15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 15:43

New York est un petit monde à elle seule. On estime qu'environ 170 langues sont parlées dans la ville. Et de nombreuses communautés ont leur propre quartier. Après Chinatown, après Little Italie ou les Russes de Brighton Beach, aujourd'hui place aux Grecs !

 

Direction le nord-ouest du Queens, du côté de Broadway et d'Astoria. C'était le lieu mythique pour le cinéma américain avant les déménagements successifs vers Hollywood. Au fur et à mesure de ma marche, j'ai compris que la zone était plutôt sinistrée économiquement. Il semble loin le temps du cinéma et je n'ai que très peu retrouvé la trace de celui-ci. Par contre, j'ai croisé un nombre important de Grecs, à croire que derrière chaque quartier en difficulté économique se cache un Grec (ce sont des chats noirs ceux-là !) Les restaurants sont grecs, les magasins, et il y a même un fan club de l'Olympiakos !

 

Mais ce que j'ai croisé dans le Queens, c'est également un petit résumé du nationalisme américain. Il  y a d'abord une grande partie des maisons décorées pour Halloween, mais j'y reviendrai le moment venu. Il y avait aussi cette maison, où G. W. Bush et la guerre en Irak n'étaient pas les bienvenus !

P1100048.JPG

 

Ce mur m'a rappelé la parade de la veille sur la cinquième avenue. Si les Italiens ont été applaudis, les policiers, les pompiers et surtout les militaires ont été acclamés, à ma grande surprise. Le nombre d'agences où l'on peut s'engager pour entrer chez les G.I. est phénoménal.

J'ai l'impression que New York se considère comme une ville martyre, et la population est fière d'appartenir à celle-ci. Les T-shirts I love NY sont portés par les touristes, mais également par ses habitants. Personnellement, je n'ai jamais pensé porter un T-shirt I love Saint-Omer (mais ca aurait de la gueule !) De plus, j'ai l'impression que les New Yorkais se définissent d'abord comme New Yorkais, même s'ils sont originaires de Chine ou de Grèce. Les chansons célèbrent New York, les films aussi et ce sentiment d'appartenir à la ville se ressent également dans le sport.

 

Si le 11 septembre a changé durablement la politique internationale, il a surtout changé cette ville. Et l'on y ressent quelque chose de spécial, comme de la fierté.

 

Hormis cela, le nord-ouest du Queens n'est pas extraordinaire. Long Island city rassemble une population arabe, avec notamment un centre d'étude de l'Islam. La vue de Manhattan y est cependant différente de ce que l'on peut voir d'ordinaire.

P1100062.JPG

Je finis ma journée internationale par un restaurant espagnol ! Suis-je déjà en train de faire mon tour du monde ? Demain, mon premier discours à l'ONU !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs