23 août 2008 6 23 /08 /août /2008 11:04

20ème et dernier jour. 20 jours de folie qui vont s’achever. On part vers 9h de nos appartements chez nos hôtes rémois. Après un petit déjeuner et une bonne douche, ils tiennent à tout prix à nous amener jusqu’au centre ville, on accepte finalement même si on n’en demandait pas tant. On les remercie bien pour cet accueil et nous voilà face à la cathédrale rémoise, un lieu chargé d’histoire.

P1010776.JPGJerem’ se fait plaisir. Quand on est historien  les cathédrales c’est une passion, mais il faut bien l’avouer celle-ci est immense et c’est la plus impressionnante que nous ayons vu.

P1010787.JPGElle représente aussi la fin du périple. On sort de la cathédrale, bonne action de la journée, Jerem’ donne notre budget du jour à une femme qui faisait la manche à l’entrée. On se promène rapidement dans la ville, peut-être un peu pressé de regagner l’Audomarois après ces 3 semaines sur la route. On stoppe à la sortie de la ville avec un panneau Laon.  Bingo, une voiture s’arrête. Une mère avec ses deux filles qui passent par Laon. On est serré dans cette voiture, je suis à la limite de la crampe, qu’importe on avance, on avance, c’est une évidence. On leur rend service en leur expliquant leur route, grâce à notre carte routière en piteux état.
Elle nous dépose à l’entrée de l’autoroute et nous donne 5 euros à notre grand étonnement. "Tenez, 5  euros pour votre dernier jour, faites vous plaisir" ! On mange notre pique - nique confectionné par nos amis rémois, quel régal ! Puis deux frères nous prennent en stop. Ils n’hésitent pas à nous faire de la place dans leur voiture même s’ils sont chargés. Direction Saint-Quentin, admiratifs, on discute avec eux, et leur accent nous rappelle notre Pas-de-Calais. Arrivée à Saint-Quentin, rebelote, on stoppe à l’entrée de l’autoroute. J’en profite pour remettre mon short, il fait beau dans l’Aisne.

P1010789.JPGAu tour d’une dame, qui va à Arras, de nous avancer un bout, elle amène sa fille, témoin à un mariage, à la gare d’Arras où elle a rendez-vous. En retard et en stress, on rend une nouvelle fois service, Jerem’, guide arrageois, explique la direction pour la gare. Panneau Nord-Pas-de-Calais, nous voilà chez nous ! Par chance la mère de Jerem’ est à Arras en début d’aprem. On en profite, on ne va pas se compliquer la vie le dernier jour. On décide quand même de faire le dernier Km à pied du Mac Do de Longuenesse à la grand-place de Saint-Omer, nos Champs-Elysées. Les derniers mètres sont euphoriques, on nous prend sûrement pour des touristes, alors que nous sommes chez nous, avec le sourire bien évidemment. Pari réussi, trois semaines pleines, un dernier cliché sur la grand place puis on se boit un verre en terrasse avec le comité d’accueil présent.

P1010798.JPG

A.


Je pense que j'ai rarement autant pris plaisir à regarder la mairie de Saint-Omer. Ce n'est pourtant pas la cathédrale de Reims mais ça avait encore plus de saveur ! Ce que je retiens également de cette journée, c'est l'accueil des parents de Kathy alors que nous étions des inconnus pour eux. Et le fait qu'on ait pu se doucher, déjeuner et bénéficier d'un sachet-repas pour le midi témoigne de leur très grande générosité, comme la plupart des personnes que l'on a rencontrées au cours de ce périple.

J.R.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs