5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 09:47

Le bateau nous obligea à un réveil dès 6h30. L’excitation de revoir Laura n’étant sans doute pas innocente dans l’affaire, Jérémy n’aura dormi que 4h, pour se lever à 5h cette nuit là. Avec seule une banane dans le ventre, que nous avions précieusement conservée, nous embarquons dans le but de traverser cette partie de la Baltique.

 Le climat se révèle de plus en plus froid à l’approche des côtes finlandaises, y compris au sein du navire. Nous en profitons pour faire un brun de toilette, et Jérémy et moi décidons de parcourir l’embarcation, alors que Romain s’en va dormir sur une banquette. A ce moment là sonne l’heure des retrouvailles entre Laura et Jérémy. Pour ma part, je n’avais vu Laura qu’une fois lors de ma visite à Canterbury en avril, loger chez elle durant quelques jours était donc un nouveau pas dans l’inconnu.

P1030049.JPGNotre hôte nous fit immédiatement visiter sa capitale, qui restera pour moi l’une des déceptions majeures de ce voyage en termes de ville. Une architecture bien pauvre et froide à mon goût explique notamment cette impression. Nous passons le repas du midi dans l’un des parcs de la ville, très fréquenté par les jeunes de la ville, où règne dans l’air une certaine insouciance. Il y avait longtemps que nous n’avions plus goûté à un tel repas, fait de fromage, de pain, et de pâtisseries et d’une pomme. Laura savait bien sûr que notre estomac n’était pas le plus grand fan de ce tour d’Europe, et elle avait pensé à nous. Lors de ce repas, je réveille difficilement mon anglais endormi depuis des lustres, afin de raconter avec toutes les peines du monde la fameuse histoire grecques et notre arrestation par la police. 

 

Après cela, on s’est mis en route vers une petite île P1030063.JPGau large de la ville, afin de visiter les ruines d’un vieux château, détruit notamment par les troupes anglaises & françaises. Nous y passons environ deux heures, avant de retourner sur le continent vers la voiture de Laura. Déjà, il nous faut en effet repartir, car ce soir nous dormons à Tampere. Il s’agit d’une ville située environ à 300 km au nord d’Helsinki, majoritairement étudiante, où Laura nous offrira les clés de l’appartement d’une de ses amies, une certaine Milla. Nous poursuivons donc inlassablement notre remontée vers le nord, et la route passe rapidement, agrémentée par nos discussions.

Une fois à l’appartement, nous mangeons rapidement un peu de pain et de confiture, et prenons une douche. P1030078.JPGLa suite de la soirée se déroule dans l’un des pubs de la ville, en compagnie du groupe d’amis de Laura. J’y commande un cidre à 4,80€ (!), ce qui me donne un premier aperçu du niveau de vie  finlandais. Au départ, je m’ennuie un peu, ne comprenant pas du tout leur anglais (mais je ne suis visiblement pas le seul !). Puis vient le temps des jeux de société, où la French Team fait alors une prestation remarquée. Il s’agit du « time’s up », si ma mémoire est bonne, dont le but est de faire deviner un mot par d’autres à ses partenaires. Il faut bien évidemment jouer en anglais, mais cela ne m’handicapa pas plus que ça à ma grande surprise. Au final, une victoire sans appel pour nous 3, et mais nous en retiendrons surtout un moment assez atypique, là au beau milieu d’un groupe de Finlandais, à Tampere, plus au Nord que jamais je n’espérais aller. A notre retour à  l’appartement, un bon repas fait de pâtes, de fromage et d’un peu de viande nous attend. La nuit finlandaise fut alors l’une des plus réussies.


Lucas


D-Day ! Helsinki ne  vaut guère le détour mais je n'en ai cure ! J'ai récupéré les restes d'un sandwich sur le bateau et je les déguste. La soirée fut sympa et j'ai notamment découvert à cette occasion une lesbienne mariée, prêtre, qui souhaite avoir un enfant. Nous avons du retard !

Note de la journée : 20/20 (absence totale d'objectivité)

Jérémy

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs