3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 14:50

P1040478.JPG

Avant d'arriver à Edinburgh, il y a l'avion. Et plus le temps passe et plus ça me fait flipper. N'allez pas me demander pourquoi, mais le décollage et l'atterrissage me cause de sérieux problèmes de stress. Néanmoins la première dame de Finlande  n’est pas forcément mieux, étant donné qu’elle me brise la main à chaque décollage. On appelle cela l’amour… !

Au départ notre séjour Ecossais devait être très romantique, en tête à tête. Et puis le hasard a fait que le reste du groupe était dans le même hôtel. Alors on est repassé dans la voyage de groupe, repoussant de quelques jours notre voyage de noce (^^).

Ma première impression fut extraordinaire. Une ville à l’opposé de Dublin. On découvre ces bâtiments chargés d’histoires, à la tombée de la nuit. La brume, les petites ruelles sinueuses, des

escaliers sans fin, l’atmosphère est mystérieuse. Un Ghost (fantôme) Tour est même organisé à 21

heures ! Néanmoins, Elle a faim, je rejoins son avis et on déguste une petite pizza, entorse à notre règle du « manger local ». La visite, ce sera demain.

Comme à Dublin, un Free Tour de 3 heures pour découvrir les charmes de la ville, du pays et les petites histoires. Ici, c’est beaucoup de meurtre ^^ Le soleil nous accompagne sur la fin, et nous permet de profiter de la vue d’Edinburgh du haut du Monument. Un peu de cornemuse, l’atmosphère est parfaite. Repas bien British, on mange un peu moins cher, ce qui me permet de laisser mon livret A à côté de l’assiette.

L’après-midi, direction le Hill, avec notamment ses monuments grecs. Alors je pose devant une sorte de Parthénon et profite d’un lieu bien différent du reste de la ville.

P1040490.JPG

De retour à l’appartement, on craque pour une sieste. Au réveil, je crois rêver. J’ouvre la porte et je vois Alicia, ma colocataire. Fou rire. Putain de hasard, après le reste du groupe, voilà Alicia, Paolo et Erminia qui sont dans le même appartement. On décide de manger ensemble. La cuisine de l’auberge ressemble à Parkwood, on parle espagnole, italien, français ou finlandais. Le voyage Erasmus est à son apogée. Direction un pub de la ville pour un live musique, l’une des soirées les plus traditionnelles dans ces belles îles Britanniques. P1040433.JPG

Edinburgh, c’est la fin de notre périple Erasmus ainsi que son apogée. On connaît très bien les autres membres de la famille Erasmus, l’arrivée d’Alicia et des Italiens me fait très plaisir. Et le tout dans une ville qui mérite le détour, Edinburgh. La suite, c’est mon amour !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs