14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 09:57

 

 

Une fois encore en terre norvégienne, la pluie nous attend au réveil. Ce matin Jérémy est déjà réveillé depuis 6h. C’est sans notre ami que nous déjeunons avec les victuailles que nous a offert la veille au soir notre seigneur éphémère.

Je me sens fatigué, il faut dire que les protéines manquent cruellement dans notre alimentation.P1030526.JPG Le fait que j’ai refusé de gober les œufs de notre ami norvégien le matin alors que Jérémy s’y est forcé n’a rien arrangé. Cette  fatigue s’accentue encore après une promenade effectuée en début d’après midi dans la nature, où ne rencontrons que peu d’hommes, mais une poignée d’ânes et de chiens. P1030510.JPG 

 

 

La balade se termine par une véritable ascension au milieu des roches et des fougères pour rejoindre notre chemin.

Au fil de la route, entrecoupée par quelques pauses, il y a l’odeur de fin. La fin de l’aventure, la fin du voyage. Rien de très précis ni d’évocateur, juste une sensation, quelque chose dans l’air. Ces derniers jours norvégiens ont été quelque peu différents du reste du séjour. Il y a d’abord le temps, qui rompt totalement avec le ciel bleu qui régnait au dessus de nos têtes jusqu’à ce que nous passions la frontière. Mais aussi notre façon d’agir, sans  véritable planning, sans contraintes de temps. Nous déambulions, nous arrêtant quand nous le souhaitions, au gré du vent, et des secrets des Fjords. C’était comme s’il n’y avait plus rien à faire, plus besoin de se presser, qu’il fallait laisser venir le temps. Mais cela avait ses avantages. Vers 16h, une pause nous permet de découvrir les charmes d’un petit village, et de ses maisons rouges, toutes faites de bois. P1060368.JPG Le fait de ne pas s’être fixé une liste exhaustive de choses à visiter nous permet de nous poser plus tôt aux emplacements prévus pour la nuit. Ce jour là, vers 18h30 la tente était déjà plantée, au pied d’un Fjord, au bord de l’eau. Entre nous la tempête est sur le point de passer. Romain décide d’aller se baigner, et de rejoindre à la nage un petit îlot. Alors qu’il n’est que 21h, on se couche en silence, après cette journée de pérégrinations.

Lucas

P1030523.JPG

Après un petit-déjeuner assez original (ah oeuf et poisson cru...), je me lance à l'assault de La Fontaine et de Kérouac, alors que l'ambiance reste pesante. Le soleil est cependant présent et on peut apprécier un peu mieux les Fjords. Après une petite rando sympathique mais dispersée, on retrouve Romain isolé dans sa Mercedes. On remplit les gourdes, sans le savoir, c'est une dernière. Après un trou du cul où Lucas devient président (mais c'est une révolution), nous nous couchons avec un petit sourire aux lèvres. La vie du groupe va reprendre demain, avec de nombreuses surprises...

Note personnelle : 13,5/20

Jérémy

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs