28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 09:33

En ce mardi 28 juillet 2009, c'est un nouveau Tour d'Europe qui commence. Bientôt, nous quitterons le climat méditérranéen qui nous a bercé pendant une bonne partie du parcours. Bientôt s'ouvrirons devant nous les plaines de l'Est, cette Europe encore différente qui nous fait rêver depuis le début. S'ouvre ici l'ère des Bulgares, des Hongrois, des Polonais...puis celle des Scandinaves, que nous rejoindrons bientôt.

Mais pour le moment, c'est encore le sol turc qui héberge notre tente 3 places. La veille, la fatigue aidant, nous nous étions posés en vitesse et surtout à l'aveuglette, au bord d'une sorte de champ. Le réveil est une fois de plus relativement musclé. Les râlements et cris d'une vieille fermière turque nous sortent de la torpeur, et une fois sortis, la barrière de la langue ne nous empêche pas de comprendre que nous sommes posés en plein milieu du passage de ses vâches! Une fois de plus, nous croisons la route de nos amis bovins! Nous déguerpissons en vitesse, bien conscients de la gêne occasionnée, et la vieille dame, que son mari avait rejoint, nous gratifia finalement d'un sourire...Ah, Turquie!

Nous faisons route vers l'Ouest, et sur cette route se trouve Edirne. Ancienne capitale ottomane, la ville a encore quelques restes de son glorieux passé, dont sa magnifique & impressionnante Mosquée. On passe pas mal de temps en ville à chercher une poste, ou tout au moins une boîte aux lettres, qu'aucun panneau n'indique! Il faut en fait payer pour expédier son courrier, en plus du timbre. Néanmoins, le doute de l'arnaque plâne encore dans nos esprits! Avec les YLT restants, Romain et moi achetons quelques délicieuses pâtisseries et Jérémy opte bien évidemment pour des loukoums.

Le passage à la douane bulgare s'effectue sans problèmes. Le paysage change lentement, de même que l'atmosphère. Au cours du trajet, on s'arrête à une petite fontaine où sont déjà postés quelques voyageurs bulgares bien sympas. On effectue une toilette complète, qui nous faisait défaut depuis environ 3 jours! La traversée du pays m'offre la vision de cette Europe balkanique, plate, verte, rurale et déserte, où défilent quelques vieilles voitures au milieu de vieilles infrastructures. Nous posons le campement relativement tôt, vers 19h, dans un endroit idéal, à l'abri des regards et avec une vue magnifique sur le soleil couchant sur la plaine. A 40 km de Sofia, la capitale, notre quotidien voyageur s'installe, repas fait de pâtes kubor, suivi d'une petite partie de cartes où l'on m'initie au tarot. Comme si nous avions toujours vécu ainsi...

 

Lucas

P1050865--modifie-.jpg
Journée un peu plus calme que la précédente. Edirne et sa mosquée valent le coup d'oeil. Les derniers loukoms se jouent à pierre-papier-ciseau. La Bulgarie signifie le retour au sein de l'UE. C'est un nouveau tampon sur notre beau passeport. A trente kilomètres de Sofia, je redécouvre les joies du tarot où Romain fait parler son expérience.
Note de la journée : 13,5/20.
Jérémy
Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs