9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 08:37

Encore une grosse étape (223km) qui nous attend pour cette sixième journée sur la route. Mais nous partons en forme, avec enthousiasme et ravis de ce séjour au bout du Finistère. Un petit regard dans le rétroviseur, et on se dit qu’on est quand même arrivé ici presque sans rien dépenser. On commence le stop à la sortie de Penmarch bourg. La phobie de rester planté sur l’asphalte tel un paria nous a quittés, qu’importe l’endroit où nous sommes l’espoir d’être pris est presque toujours là. Et quelqu’un s’arrête rapidement pour nous donner raison. Pour garder l’anonymat nous l’appellerons Kévin. Une vingtaine d’années, mythomane à ses heures perdues, il revenait de chez sa copine et s’en allait sur Quimper. Après le récit d’un cocktail d’histoires invraisemblables de voitures, de vitesse et d’accident  (du 250 km/h , un corps qui se retrouve 1 km plus loin …) il nous dépose à proximité de Quimper.  On marche un peu, puis une dame en Twingo nous amène à Lorient où elle compte bien profiter du festival. On arrive dans un quartier populaire de la cité lorientaise, rapidement un homme et sa fille nous embarquent, en nous expliquant que sans eux c‘était pas gagné. Ils nous conduisent à l’extérieur de la ville, en faisant au passage un gentil détour. On enchaîne les voitures, au tour d’une dame de nous prendre en auto-stop, elle nous explique son dernier périple, le pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle et nous offre des fruits quand on lui explique le nôtre et notre budget limité. Changement de voiture, au tour d’un homme, qui écoute du Hervé Vilard  de nous avancer d’un bout et puis un dernier pour nous amener à l’entrée de Nantes.

Arrivée dans la banlieue nantaise, le ventre gargouille, j’ai l’appétit presque cannibale. Pizza paï, Mac Donald’s, Quick, je suis attiré comme un aimant, quand une suave odeur sort de ces endroits où l‘on pourrait se remplir le ventre. On est dans le mauvais coin, la tentation est là.

P1010370.JPG

Ne pas craquer, ne pas craquer: voila ce que me dit mon cerveau pendant que mon ventre crie famine. Jérémy récupère alors in extremis, dans les arrêts de jeu, du pain et des pains au chocolat, qui sont accueillis les bras ouverts par ma mâchoire qui broie tout ça en deux temps trois mouvements. On approche du centre ville , on demande la direction à une dame qui nous offre gracieusement un plan. On se promène tranquillement dans le centre ville, sous le soleil qui nous suit apparemment, on n’hésite pas à se poser régulièrement pour récupérer. On attaque ensuite le château des ducs de Bretagne qui surplombe une belle pelouse où beaucoup de Nantais font la sieste.

P1010412.JPGPuis le jardin des plantes et on passe enfin la Loire.
Pour sortir de Nantes, un homme nous prend et nous fait l’éloge de la Charente maritime sans oublier de nous préciser ce que De Villiers a fait de bien … Il nous dépose à Chantonnay. Jérémy tente alors de nous trouver à manger dans un Kebab en expliquant notre périple et à notre surprise, on nous demande de nous attabler et nous sommes servis comme des rois, sans dépenser un centime. On stresse un peu parce qu’on se demande si on s’est bien fait comprendre, et s’ils ne croient pas que les caméras vont arriver d’un moment à l’autre .. La peau du ventre bien tendue, on sort rapidement de la ville car le soleil se couche, et on plante la tente dans le noir dans un coin tranquille.


A.


8 auto-stops depuis le départ, 29 en 6 jours. S'il y a bien quelque chose qui marche depuis le départ c'est ça, à mon grand étonnement. Mais c'est vrai qu'aujourd'hui la chance est avec nous. Un vrai repas, 3 steaks et des frites, tout ça gratuit, le bonheur ! Hormis cela Nantes reste assez vague. Je me souviens bien du château, d'une ville assez basse (peu d'immeubles) et assez agréable.

P1010406.JPGC'est la première fois qu'Antoine m'a semblé râleur ^^ Et puis je me rappelle aussi du passage de la Loire, où l'on s'était dit qu'on arrivait dans le Sud et que le soleil brillerait pour toujours !

 

J.R.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs