (5 films)

26. Gus Van Sant : 11,5 (11 films)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs