16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 23:11
sciences20po20logo.jpgLe premier véritable échec d'une vie. Concours de Sciences-Po 2009, Lille. Au départ, c'est juste pour le fun. Pas de pression, pas de préparation, je voulais juste essayer un premier concours. Environ 300 candidats pour seulement 40 précieux sésames, pas un de plus.
Pendant et après l'épreuve, je n'espérais rien. Je ne rentrerai sans doute pas dans cette grande école, qui forme les futures élites du pays. Mais ce fut une bonne expérience. Néanmoins, après quelques problèmes avec mon université, mon opinion commence à évoluer. Et si j'y étais... pourquoi pas ? Pourquoi refuser cette opportunité si je peux intégrer l'école ?
Juste avant les résultats j'ai ressenti le stress qui m'a fait comprendre que cela avait de l'importance pour moi. Ce genre de stress que je n'avais pas ressenti depuis le bac et ses résultats. 19H, jeudi 16 juin 2009, premier véritable échec de ma vie. 51ème. Pas trop mal. Mais je suis triste sur le moment. Justement parce que je suis 51ème. Si j'avais été très loin, il n'y aurais pas eu d'espoir. Là c'est juste pour quelques places, pour quelques dixièmes de points sans doutes.
Non, je suis surtout triste parce que je suis rejeté à cause de mon niveau en anglais. Et pas qu'un peu : 2,75. Aïeeee !!! Ca fait mal aux fesses si vous me permettez l'expression. Est-ce que l'Angleterre ne m'a rien apporté ? N'ai-je pas progressé ? Bien sûr que non ! Je suis arrivé ici sans connaître les jours de la semaine, sans savoir dire fourchette et verre, chaise ou assiette. J'ai progressé plus que beaucoup peuvent le faire, je partais de tellement bas... Auparavant il me fallait dix minutes pour construire une phrase si bien que la conversation avait déjà évolué sur un autre sujet avant que je puisse placer le fruit de mes efforts. Oui, mon niveau en oral a progressé et j'ai des témoins qui peuvent le prouver. De même je comprends bien mieux mes amis British ou les bouquins que j'ai étudié ici (au départ ce fut une page par heure...).
Néanmoins il reste un point faible, mon niveau d'écriture. Je le savais déjà en faisant mes dissertations. Le jury a apparement confirmé la chose... De ce fait, après l'échec, c'est l'heure des résolutions. Première d'entre elle, je commence aujourd'hui à écrire mes articles également en Anglais. Un mal pour un bien, ce sera l'occasion de garder des liens avec les Erasmus en filant le lien du blog. Et puis Elle bien sûr. Seconde résolution, lire en anglais. Le seigneur des anneaux et Harry Potter sont sur la liste (culture générale diront certains...). Enfin, ma dernière résolution que j'ai déjà débuté : regarder les films en V.O.

D'un échec peut naître le prochain succès...

Résultats:
Question d'actualité (sujet philosophique sur le bonheur) : 7
Anglais (sujet sur les traités de non-prolifération nucléaire) : 2.75
Politique, économie et société (limite de la démocratie particpative : 12.5
Moyenne : 7.36
Classement : 51ème


The first veritable failure in my life. An examination to get into Sciences-Po Lille, 2009. At the beginning, it was just for fun. No pressures, no preparation, I just wanted to make a big examination, the first competitive examination in my life. Around three hundred candidates, just forty of them got accepted.
During the examination, I did not expect anything. I will not get into this school, from where the future's french elite will come. But it was a good experience. However, after few problems with my university, my opinion changed. And if.... Why not ? This school is one of the best schools in France, why would I refuse this opportunity ?
Before I got my results I was in stress. This kind of stress everybody already felt once during a big examination or before getting a result. At seven o'clock, on Tuesday 16th of June 2009, I know my first failure. My rank is fifty-first. "Not so bad". But because of that, I am sad now. Because I was not too far from the "magic places" I am sad now. If I was totally bad, in the end of the ranking, that would not be the same.
No, there is just one reason why I am sad. I will not get into Sciences-Po because of my english mark. 2.75. Ouch !
Why am I in England ? My most important reason was that I did not want to fail in my examination because of my level of English. The result is not amazing. After one Erasmus year, I failed my first competitve examination because of the language of Shakespeare. I am dissapointed.

Stupid question : Was my Erasmus year useless ? Of course, not. I improved my English level more than anybody else here. Certainly, I was one of the worst at the beginnig. I did not know all the day of the week, how to say fork or plate, chair or glass. To make a sentence, I had to think it ten minutes before. Yes, my oral English has imporved. It is the same for my understanding in conversation, and also with books. I read quite a lot of history books. At the beginnig, one page took me one hour... Everybody who knows me since the first week could say how much I improved my English.
However, I still have one weak point, my Achilles' heel : writing in English. It was already hard to write all of my essays. Few of you who corrected me, saw that my progress in English were not at the same level when I was writing. Apparently, the jury thought the same...

Nevertheless, I have to learn from this first failure. First resolution, I will start to write my articles in English. I know that I do not have a lot of English readers yet, but they will appear. It is a solution to improve my writing skills in English. Second resolution, I have to read more in English, for example Lords of the Rings or Harry Potter. And third resolution (that I already started), watch English or American movies in original version.

After the failure will come the time of the success...

Marks :
Questions of current events : 7 (subject on happyness)
English : 2.75 (subject on nuclear treaty)
Society, Economy and Politics : 12.5 (subject : "Limits of the participating democracy")
Average : 7.36
Raking : 51
Partager cet article
Repost0

commentaires

Plus De Blogs