22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 06:01

Il paraît que ma chambre n’avait pas d’allure. Enfin, le papier peint plus précisément. Choisi à l’époque du collège, j’ai le souvenir d’avoir eu le choix entre trois. Aujourd’hui, à l’aube de mes 25 ans, il paraît que les inscriptions Love Parade, Techno Hardcore etc. ne sont plus au goût du jour. Des jeunes qui dansent, une bimbo en minishort, c’était gênant. Ce n’était pas mon avis, moi qui étais tant habitué à ce papier. Je ne le voyais même plus, observant simplement avec délectation mes photos de voyage. Mais la demoiselle que vous voyez assise sur le lit avait une autre opinion. Quitte à passer un mois dans cette chambre, autant la faire évoluer un petit peu a-t-elle suggéré. Ca m'embêtait un peu de perdre du temps à ça. Mais dans le couple, on fait parfois des choses dont on n'a pas envie. Juste pour son sourire.

Chambre 1

Chambre 33 jours de travail plus tard, me voici avec ma nouvelle chambre. Pas mécontent finalement. C’est vrai que ça donne une nouvelle impression, une nouvelle vision, au niveau des photos notamment. 
Bon, pour tout vous dire, je ne savais pas que c'était aussi fatiguant de peindre une chambre. Détapisser, déjà, fut un travail de longue haleine, notamment pour gratter des bouts minuscules collés au mur. Puis la séance peinture, moi qui n'aime déjà pas dessiner. Le rouleau, de haut en bas, puis de bas en haut, puis de gauche à droite, et de droite à gauche. La nuit suivante, au moment de m'endormir, j'en rêvais de ce foutu rouleau. Je me voyais repeindre des pièces à n'en plus finir, sans m'arrêter, allant au bout de l'effort. On en serait vite traumatisé par un rouleau !Chambre 2

A noter que les livres sur la droite et l’ensemble des cadres proviennent d’Emmaüs (à frais réduits donc). C’était le bon plan du jour.

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Hello, un plaisir de passer lire tes lignes Amicalement
Répondre

Plus De Blogs