11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 14:37

Ca y est, nous y sommes ! Seul avec New York ! Comment vais-je te croquer, petite pomme ?

Je dépose Laura à l'ONU (oui, c'est classe comme phrase) et je me lance à l'assaut de la sixième avenue. Pourquoi pas la 4ème ou la 7ème ? Vous allez comprendre. Je suis dans la 55ème rue, au milieu de l'île de Manhattan. Et je souhaite croiser le Rockefeller Center, l'Empire State Building et Ground Zero. Le hasard est bien fait, je vais les croiser sur la sixième avenue !

 

Très vite, j'ai compris les rues et les avenues new yorkaises, qui suivent la logique implacable des nombres : après la deuxième avenue, c'est la troisième ; après la quarantième rue, c'est la quarante et unième. Et comme c'est un plan en damier... Je n'ai pas traîné à l'ONU, me réservant la visite pour plus tard. J'ai donc marché, continuellement.

 

Tout d'abord, je croise le Rockefeller center, autant connu pour ses magasins que pour sa patinoire et son immense sapin avant Nöel. 70 étages, musculation du cou effectuée, je peux observer une statue d'Atlas supportant le poids du monde, pensée à tous les fans de mythologie. Un jour, ou une nuit, il va falloir que je fasse un tour sur son observatoire.

P1090963.JPG

 

Ensuite, le hasard de ma marche m'a fait découvrir la cathédrale Saint Patrick. Oui, Saint Patrick, avant d'être une fête placée sous le signe de l'Irlande et de la bière, fut également un saint que l'on vénérait religieusement. C'est tout simplement la plus grande cathédrale des Etats-Unis. De style néogothique, c'est également la plus ancienne cathédrale catholique des USA (oui, ici on est plus protestant).  Tout d'un coup, un panneau attire mon attention. P1090968.JPGC'est quoi tous ces chiffres ? La dette des Ricains ! Je fais deux photos et entre les deux, ils ont perdu 30 000 $ de plus ! Je me pose deux, trois questions sur le système capitaliste et une dizaine de rues plus loin, j'apercois l'Empire State Building. J'avoue, c'est haut. 381 mètres pour être précis, 449 si on compte l'antenne. Une montée s'impose, avis aux amateurs !

 

Manger aux Etats-Unis vous fait oublier votre régime ou perdre votre livret A, c'est au choix de chacun. Hot Dog à 1,50$, Mc Do et autres Fast Foods triomphent bien souvent des fruits et légumes, sauf si ceux-ci triomphent de votre porte-monnaie. Aujourd´hui, j'avoue avoir trouvé un bon plan : poulet-frites à 2$. Avec une banane à 19 cents achetée dans un magasin, j'obtiens un repas conséquent à un coût limité. 

 

P1090974.JPG

Voici Ground Zero, le lieu de fameux World Trade Center en reconstruction. Des grues et des touristes. Rien d'extraordinaire, il faut l'admettre, si ce n'est l'impression d'humer un peu d'histoire.

Pour terminer mon après-midi, je retrouve avec une certaine joie Central Park, où j'ai l'impression d'être différent : je marche. Oui, la norme semble être le jogging et les baskets pour réaliser le footing quotidien des New Yorkais. Je me pose devant des joueurs de Frisbee et je profite du soleil qui trône sur la ville depuis mon arrivée.

P1090978.JPG

 

Ma soirée en compagnie de Finlandais consistera à essayer de comprendre les règles du base-ball, véritable religion nationale. J'avoue gérer les bases mais cela reste assez compliqué. Mais que voulez-vous, ici, ils croient que le football se joue avec les mains...

Partager cet article
Repost0

commentaires

M


Tu me donneras l'adresse du poulet-frites à 2$...!



Répondre

Plus De Blogs