19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 12:27

J'ai mal au ventre. Le genre de mal de ventre qu'on a souvent avant les exams. Ou alors juste avant de partir en vacance. Assez stressé. Alors que je repars seulement en Angleterre. C'est peut-être de savoir qu'Antoine arrive avec son sac du Tour de France, les souvenirs reviennent avec.

Les vacances ont rarement été aussi rapide. Je dis ça à chaque fois. Plus j'avance et plus j'ai l'impression que la vie accélère, qu'elle défile à toute vitesse. Et je sais que c'est pour beaucoup la même chose. Pas le temps de se retourner et on se rend compte qu'on vieillit. Bref, fini de me plaindre sur le temps qui passe et petit point sur ces vacances fort agréable, avec ses six foot à Tilques, autant de moment de bonheur dans la Mecque du football. Et puis les petites vacances à Berlin pour découvrir autre chose. Des fêtes de fin d'année qui auront été réussi contrairement à l'accoutumée. Et puis Saint-Omer, Arras and Cie, autant d'endroit qui me plaisent même si j'en fais une mauvaise pub dans le récent article.

Maintenant c'est reparti pour cinq mois d'Erasmus à Canterbury. En effet, j'ai des vacances en avril mais je ne compte pas revenir en France, histoire de voyager au Royaume-Uni (Ecosse et Irlande). Ces cinq mois seront différents des précédents. Les grandes vacances sont terminées, je dois faire un mémoire de 80 pages pour le mois de juin. Pas impossible mais pas facile non plus. Je me dirige de plus en plus vers un sujet sur le Rwanda, mais je vous en dirai plus quand j'aurai l'accord de mon professeur.
Du coup les fêtes seront peut-être moins nombreuses, bien que... J'accueille le Pas-de-Calais tout au long du printemps. Antoine revient avec moi aujourd'hui, Marie-Eve, Sam, Mélanie sont plus ou moins sûr de découvrir Canterbury. Puis Mick, R-M, Romain, Lucas, Simon et d'autres m'en ont parlé et sont bien sûr les bienvenues.
Hormis quelques voyages, il y aura un match de football, quelques visites de la côte et puis... et puis en profiter un maximum. Mes 5 derniers mois de paradis vont sans doute défiler encire un peu plus vite que mes vacances alors plutôt d'écrire, vivons.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs