12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 09:18

Ce sont les petites pluies qui gâtent les grands chemins... Depuis notre passage de la Loire, le temps n'est plus avec nous. Après les nuages d'hier, la pluie d'aujourd'hui. Et la vraie, celle du Pas-de-Calais, qui nous a rejoints ! Celle qui nous oblige à aller nous abriter sous un pont afin d'éviter d'être trempés. Pour le moral, c'est mauvais. Soleil = Bon moral. Pluie, nuages = Baisse de ce moral. Et cela tout au long de notre périple.
L'objectif du jour : Toulouse ! J'attends avec impatience la ville rose, en raison des propos élogieux que l'on m'en a faits. Pour y arriver, c'est difficile. Une heure d'attente tout d'abord sous une pluie fine, à regarder passer les voitures comme les vaches observent le train. Heureusement, la situation se décante assez vite. Façon de parler, on arrive à Toulouse en début d'après-midi, notamment grâce à une demoiselle au goût d'Antoine (1-1 ^^).
Et aussi un vacancier qui nous emmène dans une camionnette que l'on aura souvent empruntée (3 places devant et derrière un matelas et souvent un gros bordel !). Lui part pour l'Espagne et nous, comme toujours, racontons notre histoire. La pluie continue mais cela ne nous empêche pas de profiter de la ville rose qui porte bien son nom. Les quartiers, les maisons, les monuments, tout cela en brique rouge tel un coron !

P1010485.JPGOn se croirait revenus : les briques rouges et la pluie ^^ Mais lorsque arrive la place du capitole...on comprend que l'on est bien en voyage ! La pluie ne nous empêchera pas de prendre des photos ! On se réfugie néanmoins dans l'enceinte. On craque un peu, la pâte à tartiner au doigt ! Je sais, niveau hygiène c'est pas le top, mais on doit s'habituer pour Koh Lanta !

P1010496.JPGLa visite continue sous les nuages menaçants. La cathédrale m'impressionne, elle arrive à se fondre dans le décor !

P1010497.JPGAntoine, qui n'est pas un fan absolu des églises en tous genres, commence à s'habituer ! Par contre il se rappelle bien de l'épisode rennais puis bordelais. Comment ressortir sans difficulté de la ville. Toulouse = zone industrielle impressionnante... Va t-on devoir la traverser ? Après mûre réflexion, on décide de taper dans la caisse ! 2€30 pour un billet de train vers Pins Justaret. Le bonheur, nous voyons défiler ce qui aurait pu être une nouvelle galère, la zone industrielle ! Le seul souci c'est que nous nous sommes un peu trompés dans la route... On est direction Foix, on aurait voulu être direction Carcassonne... Pas grave, on fait avec. Un sixième et dernier stop aujourd'hui (44 depuis le départ), un mec qui revient du boulot. On se fait déposer à Auterive, bon carrefour pour repartir demain.
Pour manger, j'ai perfectionné mon discours. "Bonjour, vous connaissez Pékin Express ? On a repris le principe de l'émission, c'est à dire qu'on effectue un Tour de France, on est parti du Pas-de-Calais lundi dernier, et on fait également cela avec un euro par jour, mais sans les caméras ! On compte sur la solidarité des Français et ce serait donc pour savoir si vous n'auriez pas quelque chose pour nous ?" Ce soir là, à la boulangerie, grande chance. La dame est fan de Pékin Express et elle est originaire d'Arras : deux points à notre avantage ! Elle nous demande de repasser à la fermeture. A l'heure dite, grand sachet avec des bouts de baguette et surtout pour chacun une part de quiche et une part de pizza, tout juste chauffées ! Quand y'en a plus, il y en a encore : en dessert, un gâteau à la poire ! Quand je vous dis que les Français sont généreux !

P1010506.JPGAprès une journée mi-figue, mi-raisin, le repas fait du bien au moral. Après quelques tergiversations, on se trouve un bon endroit pour dormir et récupérer. La journée de demain nous offre un long périple !

J.R.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs