1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 10:19

De retour dans le Pas-de-Calais (n’hésitez pas à passer me voir !), il convient cependant de terminer le récit de mon périple allemand. Et cela par une dernière ville, Freibourg, qui sera sans doute la prochaine université d’Alba (la cote est à 1,70 contre 2,30 pour Ratisbonne, 6,50 pour Constance et 12 contre 1 pour Munich). La raison est simple, c’est la ville la plus charmante des quatre cités (signalons le jeu de mot).

Fribourg (en français), à 15 kilomètres de la frontière, ville de naissance de Corneille (le chanteur), française pendant 30 ans au XVIIème siècle est une ville verte. Le premier éco-quartier du monde fut aménagé ici, en 1996, sur l’ancienne base militaire française. Les vélos sont tellement nombreux que certaines rues leur sont interdites. Abritant l’une des principales usines européennes de panneaux photovoltaïques, la ville a également un maire qui est membre du parti grüne, le parti vert allemand.

Le côté nature fut d’ailleurs un des plus grands plaisirs que nous ayons eus, avec la montée à travers la forêt du Schlossberg, 470 mètres d’altitude en plein centre-ville. On l’a joué un peu aventuriers, en se trompant de chemin et en allongeant le parcours de 45 minutes (le parcours d’origine est de… 5 grosses minutes !). Lors de notre marche dans le Schlossberg, nous étions souvent dépassés par des joggeurs qui profitaient des pentes escarpées pour s’entraîner. A notre droite, des vignes descendaient vers le centre-ville, chose rare.Freibourg (9) Arrivés en haut, une vue magnifique pour un coucher de soleil qui l’était tout autant, tombant sur les Vosges et la Forêt Noire.Freibourg (10)

L’atmosphère qui règne en ville vous donne envie de vous asseoir au milieu de l’Augustinerplatz, rejoignant ainsi la centaine d’étudiants posés là, discutant de leurs études, de la ville ou du monde qui les entourent. En tendant l’oreille vous pouvez entendre au loin le clapotis de l’eau des canaux, longs de 15 kilomètres, qui servaient autrefois à acheminer l’eau potable et à lutter contre les incendies.

La Münterplatz est l’endroit le plus visité. La cathédrale majestueuse et la Kaufhaus toute de rouge vêtue attirent indubitablement le regard.Freibourg (3) Malheureusement, il y a un hic. La publicité, omniprésente, surtout sur les plus beaux bâtiments. Ainsi la porte de la ville héberge un… Mc Donalds, voisin de Nike. Un peu plus loin c’est Burger King qui montre ses couleurs (plus de photos ici).Freibourg (6)

Le surlendemain, en compagnie de notre couchsurfeur, nous avons découvert le Flückigersee, le grand lac à l’Ouest de la ville, où les nageurs se succédaient pour tenter d’échapper aux 30°C. Un pique-nique en compagnie de dix filles (j’étais gâté !) qui se révéla très sympa. Comme la ville dans son ensemble. Et j’ai comme l’impression que ce ne sera pas ma dernière visite.Freibourg (12)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs