2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 15:12

Le dernier jour, le dernier trajet en bus avec Alsa, la dernière ville, la dernière rencontre Couchsurfing. Tout a une saveur légérement différente aux semaines qui ont précédé. Eva, une Espagnole, m'accueille dans l'appartement familial. C'est sa première fois.

D'entrée elle me prend par les sentiments en me proposant une paëlla. J'accepte pour ne pas décevoir mon hôte, oubliant par la même occasion que j'ai déjeuné dans le bus, et je me régale !

P1130099.JPG

Je ne sais pas pourquoi mais je n'attendais pas grand chose de Valence. Blasé ? Peut-être, mais ça m'a permis d'être agréablement surpris par une ville plutôt verte. J'ai notamment adoré la cathédrale à l'architecture...euh... différente. Comme souvent, j'ai voulu surplomber la ville, en empruntant les 400 marche du Micalet. Un effort qui vaut la peine d'être fait !

P1130108.JPG

Valence, c'est également la ville qui a accueilli en 2002 et 2007 les finales de la coupe d'America. Un coup de pouce économique très important pour la ville et notamment le quartier du port. S'en suit une promenade le long de la mer, pour revoir une dernière fois la Méditerranée avant... bah avant pas mal de temps !

 

Très clairement je n'ai pas envie de sortir. Mais il y a Real Madrid-Barcelone et c'est un troisième épisode que j'apprécis ! (un peu plus que le second) Après un repas au saveur panaméenne (je rencontre ici mes premiers panaméens !), soirée en ville.

 

La discrimination anti-mec. Pour entrer en boîte, tarif mec : 5€. Tarif fille : gratuit. J'enrage. Et je motive les autres à me suivre dans un bar équitable ! Pourquoi les mecs devraient-ils payer plus ?

P1130116.JPG

A noter que mon départ n'est pas dénué de sens épique. Avion à 11h30. J'oublie de me réveiller. A croire que je ne voulais pas partir d'Espagne ! 9h30, Eva frappe à ma porte. Elle n'a pas osé avant mais elle pense que ça va commencer à être juste pour l'avion. La douche on oublie, le petit-dej' en mode rafale et c'est parti pour une course contre la montre. Heureusement, la chance me sourit et je peux revoir mon Angleterre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs