24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 05:39

Alea Jacta Est, le sort en est jeté, je survolerai l’Indonésie pour me rendre directement en Australie depuis Kuala Lumpur, capitale malaisienne. Ce sera le 19 avril, le jour même où ma partenaire m’abandonnera lâchement pour rejoindre les siens et ses études en Allemagne.

 

L’Australie, une petite île continent.

Par où débuter, question primordiale. Surtout quand on sait que les plus grandes villes sont sur les côtes, et pas sur la côte Nord (Darwin compte 70 000 âmes), ni sur la côte Sud. Reste la côte Est ou la côte Ouest. L’idée d’après l’Australie (c’est-à-dire dans un temps très lointain) est de faire la Nouvelle-Zélande avant de traverser le Pacifique. La logique m’emmène donc à l’Ouest afin de pouvoir traverser le pays (suivant le littoral nord) et de rejoindre l’Est. Vous me suivez ?

australie-carte-australia-map-itineraire.jpg

Bon, avec une carte c’est plus facile. J’atterris à Perth, 1,2 million d’habitants. Pourquoi Perth plutôt qu’une autre grande ville de l’Ouest ? Parce qu’il n’y en a pas (le maximum tourne autour de 60-70 000 habitants). Economiquement parlant surtout, Perth est le moins cher pour mon avion. Et ce sera une bonne base pour démarrer la côte Ouest.

 

Que faire en Australie ? Travailler pardi ! Et voyager toujours. Le visa vacances-travail est là pour ça (il est presque bouclé). Le taux de chômage est minime sur la côte Ouest (Perth affichait 1,2% de chômage en 2008. Depuis la crise est passée par là mais on reste bien en-dessous de notre cher Pas-de-Calais). J’ai deux avantages : mon anglais est plutôt pas mal et j’arrive hors-saison. Les travailleurs débarquent plutôt à l’automne (européen), c’est-à-dire le printemps local, afin de se faire embaucher pour les récoltes. Je vais arriver à l’automne local (printemps européen). L’idée est de travailler dans tout, sauf les récoltes. Bon s’il n’y a pas de choix je devrai le faire, mais mon dos et l’ensemble de mon corps me supplient de faire autre chose. On verra sur place.

 

Bref, l’Australie c’est déjà demain. Je m’attèle au Couchsurfing assez vite afin de ne pas laisser mon livret A dans les auberges de jeunesse, et je me renseigne un peu pour les banques, assurances, pôle emploi local and Cie… (J’ai trouvé un bon site qui s’appelle « enroutepourlaustralie.com »). Le kangourou se prépare.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs