18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 10:31

Aujourd'hui un programme de compétition : Avignon et son pont, Orange et son théâtre. Et le tout sous un  beau soleil qui décide de nous accompagner un temps sur le chemin du retour.
La nuit à Tarascon s'est bien déroulée, comme beaucoup de nuits depuis le départ. Pourtant c'est sans doute ce qui nous fait le plus peur. Antoine pense déjà le matin à où va-t-on dormir ce soir ? Compréhensible. Les champs et les vergers sont bien agréables, cette nuit c'était des pommiers, quelques petits lancers en perspective !
C'est parti pour Avignon. Une dame nous prend assez vite. Ex-Parisienne venue chercher le soleil (tiens donc ^^), elle nous dépose dans la cité des Papes. On peut donc observer le Palais (immense) et on avance vers le Rhône. Nous avons donc fait les quatre grands fleuves français durant notre séjour, peu commun en trois semaines de vacances. Nous observons également les Alpes et bien sûr le Mont Ventoux. Puis l'emblème de la ville, le pont !

P1010683.JPGAntoine refait son spécial ! Moral au beau fixe, nous en profitons pour nous poser le long du Rhône. Mais on ne s'attarde pas de trop, il faut avancer assez vite vers Orange.
Pourquoi Orange ? Cela ne ressemble guère aux autres villes que l'on fait. C'est assez petit, il n'y a pas grand chose pour plusieurs guides touristiques. Et pourtant... Cette ville va nous marquer et nous allons même marquer cette ville ! Nous arrivons par l'intermédiaire du gars typique qui prend les autos-toppeurs : camionnette et grand voyageur. Il nous parle de la Mongolie tandis que je goûte au plaisir d'un matelas, tranquillement installé à l'arrière du véhicule !
Nous commençons par une visite assez rapide du centre-ville pour arriver au théâtre. Petit, j'y étais déjà passé. Et je me rappelais que l'on pouvait l'observer en grimpant sur la colline qui surplombe la ville. Notre conducteur nous confirme mes souvenirs. C'est parti pour une belle montée sous un soleil de plomb. Ce n'est pas le Mont Ventoux mais c'est sûr qu'on se dépense ! Un point de vue agréable sur le théâtre mais pas assez pour Antoine qui décide de chercher mieux. Et quelques mètres en contrebas c'est gagné ! La vue vaut bien la montée.

P1010688.JPGThéâtre romain typique, ça impressionne. Il y en avait du monde qui allait au théâtre à l'époque !
On redescend vers le centre-ville, on va se chercher à manger... Attention, attention, l'exploit du jour ! Un kébab, à qui j'explique mon histoire, me dit oui ! Il va nous faire quelque chose. Là, c'est la fête ! Mais ça n'est pas terminé. Il explique son histoire à un homme qui est devant le restaurant, celui-ci travaille à Vaucluse-Matin et semble intrigué. Il nous propose de nous asseoir à ses côtés. Comme souvent, nous racontons notre histoire, mais cette fois-ci pour les médias. Pourquoi cette aventure ? Où dormir ? Où manger ? 1€/jour, mais vous êtes fous ? ^^ Toutes les questions que se sont posées les gens que l'on a rencontrés au long du séjour reviennent. On raconte nos anecdotes, nos moments de galère, nos coups de coeur. C'est un peu le préambule de ce blog ! Entre deux souvenirs évoqués, on déguste notre kébab. Cette journée semble vraiment très bien partie !
Forcément, on garde un très bon souvenir d'Orange. Il reste l'arc de triomphe, celui-là même où mes soeurs et moi avons catégoriquement refusé de prendre une photo étant plus jeunes. Mais les temps ont changé, mon intérêt aussi, le voilà en image !

P1010689.JPGL'après-midi sera plus galère. Une dame avec son bébé nous permet de sortir assez rapidement de la ville. Puis nous nous retrouvons sur la nationale direction Lyon. On essaie de prendre de l'avance pour demain, il y a tout de même 200 km au programme... On se retrouve stoppé dans un village. Après quelques dizaines de minutes on reprend notre marche quotidienne. Pas bien longtemps, un individu arrêté sur le côté demande où l'on va. Et lui part à Lyon ! Sans hésitation, on grimpe dans la voiture. Cet homme d'une trentaine d'année me fera bien rire. Il essaiera de prendre des raccourcis, d'éviter les bouchons présents sur l'autoroute. Mais sans GPS ou carte, cela ressemble à du suicide. Je me retrouve co-pilote alors que l'on approche dangereusement des Alpes ! Torse-nu il nous fait sourire quand il répond à sa copine : "oui mon bébé, oui moi aussi je t'aime"... C'est en toute fin d'après-midi que l'on se retrouve à Tain , dernière escale de la journée. Une entrée d'autoroute est juste à côté de l'endroit choisi pour dormir. Un verger pour changer. J'ai récupéré un peu de nourriture dans une boulangerie de grande surface. Rodé comme jamais on dort assez vite pour être le plus en forme possible pour l'immense journée de demain.

P1010691.JPGUn point sur nos dépenses : 6€50 pour moi, 6€90 pour Antoine...on va pouvoir se lâcher à Lyon !

 

J.R.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs