20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 15:30

2083967133_small_1.jpgJ'aimerais bien parler avec quelqu'un qui travaille aux pompes-funèbres. Ce métier m'attire en ce moment. Et développe mon imagination.
Enterrez des gens, les brûler. Tout le monde te remercie pour cela. Fantasme qui devient réalité. Atmosphère macabre, du noir, du noir et du noir. Et puis c'est un métier sûr, des morts il y en a tous le temps. Pas de chômage. D'ailleurs pour les pompes funèbres, la canicule de 2003 ce fut quand même une bonne nouvelle, Noël en plein été, des primes à gogo. Du + 20%, des augmentations à faire rougir les patrons du Cac40.
Et chaque soir tu rentres chez toi...ça été la journée ? Oui, oui. Après avoir vu des pleurs et des regrets tout ton après-midi, tu dois pleinement profiter de la vie le reste du temps. Non ?
Bon il y a des mauvais côté, par exemple lorsque tu apprends l'arrivée d'un vaccin, tu es heureux ou malheureux ? Car concrètement c'est ton chiffre d'affaire qui en prend un coups. Tu ne peux pas t'habiller en rouge, ça se remarquerai. Et tu ne peux pas sortir des blagues au boulot, ou en tous cas pas en publique. Parce que si on te retrouve en train de ploter la veille dame qui vient de mourir, c'est mauvais pour l'image de la maison. Tu as beau dire que c'est de l'humour noir, les gens ne te comprendraient pas.

D'ailleurs cet article sera peut-être incompris, comme l'humour noir dans son ensemble. Moi j'aime rire avec la mort. Et je me dis que peut-être, le jour où je la rencontrerai, elle s'en souviendra et rigolera avec moi !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs