22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 10:58

Comment retrouver vite les sensations de notre tour de France ? Pas facile après deux jours où l'on s'est retrouvé dans la société de consommation ! Mais la pluie et le stop vont nous aider...(façon de parler)
Ce sera une matinée et une après-midi de merde. Certes, nous avons le petit-déjeuner, certes nous sommes propres et en grande forme. Mais le premier problème est le stop. Les Français ont décidé qu'aujourd'hui, jour 19, ils ne s'arrêteront pas ! Alors on va ramer !

P1010769.JPGCela commence à la gare de péage de Dijon, où ma tante nous dépose. Position attente...l'objectif c'est d'arriver à Troyes ! Heureusement on décolle après une heure. Le pire est à venir. Une gare de péage dont mon cerveau a préféré oublier le nom afin de ne pas souffrir. 30 minutes, une heure, une heure et demie, deux heures... Rien. Hormis des voitures qui passent et qui repassent encore sans nous voir. La pluie est fine mais on a un abri. Un peu de musique même. Antoine est à la limite du craquage, moi j'y crois encore. Mais on finit par bouger.
On fait bien, une dame nous prend sur le rond-point suivant et nous dépose à l'entrée de Troyes. Reste à savoir où aller... On marche un peu, beaucoup pour arriver sur une rocade...(l'ennemi de l'auto-stoppeur) Le temps se couvre... le pire est encore à venir.
Antoine propose de traverser un champ pour rejoindre un endroit convenable pour faire du stop. Les chaussures deviennent boueuses, le temps prend de plus en plus la même couleur. On avance vers un rond-point, la pluie commence à tomber de plus en plus fort. Pas d'endroit pour s'abriter. C'est le drame, une "drache" comme on dit chez nous, une espèce de pluie d'orage. Un jeune homme ayant un peu de compassion s'arrête mais il nous dit qu'il nous dépose quelques mètres plus loin, au prochain rond-point... C'est le drame, lui-même ne veut pas nous laisser sortir tandis que la pluie redouble (je ne pensais pas que c'était possible une pluie pareille !). Antoine prend l'initiative (clap  clap), on sort de la voiture...
C'est la course pour sortir nos sacs. Dans ma tête c'est un nouveau drame pour savoir ce qu'on va faire là, au bord de la route, sans abri, sous la pluie. Et là, miracle divin. Une voiture s'arrête alors que le jeune homme n'est pas encore parti. On pose les sacs dans le coffre et c'est (re-)parti pour l'aventure !
Kathy et Gilles, retenez bien ces deux prénoms, ce sont nos anges-gardiens. Il est déjà 18 heures, on hésite sur ce qu'on fait ce soir. Il pleut toujours (pas cool pour camper !) J'essaie de forcer le destin, je raconte l'histoire de cette dame qui nous héberge à Bordeaux... ^^ Mais Kathy est seule ce soir, Gilles travaille. Ils ne veulent pas d'ennuis. Mais ils nous proposent de venir manger chez eux ! Hum ! Oh que oui on accepte l'invitation !

P1010771.JPGUn repas divin après une dure journée, rien de tel pour nous re-gonfler le moral. Et puis Kathy nous fait une surprise. "J'ai trouvé un endroit pour vous dormir ce soir !" Grand sourire jusqu'aux oreilles pour nous deux, pauvres pêcheurs d'avoir insulté la terre entière toute l'après-midi. Ce sera chez les parents de Kathy. On a notre propre chambre, la télé, un deuxième dessert...

P1010772.JPGC'est pour des journées comme cela que j'ai voulu faire ce tour de France. Et autant vous dire que ce soir là on apprécie encore plus les efforts consentis dans la journée...
Demain ce sera Reims et le retour là-haut....ça passe tellement vite !

J.R.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs