1 mai 2004 6 01 /05 /mai /2004 12:34

Jean Becker, Deux Jours à tuer, dont j’ai déjà fait l’éloge une fois et que j’ai revu. Le visionnage fut très différent et peut-être un peu plus intense, un peu plus bouleversant. Un film qui m’a touché à deux reprises.

Albert Dupontel remet complètement en question sa vie. Il pète un câble tout en suscitant de vraies interrogations sur le sens de la vie. Un chef d’œuvre.

 

Note : 19/20

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs