23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 11:05

1417 kilométres plus loin, me voici à Iekaterinbourg, l'ancienne Sverdlovsk à l'époque de l'Union Soviétique (oui, les Soviétiques ont eu tendance à changer l'ensemble du nom des villes). Point important, je pense arriver à 9 heures, et c'est ce que j'ai dit à ma Couchsurfer. Problème, une fois arrivé dans la gare, je me rends compte qu'il est 11 heures. J'ai perdu deux heures de décalage horaire et surtout, les trains en Russie fonctionnent toujours avec l'heure de Moscou ! C'est à dire que si mon train part à 20 heures selon le ticket, il part en vérité à 22 heures d'Iekaterinbourg. A toi de faire le calcul. Ca peut créer quelques problémes techniques cette histoire. Heureusement pour moi, je n'ai pas de souci pour rejoindre ma couchsurfer (et toujours sans téléphone).

 

Pourquoi s'arrêter ici ? Parce que je ne voulais pas me faire 5 jours de train sans interruption ! Et Iekaterinbourg résonne pour moi comme la ville où les derniers Romanov ont été assassinés. Adieu Anastasia ! Celui qui a ordonné cette exécution n'est autre que Iakov Sverdlov, d'où le nom de la ville sous l'époque soviétique (oui, les Soviétiques avaient tendance à aimer les meutriers de Tsar).

 

Depuis la situation a évolué et je peux le voir dès mon arrivée à la gare : Les Romanov sur une fresque au plafond, tels des anges. Un peu partout les Romanov sont évoqués, avec surtout l'eglise orthodoxe Sur le Sang Versé (en photo au moment du coucher de soleil), sur le lieu de l'assassinat de la famille impériale. Autour, une exposition évoque les derniers jours de la famille. A l'intérieur on peut même prier devant leurs portraits. La famille a été canonisée par l'église orthodoxe et ils sont donc considérés comme des martyrs.

P1150768.JPG

J'ai moi-même assisté à une espèce de messe, j'en ai encore des frissons (les chants étaient admirables).

Iekaterinbourg reste une agréable surprise. Je m'attendais à la ville trés industrielle, fermée aux touristes jusque 1990 en raison de ses activités. C'était une ville contaminée à l'anthrax en 1979, sans que l'on connaisse aujourd'hui la raison d'une telle maladie. Bon, il y a bien quelques traces, comme ce lac où il est interdit de se baigner au risque de périr mais ce n'est pas Dzerjinsk (sur la route Moscou-Iekaterinbourg, considérée comme la seconde ville la plus polluée du monde aprés Tchernobyl).

P1150792.JPG

Pour visiter, rien de plus facile ! Suivons la ligne rouge et pénétrons la ville ! (sans trucage)

P1150722.JPG

Elle fait le tour de toutes les attractions de la cité. Une bonne journée est nécessaire, j'ai moi-même mis deux jours. La ville est assez artistique, avec un nombre impressionnant de statues dans les rues et même un clavier d'ordinateur !

P1150746.JPG

C'est aussi la ville où il y a le plus de centres commerciaux par habitant en Russie. L'occasion de vous réfugier s'il fait un peu froid. Justement, point météo : il fait froid. 8 degrés au plus haut de la journée. Avec mon short, j'ai l'air malin (c'est le désavantage de n'avoir qu'un pantalon, il faut le laver de temps en temps !). 

Ma couchsurfer s'appelle Masha, petite et bien mignonne avec son beau sourire. Stop, je vous vois venir, elle est en couple ! Mais on s'entend plutôt bien, jusqu'à cuisiner ensemble. Une compétition franco-russe a été organisée, avec un repas russe le premier soir (boulette de viande-purée) et un repas français le second soir (quiche tomate-thon, je fais avec les moyens du bord et ils n'ont pas d'appareil à raclette ici !)

P1150735.JPG

La suite : je repars pour plus de 50 heures dans la transsibérien, direction Irkoutsk et le lac Baikal !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs