19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 10:40

Levés au petit matin. Nous venons de dormir sous la tente pour la dernière fois mais ça, nous ne le savons pas encore. Le péage de l’autoroute n’est pas très loin. On commence le stop en espérant qu’un bon nombre de personnes partent à cette heure matinale travailler sur Lyon. Coup de poker gagnant ! Un homme, presque la cinquantaine, part travailler, et accepte gentiment de nous amener jusque Lyon. Il nous dépose près d’une des gares de la ville lyonnaise, en faisant au passage un petit détour. Premier constat en arrivant, la ville est immense, tout comme la zone industrielle. Nous voilà à Lyon, avant 9h .. Nous allons pouvoir profiter de la ville. On se trouve un plan à l’office de tourisme et direction le vieux Lyon, classé à l’UNESCO s’il vous plaît .

On se pose près du théâtre romain, on se croirait presque à Lugdunum. On monte ensuite à la cathédrale Saint Jean qui surplombe la ville.

P1010701.JPGLa colline Fourvière ne nous fait pas peur puisque nous avons déjà à notre actif d’autres ascensions bien plus difficiles. Quelques clichés, on ne change pas les bonnes habitudes.

P1010723.JPGOn passe le Rhône et la Saône avant de découvrir la fresque des Lyonnais célèbres.

P1010727.jpgUn petit plaisir pour le midi, on dépense presque 5 euros chacun soit un tiers de notre budget final pour un kebab. On se promène, on déambule .. Lyon est à nous. Direction ensuite la gare pour sortir de cette immensité. 3 euros de train et Villefranche sera notre arrêt, on aura quand même au passage pris la SNCF pour des cons. On décide de rejoindre l’entrée d’autoroute pour faire du stop et pourquoi pas, si la chance nous sourit, arriver à Dijon ce soir. On n'est pas les seuls à faire du stop, on rencontre notamment un gars qui vient de Perpignan et qui remonte sur Paris. Chanceux, on est pris les premiers.

Deux jeunes nous proposent de nous emmener. On voit vraiment de tout quand on fait du stop. Ils nous expliquent qu’ils vont porter du linge à des copains en prison et qu’ils ont des copains en prison un peu partout … On roule en belle petite Seat louée et au passage trafiquée pour ne pas faire trop de km ! Et ne pas payer trop cher la location ! Le chauffeur roule comme un dingue, fait des appels de phare pour doubler, roule au milieu, à droite , à gauche … Je n'ai personnellement jamais vu ça, mis à part dans le film Taxi … Pendant ce temps là, le passager nous raconte qu’il faut aller à la frontière espagnole, dans les bars à prostituées avec 200 euros… Ils nous proposent de nous emmener jusque une entrée d’autoroute, mais doivent aller porter du linge en prison. Problème, ils n’ont pas de papiers d’identité sur eux (le chauffeur roulerait-il sans permis ? ) Jérémy est contraint de se présenter à la prison avec ses papiers (nous aussi faut qu’on rende service ), malheureusement ce n’est pas le bon jour pour porter le linge. Notre petite balade va bientôt s’arrêter après un «tu vois, c’est là qu’on a cambriolé» qui nous aura étonnés. Un notaire nous prend ensuite (on voit de tout je vous dis) pour nous emmener près de Saint-Philibert, lieu de notre point de chute. Juste avant la pluie, une dernière voiture nous emmène, un habitant de Saint Philibert qui roule en express, Jérém’ à l’avant , moi allongé à l’arrière. Ils sont sympas ces Bourguignons !

On attend que l'oncle de Jérém' revienne du boulot. Il faut dire que nous sommes là en avance. La Bourgogne c'était pour demain, mais le stop c'est pas vraiment une science exacte.  On va alors chez son copain, le Robert et sa femme la Sylvie. ( oui en Bourgogne , c'est comme ça qu'on dit , on dit pas " ch'..." comme chez nous mais " le ..." bref ). On est reçu comme des rois. Quelques bières pour moi .. c'est dur de refuser là-bas. Quelques blanc cass' ..et un énorme repas  (tartiflette avec de la viande !)  Des bons vivants ces Bourguignons ! On rigole bien, on se prend une tartine de fromage dans le visage. Des bons blagueurs ces Bourguignons. On va ensuite se coucher pour une nuit bien méritée en espérant se lever sans mal de tête le lendemain pour ma part.

A.


C'est ce qu'on appelle une journée de fou...

J.R.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs